Résultats de votre recherche

Lakers 96 @ Mavericks 101 (24.02.2010)

Posté par h_blunt le 25 février 2010

 Lakers 96 @ Mavericks 101 (24.02.2010) dans Recaps 3f7fdb9f0580b96bf0d205273fe07828-getty-90043707gj019_lakers_mavericks

Nos Lakers ont chuté hier soir dans le Texas, face aux Mavs de Dallas, malgrès un bon match de Kobe, auteur de 20pts (mais à 9/23…) et Drew, avec 10pts, 11 rebonds et 2 contres. On notera les 6 Lakers (sur 8…) à plus de 10pts et Kobe en profite pour devenir le 13ème marqueur NBA « all-time », en dépassant Reggie Miller…

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher dans Recapskobe_bryantron_artestpau_gasolandrew_bynum

 

DALLAS MAVERICKS : Jason Kidd, DeShawn Stevenson, Shawn Marion, Dirk Nowitzki et Brendan Haywood.

jason_kidddeshawn_stevensonshawn_mariondirk_nowitzkibrendan_haywood

 

Les 2 équipes entrent bien dans leur match et les joueurs se montrent adroits à longue distance, avec des tirs de Ronron et Fish « from downtown », alors que Kidd leur répond lui aussi à 3pts après un jump-shoot de Dirk…
En l’absence de Butler, malade, il n’y a « que » 2 nouveaux joueurs et ils vont se mettre en évidence rapidement avec tout d’abord 4pts de Haywood mais Pau inscrit alors ses premiers points de la soirée avant un jump-shoot de Ronron pour son 5ème point.
C’est au tour de l’autre nouveau » de scorer 3pts de suite mais Drew se réveille et score 3 fois de suite « in the paint »! On remarquera qu’à chaque match contre Dallas, Drew fait preuve d’une facilité déconcertante, jugez plutôt : 8/8 le 3 janvier, 8/11 le 13 et il débute ce soir par un 4/4!
Nowitzki et Marion ramènent leur équipe à égalité au moment où Mister Ten prend son 1er temps-mort, 16 partout et 3:07 à jouer.
Jordan et Shannon font leurs premières apparitions de a soirée, mais Kobe manque 2 tirs de suite alors que Terry remplace Marion et commence son festival avec 4pts rapides pendant que L.O inscrit lui aussi ses premiers points du match…
Kobe manque un nouveau tir et le MVP des dernières Finales débute le match par un 0/5…
Heureusement, Drew dunk pour son 8ème point et Jordan trouve un 2+1 sur la 1ère personnelle de Kidd. Les Lakers viennent de conclure le QT sur un 7-2 et mènent de 3pts après les 12 premières minutes.
Fin du 1er quart-temps sur le score de 23-20 pour les Lakers.

58c0b44ce210c02a2dd62114d2c518b0-getty-90043707rm012_los_angeles_l

Jordan, Shannon, Ronron, L.O et Pau débutent ce 2nd QT, mais les Mavs passent un 5-0 grâce à Dirk et Terry et Mister Ten, très énervé, prend un temps-mort après moins d’une minute de jeu!!
Coup de gueule payant puisque ses joueurs passent ensuite un 9-2 grâce à 5pts de L.O et 2 lay-up de Ronron et Jordan.
Terry et Dirk sont tout simplement « on fire » et posent énormément de problèmes à la défense des Lakers, incapable de les stopper… A eux deux, ils vont tout simplement scorer les 17 premiers points de leur équipe dans ce 2nd QT ou encore 22 des 29pts des locaux dans ce QT…
Côté Lakers, Ronron, Pau et L.O tiennent l’écart mais ce dernier ne cesse de rétrécir…jusqu’à ce jump-shoot de Barea qui redonne l’avantage aux Mavs, 39-38 à 5:49 de la mi-temps.
Les starters reviennent en jeu et élèvent le niveau de défense des champions en titre. Ils passent alors un 10-0 pour reprendre 9pts d’avance. Ronron et L.O atteignent les 11pts mais surtout, Kobe vient d’inscrire ses 4 premiers points et dépasse ainsi Reggie Miller à la 13ème place des meilleurs marqueurs « all-time » de la NBA!! Une ligne de plus à la légende de Kobe…
On pense les Lakers bien dans leurs matchs, mais ils se relâchent complètement dans les 2 dernières minutes et concèdent un 8-2 avec notamment un 3pts de Kidd et la 1ère personnelle de Kobe qui offre à Terry 3 LF et lui permet d’atteindre la mi-temps avec 18pts, dont 14 dans ce QT!!
Fin du 2ème quart-temps, remporté par les Mavs 29-27, sur le score de 50-49 pour les Lakers.

ddec1714706262d71a530387f6817d62-getty-90043707rm005_los_angeles_l

Comme à leur habitude, les Mavs débutent fort, par un 6-0 pour être précis, avec 2 jumps-shoots de Dirk et Haywood et un dunk de Marion alors que L.A commence par un 0/3 et le nouveau pivot texan s’offre même son 4ème block du match (!!) cette fois-ci, sur Kobe!!
Les 2 vétérans des Lakers prennent alors leurs responsabilités et passent à eux-deux un 11-5 aux locaux avec 5pts de Fish (10pts) dont un tir « behind the arc » et 6pts de Kobe (12pts) pour reprendre l’avantage, 61-60…
C’est un peu « chacun son tour » dans ce 3ème QT, l’équipe ayant le momentum essayant de creuser l’écart pendant que l’autre laisse passer l’orage…
Les Mavs donc, réagissent grâce à Dirk et Marion pour passer un 6-2 et reprendre les commandes du match au moment où Rick Carlisle prend un temps-mort, 66-63 pour son équipe et 5:27 à jouer.
Les protégés de Marc Cuban baissent de niveau ensuite et manquent plusieurs tirs de suite ; du coup les Lakers en profitent par l’intermédiaire de Pau qui dunk et de 2 LF de Ronron pour repasser devant…jusqu’à un nouveau tir primé de…Terry, of course!!
Un lancer sur deux et un lay-up de Pau permettent aux Lakers de reprendre l’avantage, avant 2 lay-up de Marion et Shannon, mais c’est Kidd qui enflamme la salle avec un tir à 3pts à 0.3s du buzzer (!!) et mettre ainsi Dallas en tête à l’entame des 12 dernières minutes.
Fin du 3ème quart-temps, remporté par les Mavs 25-22, sur le score de 74-72 pour Dallas.

4880c22189e306a7bf17e4277762c1c8-getty-90043707rm006_los_angeles_l

Jordan, Shannon, Ronron, L.O et Drew débutent ce dernier QT mais les Pourpres et Ors débutent par 2 turnovers et un tir de Drew contré par Haywood (5 blocks!!)… Après un concours de LF, tous marqués, entre Kidd, Shannon et Haywood, L.O score son 13ème point et ramène son équipe à -2!
Fish, Kobe, Barea et Dirk reviennent en jeu et l’allemand va prendre feu et, malgrès sa 2nd personnelle et un tir manqué, va inscrire les 9 prochains points de son équipe avec notamment son fameux fadeaway jump-shoot quasi-incontrable!!
Côté Lakers, Drew passe la barre des 10pts mais commet ensuite sa 4ème turnover sur un marché… Pau, assez discret jusque-là avec 9pts et 4 rebonds, marque 2 nouveaux points avant 2 LF de L.O et les Lakers sont toujours dans le match… Temps-mort Dallas, 86-82 pour les locaux et 5:52 à jouer.
Fish réduit l’écart grâce à ses 2 LF mais Terry balance à nouveau une bombe « from downtown » avant le 16ème point de Kobe qui ramène les Lakers à -4…
Dirk manque ensuite 2 tirs de suite mais inscrit le 3ème alors qu’en face, Pau et Kobe par 2 fois manquent leurs tentatives avant que Fish ne prenne sa 3ème personnelle et oblige Mister Ten au temps-mort, 92-86 pour Dallas et 2:39 au tableau d’affichage…
Haywood marque un lancer sur deux avant qu’une faute non-sifflée sur Drew ne permette aux Mavs, par l’intermédiaire de Terry, de scorer sur lay-up et de compter 9pts d’avance à 2:20 du buzzer!
Les Lakers réagissent bien en s’appuyant sur L.O qui trouve un 2+1 avant de marquer un tir « from downtown », mais Terry marque sur la 13ème assists de Kdd (!!!) avant de prendre une faute offensive!
Kobe en profite pour scorer sur lay-up et faire perdurer le suspense… Temps-mort Dallas, 97-94 pour les Mavs et 57.0s à jouer!!
Marion manque son jump-shoot et Kobe récupère la balle, remonte le terrain, s’arrête derrière laligne à 3pts et tir…
Malheureusement, il ne marque pas et les Lakers sont obligés de faire faute pour stopper l’horloge…
Comme un symbole, Terry et Dirk se retrouvent tour à tour sur la ligne des LF pour conclure ce match et ôter tout espoir aux Lakers de ré-éditer leur fin de match de la veille, face à Memphis…
Fin du match sur le score de 101-96 pour Dallas.

d5d3f79d680228fcc61cd59f11e62bc0-getty-90043707gj002_lakers_mavericks

 

BOXSCORE COMPLET

Laker’s Highlights :

Image de prévisualisation YouTube

3f861a6075a566d7789da1a03eb1a87d-getty-90043707rm002_los_angeles_l

Publié dans Recaps | 10 Commentaires »

Lakers 99 @ Memphis 98 (23.02.2010)

Posté par h_blunt le 24 février 2010

1 000!!

 Lakers 99 @ Memphis 98 (23.02.2010) dans Recaps 8f79eacea77da19c27bae20cac69d81a-getty-90043689jm008_lakers_grizz

Nos Lakers sont venus à bout des Grizzlies hier soir grâce à un tir à 3pts de Kobe « je-reviens-pour-vous-faire-gagner » Bryant à 4s du buzzer!! Quel meilleur moyen pour fêter son 1 000ème match en carrière?… Surtout qu’en plus de ses 32pts à 13/19, il ajoute « pour faire bien » 7 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 2 contres!!
On notera le bon match de Pau avec 22pts (à 8/18…), 7 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 2 contres!!

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher dans Recapskobe_bryantron_artestpau_gasolandrew_bynum

 

MEMPHIS GRIZZLIES : Mike Conley, O.J. Mayo, Rudy Gay, Zach Randolph et Marc Gasol.

mike_conleyoj_mayorudy_gayzach_randolphmarc_gasol

 

C’est le meneur vétéran qui inscrit les premiers points du match sur LF mais les Lakers ont pris l’habitude de servir les intérieurs en début de match et le plan ne change pas pour ce match. Du coup, Drew marque 4pts rapides alors que Pau ouvre son compteur personnel et les Lakers mènent 8-2 au moment où Gay suivi de Mayo inscrivent leurs premiers points.
Kobe dispute ce soir son 1 000ème match en carrière, et il débute avec, ni plus ni moins qu’une action à 4pts!!

Image de prévisualisation YouTube

Turnovers et tirs manqués s’enchainent pour les deux équipes jusqu’à ce que Pau donne 8pts d’avance aux visiteurs, mais Mayo inscrit 4pts de suite, avant les premiers points du cadet des Gasol et Memphis vient de passer un 6-0 pour revenir à -2 mais Lionel Hollins prend son 1er temps-mort du match, 14-12 pour les Lakers et 5:24 à jouer.
Les Lakers défendent bien, forçant les Grizzlies à des mauvaises passes et malgrès quelques tirs manqués, les Pourpres et Ors mettent la main sur le match… Drew tout d’abord inscrit 2 nouveaux points avant une superbe action de Kobe, je vous laisse admirer :

Image de prévisualisation YouTube

Au passage, Mayo prend une technique et après le remplacement de Pau par L.O et une bonne défense, Kobe remet ça :

Image de prévisualisation YouTube

Kobe finira le QT avec 9pts, 5 rebonds, 3 passes, 1 interception et 1 contre!!
7-0 pour les Lakers alors que Memphis traverse une très mauvaise passe avec 4 turnovers (dont 3 consécutives…) et un tir manqué… Temps-mort Lakers, 21-12 pour les Lakers et 2:52 à jouer.
Jordan et Pau entrent en jeu et après un contre de Marc Gasol sur L.O, le sénior des Gasol score « in the paint » et L.A mène de 11pts, plus gros écart du match.
Les locaux restent eux, sur un 0/4 avant que Mayo ne stop l’hémorragie suivi des 2 premiers points de Williams, mais ils auront concédé 6 turnovers dans ce QT et tiré à 8/20…
De plus, Pau et Jordan concluent le QT avec 2pts chacun et les Lakers mènent de 11pts à la fin des 12 premières minutes.
Fin du 1er quart-temps sur le score de 27-16 pour les Lakers.

ea01f761dbefd770c9f4c3e748daf88b-getty-90043689jm032_lakers_grizz

Jordan, Shannon, Ronron, L.O et Pau débutent ce 2nd QT et l’espagnol se met en évidence avec 3 des 5 premiers points de son équipe alors que seul Arthur parvient à marquer pour les locaux…
Memphis ne se laisse pas abattre pour autant et passe un 7-2 grâce à 5pts de Haddadi et défend bien, obligeant les Lakers à de mauvais tirs, ou avec ce superbe contre de Gay sur Shannon qui partait au dunk!
Pau prend alors sa 2nd personnelle et cède sa place à Drew, tout comme Ronron pour Kobe et le jeune pivot inscrit tout d’abord un lancer sur deux avant de conclure une superbe action des Lakers par un alley-hoop :

Image de prévisualisation YouTube

Malheureusement, la 1ère personnelle de Shannon offre 3 LF à Gay avant un tir « from downtown » de Young, et malgrès les premiers points de Shannon, les locaux sont revenus à -7, temps-mort Memphis, 39-32 pour L.A et 5:52 à jouer.
Retour des starters et Kobe passe la barre des 10pts avant un 5-2 pour Memphis avec notamment, le 12ème point de Mayo, mais surtout, un retour des Grizzlies à 6pts des Lakers!
Kobe nous régale une fois de plus :

Image de prévisualisation YouTube

Gay score ensuite sur jump-shoot mais le marché de Drew force Mister Ten à prendre un temps-mort, 45-39 pour L.A et 2:45 à jouer.
L.O remplace Drew, mais Mayo score « behind the arc », atteint les 15pts personnel et ramène son équipe à -3!
Randolph score 4pts de suite avant le 8ème point de Gay, mais Kobe (17pts), Fish et Shannon (4pts chacun) maintiennent l’écart et les Lakers mènent de 5pts à la pause.
Fin du 2ème quart-temps, remporté par les Grizzlies 32-26, sur le score de 53-48 pour les Lakers.

f93ad039c114e432a1bc3eeff54bb7d3-getty-90043689jm011_lakers_grizz

Le discours de Lionel Hollins lors de la mi-temps a complètement transformé ses joueurs!! Ce n’est plus du tout la même équipe : la défense est présente, l’accès à la raquette fermé, et en attaque, les Grizzlies trouvent des solutions face à la défense assez mollassonne que propose les Lakers, contrairement à la 1ère mi-temps…
Sur le terrain, ça se traduit par 6pts rapides de Randolph (14pts) et une claquette de Marc Gasol alors que Ronron n’inscrit qu’un lancer sur deux et Kobe marque son 19ème point.
Malheureusement, les Lakers sont complètement déconcentrés et enchainent turnovers et tirs manqués, sans oublier 3 contres de Randolph (en 1:50!!) et un de Marc Gasol!
Les Grizzlies en profitent pour passer devant grâce à un missile de Mayo à 3pts avant qu’il n’aille péter un gros dunk pour son 20ème point du match! Gay ajoute un lay-up, atteint les 10pts et conclu un 15-3 terrible qui donne 7pts d’avance à son équipe (63-56) à 7 minutes de la fin du QT.
Phil Jackson, comme d’habitude, ne prend pas de temps-mort et laisse ses joueurs trouver eux-mêmes les solutions…
Et les solutions sont à l’intérieur, avec 2 LF de Drew (13pts) suivi d’un dunk de Pau (13pts aussi) mais le jeune pivot prend sa 4ème personnelle et cède sa place à L.O au moment où Hollins prend un temps-mort, 63-60 pour Memphis et 5:59 à jouer.
Gay inscrit ses 2 LF pour redonner 5pts d’avance aux siens alors que les Lakers affichent un triste 1/9 « from downtown »… Heureusement, un joueur va arranger ça, c’est…Pau!! En effet, c’est grâce à son 1er contre, suivi de son 10ème rebond ainsi que de se 5ème passe que Fish marque « behind the arc », et cela deux fois de suite!!
Malheureusement pour les Lakers, après un 3pts de Conley, les Grizzlies passent un 7-2 pour reprendre 7pts d’avance pendant que Kobe atteint les 21pts mais L.O prend une offensive, manque un lay-up et Fish prend sa 3ème personnelle! Temps-mort Lakers, 75-68 pour Memphis et 2:39 à jouer.
Jordan et Shannon reviennent en jeu mais Conley et Pau inscrivent leur LF avant 4pts de Young (5pts) et Randolph (16pts) et les Grizzlies mènent 81-70, soit le plus gros écart en leur faveur…
Les Lakers terminent sur un 6-0 grâce à 4pts de Pau (19pts-12 rebonds) mais on notera les 8 turnovers dans le QT pour L.A et le retournement de situation où les Lakers menés de 5pts à la mi-temps, et se retrouvent menés de 5pts à l’entame des 12 dernières minutes…
Fin du 3ème quart-temps, remporté par Memphis 33-23, sur le score de 81-76 pour les Grizzlies.

6b2bb2e4ab7a86130e44e86ba56652dd-getty-90043689jm010_lakers_grizz

Jordan, Shannon, Ronron, L.O et Drew débutent ce dernier QT et l’écart reste de 5pts après des points de Williams et Randolph pour Memphis alors que Ronron marque son…3ème point (!!) et que Drew pète un superbe alley-hoop sur une passe de L.O.
Malheureusement, le pivot prend sa 5ème personnelle et cède sa place à Pau alors que les deux équipes vont traverser une période de 2 minutes sans marquer avec beaucoup de maladresses des 2 côtés!
Memphis retrouve en 1er le chemin du panier et passe un 6-2 grâce entre autre au 25ème point de Mayo pour reprendre 9pts d’avance à 7 minutes de la fin du match!
Kobe revient en jeu mais c’est L.O, très discret jusque-là avec 2pts et 3 rebonds, qui marque « from downtown » et lentement mais surement, les Lakers vont refaire leur retard grâce à Pau (21pts) et Kobe (23pts) mais surtout en resserrant leur défense, provoquant même une violation des 24s des locaux. Temps-mort Memphis, 91-87 pour les Grizzlies et 5:38 à jouer.
Randolph (20pts) et Marc Gasol (8pts) redonnent 5pts d’avance aux locaux alors que Pau inscrit 1 lancer sur 2… Les lancers… GROS problème pour les Lakers puisqu’ensuite, Fish et Pau vont en manquer 4 de suite!! Heureusement, Memphis n’en profitent pas puisque Ronron réalise 2 interceptions de suite pour éviter le pire… Temps-mort Lakers, 95-90 pour les Grizzlies et 2:59 à jouer.
Nous sommes entrés dans le money-time, et tout le monde sait qui a la balle dans les mains pour les Lakers dans ces moments-là…
Kobe score son 25ème point avant le remplacement de Drew par L.O pour 6 fautes et ce dernier commet sa 3ème turnover du match… Sans conséquence heureusement, car Marc Gasol prend alors une faute offensive qui met Hollins dans tous ses états et ce dernier récolte une technique! Très mauvaise idée pour un coach de prendre une technique à ce moment du match…
Kobe inscrit le lancer avant de marquer un tir « behind the arc » à 54s du buzzer pour remettre les 2 équipes à égalité, 86-86!! 

Image de prévisualisation YouTube

Temps-mort Memphis.
Gay inscrit alors son 17ème point et donne 2pts d’avance à 37.9s de la fin avant que Pau ne manque un lay-up (!!) et Randolph capte son 14ème rebond! Fish et Kobe sont obligés de faire faute pour stopper l’horloge et Mayo craque sur la ligne en manquant ses 2 LF!! Temps-mort Lakers, 98-96 pour Memphis et 18.4s à jouer!!
Kobe reçoit logiquement la balle, pénètre mais se fait contrer par Mayo! Balle pour L.A, -2 au score et 8.8s à jouer. Phil Jackson prend un « short time-out » pour mettre en place le système à appliquer.
Qui d’autre que Kobe pour prendre ce tir?…

Image de prévisualisation YouTube

Le dernier jump-shoot de Mayo à 0.3s du buzzer n’y changera rien, Kobe vient à nouveau de sauver les Lakers…
Fin du match sur le score de 99-98 pour les Lakers.

69b7ef0ed9f86853b5f74426b07c255c-getty-90043689jm026_lakers_grizz

BOXSCORE COMPLET

Laker’s Highlights, 1st Half :

Image de prévisualisation YouTube

Laker’s Highlights, 2nd Half :

Image de prévisualisation YouTube

Réaction de l’homme du match :

Image de prévisualisation YouTube

c8bf2e70691e3c447948c360431fe558-getty-90043689jm027_lakers_grizz

Publié dans Recaps | 7 Commentaires »

Lakers 105 @Toronto 106 (24.01.2010)

Posté par h_blunt le 28 janvier 2010

 Lakers 105 @Toronto 106 (24.01.2010) dans Recaps 610x

Nos Lakers s’inclinent pour la seconde fois en trois matchs lors de ce road-trip, cette fois-ci, à Toronto hier soir, malgrès un bon match des intérieurs, 21pts pour Drew, 22pts pour Pau et 9 rebonds chacun. Kobe réalise une excellente performance, autant dans l’esprit, que dans les stats, avec 27pts, 16 rebonds (nouveau carrer-high) et 9 passes! A noter les 17pts de Jordan à 7/11 en sortie de banc, mais on se souviendra surtout des deux lancers décisifs de Turkoglu sur une faute complètement imaginaire de Pau et du 1er buzzer beatter manqué de Kobe cette saison…

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher dans Recapskobe_bryantron_artestpau_gasolandrew_bynum

 

TORONTO RAPTORS : Jarrett Jack, DeMar DeRozan, Hedo Turkoglu, Chris Bosh et Andrea Bargnani.

jarrett_jackdemar_derozanhidayet_turkogluandrea_bargnanichris_bosh

 

Le début de match est trompeur car malgrès 4pts rapides de Pau et Kobe, les Lakers ont du mal à trouver le bon rythme en attaque et ça se traduit par des tirs manqués, malgrès les bonnes positions offertes par la défense des Raptors…
Ces derniers ne sont pas mieux entrés dans leur match, car ils parviennent certes à marquer grâce à Jarrett Jack, mais enchainent ensuite avec un horrible 1/11, sans compter les turnovers et le contre de Drew sur Bosh, qui n’est en fait qu’une réponse puisque l’inverse s’est produit quelques instants plus tôt…
Pau en profite pour scorer à nouveau mais les Lakers sont assez maladroits, et il faut que Kobe vienne mettre les choses au point pour que les Lakers parviennent à marquer :

Image de prévisualisation YouTube

Pau score à nouveau et Jay Triano prend son 1er temps-mort du match, 10-5 pour L.A et 6:00 à jouer.
Après un lay-up de Drew et un dunk de Pau, les Raptors parviennent enfin à mettre deux tirs consécutifs, et passent même un 8-2 grâce notamment à un superbe dunk de Bargnani et 4pts de Bosh, servi d’une superbe passe volailler de Turkoglu, alors que côté Lakers, seul Drew arrive à marquer mais la défense, sur ce 1er run, s’est laissé complètement endormir par les Raptors, ce qui oblige Mister Ten à prendre son 1er temps-mort du match, 16-13 pour les Lakers, et 2:43 à jouer.
Jordan et L.O font leur entrée en jeu, et le back-up de Fish se met en évidence avec 2pts, 1 rebond et une bonne défense, pendant que Ronron manque son 5ème tir de suite… On apprendra à la fin du match, que l’ancien Rocket souffre de « plantar fasciitis » (désolé, j’ai pas de traduction…) aux deux pieds.
Coach Jackson, persuadé que cela vient de ses chaussures (Peak Shoes, société chinoise qui équipe aussi Jason Kidd et Shane Battier) déclarera à la fin du match : « J’appelle ses chaussures « les bottes en béton » depuis le mois dernier. On dirait que ces chaussures sont faites pour la rivière Hudson. Mais il les a gardé et ses pieds ont « travaillé ». Mais il ne va vraiment pas vite. On dirait qu’il est juste planté là… »
Après un jump-shoot de Kobe, Turkoglu inscrit ses premiers points sur LF (…) mais L.O et Pau (10pts) redonnent un peu d’air aux Lakers. C’était sans compter sur Bosh (8pts) et Bargnani, qui d’un missile « from downtown » à 2.9s du buzzer, ramène son équipe à 3pts des visiteurs!
A noter la domination « in the paint » des Lakers avec 22pts sur 24 marqués!!
Fin du 1er quart-temps, sur le score de 24-21 pour les Lakers.

dc61a4b4800188c1a5ed149075e6490f-getty-90043355rt13_lakers_raptors

Kobe et Drew accompagnent Jordan, Shannon et L.O pour débuter ce second QT et après les deux premiers points de Calderon, Kobe envoie Drew au cercle pour un superbe alley-hoop!
Bargnani, sur 2 LF, maintient son équipe dans le sillage des Lakers, mais Jordan prend alors feu et après un tir manqué, va scorer 5 des 7 prochains points de son équipe, dont un tir « behind the arc »! Les heures passées à tirer la veille avec son entraineur personnel payent… Il tir à 43% pendant le mois de janvier…
Johnson inscrit 4pts de suite avant un tir « from downtown » de Calderon qui ramène les Raptors à 1 point!
Heureusement, Drew trouve un 2+1 sur la seconde personnelle de Johnson mais Jordan prend sa 3ème à son tour et est obliger de céder sa place à …Sasha Vujacic! Il ne faut pas plus de 7s de jeu au Slovène pour…prendre sa 1ère faute! Son passage sera de toute manière très bref, car il sortira lors du prochain temps-mort…
Entre-temps, Bargnani et Bosh marquent, tout comme Luuuke et Drew, qui avec un nouveau 2+1 atteint les 12pts et redonnent 5pts d’avance aux Lakers au moment où Triano prend un nouveau temps-mort, 41-36 pour les Lakers et 5:59 à jouer.
Fish, Kobe et Pau reviennent en jeu et l’espagnol se fait contrer par Nesterovic, mais réagit immédiatement en marquant son 12ème point après le rebond offensif. Il s’y prend ensuite à 5 fois (!!!) pour scorer à nouveau et répondre ainsi à Nesterovic et Bosh (12pts).
Les Lakers assurent encore le spectacle avec Kobe et Drew :

Image de prévisualisation YouTube

Kobe, auteur de sa 5ème passe sur cette action, manquera son prochain tir et prendra sa 1ère personnelle sur l’action suivante, mais il a changé complètement de comportement, ne forçant quasiment aucun tir jusque-là et joue à merveille avec ses co-équipiers. Temps-mort Lakers, 48-41 pour L.A et 3:04 à jouer.
Jack finit fort avec 5pts de suite dont un tir « behind the arc » mais Pau lui répond avant 2 LF de Bargnani et les Raptors sont à -2!
L’écart sera le même à la mi-temps malgrès des paniers de Bargnani (8pts), DeRozan (6pts) et Jack (9pts) alors que côté Lakers, c’est Kobe qui inscrit les 6 derniers points avec 3 tirs identiques et exactement au même endroit!!
Il atteint la mi-temps avec 14pts, 8 rebonds et 5 passes, alors que Drew affiche 17pts dont 13 dans ce QT et trois 2+1!!
Fin du 2nd quart-temps, remporté par les Raptors 33-32, sur le score de 56-54 pour les Lakers.

4d21eeaf88cc0a68619d9b0b2ea26cc1-getty-90043355adb07_lakers_raptors

Les Lakers redémarrent fort avec un 7-0 grâce à Pau et Drew, mais aussi un tir « from downtown » de Kobe après un dunk manqué…
Turkoglu à 3pts et Bargnani tentent de briser la série, mais c’est …Ronron, qui avec 5pts de suite et un tir « behind the arc » maintient l’écart! Puis Kobe nous offre le contre de la soirée :

Image de prévisualisation YouTube

Les deux équipes ont ensuite un peu de mal à retrouver leurs marques puisque les Raptors manquent leurs 4 tirs suivants dont un dunk de Bosh (!!) alors que Drew commet un marché…
Fish inscrit ensuite ses premiers points (!) d’un tir « from downtown » avant un superbe dunk de Kobe :

Image de prévisualisation YouTube

Malheureusement, les Raptors ont le momentum et grâce à 4pts de Bosh (16pts) et 6pts de Jack (15pts), ils passent un 10-5 pour revenir à -4, bien aidé par la 1ère perte de balle de Ronron et la 3ème de Kobe… Temps-mort Lakers, 73-69 pour L.A et 4:32 à jouer.
Fish inscrit son 5ème point avant que Kobe n’envoie à nouveau Drew au alley-hoop!! Quel plaisir de voir Kobe jouer juste, ne forcé aucun tir et faire jouer ses co-équipiers… Un régal!
Johnson peut dunker, c’est Kobe qui se met en avant avec son 11ème rebond de la soirée et 2 LF pour atteindre les 21pts.
Belinelli marque à 3pts avant de commettre sa 2ème personnelle, puis L.O et Jordan reviennent en jeu. Ce dernier se met rapidement en marche avec 5pts de suite dont un tir « behind the arc » mais Jack et Belinelli marquent sur jump-shoot avant que Turkoglu sur LF et DeRozan ne réduisent l’écart à 2 petits points à l’entame des 12 dernières minutes!
Kobe, en plus de jouer parfaitement juste, affiche 21pts, 12 rebonds et 8 passes!!
Fin du 3ème quart-temps (28-28) sur le score de 84-82 pour les Lakers.

6765622ac07d446422858dffcd8e930d-getty-90043355rt11_lakers_raptors

Seul Pau accompagne la second unit et c’est Shannon qui assure le spectacle :

Image de prévisualisation YouTube

Les Raptors débutent par deux tirs manqués et un contre de Pau sur Jack, mais DeRozan passe la barre des 10pts sur un jump-shoot.
Malgrès ça, et un tir manqué juste avant, L.O marque grâce à Luuuke qui se prend pour Magic :

Image de prévisualisation YouTube

Malheureusement, Jordan manque ensuite un tir à 3pts et commet sa 1ère perte de balle, ce qui permet à Bargnani de scorer deux fois de suite et ainsi d’égaliser à 88 partout!!
Pau passe les 20pts grâce à 2 LF avant qu’une faute très sévère ne soit sifflée à Shannon sur un tir à 3pts de Belinelli, qui ne marquera que 2 LF mais Bargnani, d’une bombe à 3pts met le feu à la salle en donnant le 1er avantage de la partie aux Raptors, 93-90 à 7:33 de la fin!!
Jordan, auteur d’un superbe match, lui répond « from downtown » mais les Raptors, convaincus qu’ils peuvent créer la surprise ce soir, ne lâchent plus rien et Bosh inscrit son 18ème point.
Kobe revient en jeu et se décide à prendre les choses en mains. Il inscrit 2 LF mais Belinelli est chaud et marque à nouveau « behind the arc »! Pau ramène les Lakers à -1 et Toronto prend un temps-mort, 98-97 pour les Raptors et 5:52 à jouer.
Les Lakers passent un 6-2 grâce à Kobe (25pts), Drew (21pts) et Jordan (17pts) pour reprendre la tête alors que Shannon contre Calderon mais l’interception de Jordan est mal exploité par Shannon qui manque son tir à 3pts. Toronto n’en profite pas puisque Turkoglu et Bargnani manquent leurs tirs, temps-mort Lakers, 103-100 pour L.A et 2:24 à jouer.
Jack ne profite pas de la 4ème de Jordan et inscrit 1 lancer sur 2 avant de manquer un tir à 3pts alors que Kobe redonne 4pts d’avance à son équipe!
Malheureusement, Shannon perd la balle et Bargnani trouve un 2+1 pour ramener son équipe à 105-104 à 1:16 du buzzer!!
Kobe et Bargnani à 3pts manquent leurs tentatives et le 9ème rebond de Drew permet à Mister Ten de prendre un temps-mort à 15.3s du buzzer…
Kobe manque à nouveau son tir, à 3pts cette fois-ci, et avec 11.4s au compteur, c’est Triano qui prend un temps-mort pour jouer la gagne!!
Ballon à Turkoglu, qui intelligemment, laisse bien filer le temps et pénètre ensuite pour trouver miraculeusement une faute complètement imaginaire de Pau!! L’espagnol déclarera à la fin du match qu’il ne pense pas qu’il ai fait faute alors que le turc confiera qu’il fut surpris d’obtenir le coup de siffler…
Ce dernier ne se prive pas de marquer ses 2 LF, et avec 1.2s, et une passe horrible de Luuuke pour Kobe, pas étonnant que ce dernier ne parvienne pas à inscrire son 4ème buzzer beater de la saison…

Image de prévisualisation YouTube

Fin du match sur le score de 106-105 pour les Raptors.

5d3929e0ad63742d50bc3a0f080cc90e-getty-90043355adb06_lakers_raptors

BOXSCORE COMPLET

Défaite dure à encaisser pour les Lakers qui auront mener tout au long du match, mais on ne peut que reconnaitre l’abnégation des Raptors. Les hommes de Jay Triano n’ont jamais perdu confiance en eux, même après un début de match très compliqué, et même en bénéficiant de LF offerts qui font baculer le match, ils méritent leur victoire…
Côté Lakers, la défense n’aura jamais su faire l’effort nécessaire, et au bon moment, pour creuser un écart favorable et définitif… Kobe joue parfaitement juste mais sa prestation est entachée par quelques tirs manqués en fin de match. Espérons qu’il continue à jouer de la sorte lors des prochaines rencontres…
Pau et Drew sont à créditer d’un bon match, tout comme Jordan avec ses 17pts à 7/11.
Par contre, L.O et Shannon sont apparus en dessous de leurs niveaux, tout comme Ronron, mais ce dernier est blessé…

Les Lakers comptent désormais 2 défaites lors de ce road-trip (et 2-6 lors des 8 derniers déplacements…) et il serait décevant de rentrer avec plus de défaites…
Paradoxalement, Phil Jackson a piqué ses joueurs dernièrement en leur annonçant qu’en jouant de la sorte, il finirait le road-trip avec un bilan de 3 victoires et 5 défaites!! C’est Drew qui a laisser filtrer l’info à un journaliste du L.A Times…

Coach Jackson ‘na pas voulu commenter la différence de LF obtenus par les Raptors et ses joueurs (26 contre 9!!!) alors que les Lakers ont dominé « in the paint », 56-38…
Par contre, il qualifiera « d’erreur » de rookie » l’absence de Drew lors du trajet entre N.Y et Toronto, ce dernier s’étant endormi dans sa chambre après avoir descendu ses affaires dans le bus… Ses bagages ont donc fait le voyage avec l’équipe…mais pas lui, qui a du prendre un vol régulier pour rejoindre ses co-équipiers… Commentaire de l’intéresse : « L’avion était super petit »…

Prochain match, demain soir à Washington, après avoir rendu visite aujourd’hui, au Président Obama à la Maison Blanche…

Laker’s Highlights, 1st Half :

Image de prévisualisation YouTube

Laker’s Highlights, 2nd Half :

Image de prévisualisation YouTube

Kobe’s Highlights :

Image de prévisualisation YouTube

 

aef46dedfb50d152f8e75c23786d7f6b-getty-90043355adb22_lakers_raptors

Publié dans Recaps | 18 Commentaires »

Lakers 115 @ Knicks 105 (22.01.2010)

Posté par h_blunt le 28 janvier 2010

 Lakers 115 @ Knicks 105 (22.01.2010) dans Recaps 61557e7a9d893492881a23f866daa503-getty-90043336bc033_lakers_knicks

 

Nos Lakers sont venus à bout des Knicks, hier soir, au Madison Square Garden, grâce à Kobe et Pau, tandem redoutable lors du 4ème quart-temps décisif. On notera la bonne performance de Drew avec 19pts en 25 minutes et la bonne contribution du banc avec 11pts pour Shannon et 14 rebonds pour L.O!

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher dans Recapskobe_bryantron_artestpau_gasolandrew_bynum

 

NEW-YORK KNICKS : Chris Duhon, Wilson Chandler, Danilo Gallinari, Jared Jeffries et David Lee.

chris_duhonwilson_chandlerdanilo_gallinarijared_jeffriesdavid_lee

 

Les Lakers débutent très bien ce match, en cherchant les intérieur et Drew plus précisément, qui score les premiers points.
Les systèmes sont bien appliqués, la rotation de balle est bien en place, ce qui permet aux cinq starters d’inscrire les 5 premiers paniers en trouvant de bons tirs. L’adresse est impressionnante aussi avec un 7/8 pour débuter, alors que les Knicks ne sont pas en reste avec deux tirs « from downtown » de Galinari et Chandler et un jump-shoot de Lee.
Ce dernier ramène son équipe à deux points des Lakers, mais après deux lancers manqués par Pau (…), Ronron inscrit son 5ème point.
Les Knicks passent ensuite un 8-0 pour reprendre la tête grâce à 4pts de Lee et un dunk de Jeffries, mais Mike D’Antoni prend son 1er temps-mort, 19-15 pour N.Y et 5:18 à jouer.
Drew marque ses 2 LF mais Gallinari lui répond avec un gros dunk!!
Lentement mais surement, les Lakers vont passer un 16-4 grâce à des tirs « behind the arc » de Fish, Kobe et Jordan, qui vient de remplacer le vétéran, mais surtout à Drew auteur de 5pts pendant ce run, dont un 2+1 avec la 1ère personnelle de Harrington! Il finira le QT avec 11pts et 2 rebonds.
Harrington inscrit 5pts en 33s pendant la dernière minute, mais c’est Jordan qui clôt le QT d’un tir « from downtown » à 1s du buzzer!
Fin du 1er quart-temps, sur le score de 36-30 pour les Lakers.

4c904ba96a80fc27de8f0ea02ef2b036-getty-90043336bc007_lakers_knicks

Kobe et Pau accompagnent Jordan, Shannon et L.O mais les Knicks reviennent bien avec un 6-2 et les 4 premiers points de Hill. Les Lakers parviennent à marquer grâce à Pau mais l’adresse les fuit, quand ils ne perdent pas la balle sur une reprise de dribble comme Shannon… Côté N.Y, on est pas beaucoup plus adroit, mais les Knicks scorent à 3pts avec Nate Robinson et un lay-up de Hill.
Kobe cède ensuite sa place à Luuuke, mais c’est Shannon qui va marquer 7pts en 2 minutes 30 (!!) pour permettre à son équipe de reprendre un point d’avance.
Nae Robinson assure le spectale avec un alley-hoop pour Chandler, et ce dernier, avec deux jump-shoots suplémentaires atteint la barre des 10pts et N.Y a 3pts d’avance.
Heureusement, Luuuke assure à 3pts avant un superbe hook shoot main gauche de Pau permettent aux Lakers de reprendre la tête alors que D’Antoni prend un temps-mort, 51-49 pour L.A et 4:41 à jouer.
Retours des starters de chaque côté et on assiste à un duel entre…Drew et Chandler! 4pts chacun, dont un dunk!
David Lee, avec 2 LF, remet les deux équipes à égalité, avant un alley-hoop lay-up de L.O pour Drew, mais ce même Lee égalise à nouveau!
Superbe duel aussi entre ces deux-là, avec 17pts pour le californien contre 16 pour l’ancien Gator de Florida.
Et après les intérieurs, les ailiers!!
En effet, Gallinari va inscrire 2 tirs « behind the arc » pour atteindre la mi-temps avec 13pts, mais Ronron, assez discret depuis le début du 1er QT, lui répond par deux fois, lui aussi « from downtown » et atteint la mi-temps avec 11pts à 100%!
On notera…0 turnovers pour N.Y dans cette 1ère mi-temps!!
Fin du 2ème quart-temps, remporté par les Knicks 33-27, sur le score de 63 partout.

aab9e3a1ee513da49c98608624c0b234-getty-90043336nb018_lakers_knicks_nb001_rockets_knicks

Les Knicks débutent bien cette deuxième mi-temps, Lee et Chandler atteignant tous les deux 18pts lors d’un 6-2 rapide.
Kobe a plus de mal, il manque un tir, commet sa 2ème pertes de balles et enchaine avec sa 3ème personnelle. Heureusement, il retrouve le rythme avec une interception et inscrit 4pts de suite avant un 2+1 de Fish et 2 nouveaux LF pour Kobe, qui en est à 11pts.
Drew va prendre ensuite deux fautes en moins d’une minute mais coach Jackson va le laisser sur le terrain, et il a raison, sentant le pivot dans un bon soir, ce dernier marquera son 19ème point quelques instants plus tard…
Entre-temps, ses fautes donneront 3LF à Galinari et 2 à Lee, qui n’en marquera qu’un.
Kobe a trouvé le rythme et score son 14ème point d’un tir « behind the arc »! Il en est à 14pts, dont 9 dans ce quart-temps sur les 12 marqués par son équipe!
Fish atteint alors la barre des 10pts, mais Chandler, Lee et Harrington passe un 6-0 et redonnent l’avantage à leur équipe, 81-79 à 2:50 de la fin de ce QT! Chandler compte 22pts et Lee 21 plus 10 rebonds!
Jordan, Shannon et Pau reviennent en jeu, mais l’espagnol, qui bénéficie de 4 LF, n’en inscrit que 2… 2/6 pour lui sur la ligne jusqu’ici… Serait-il troublé depuis les 2 LF manqués la veille à Cleveland?… Il s’en défend en ddéclarant à la fin du match : « Je continue de me dire que je suis un joueur qui tire à 85% de réussite aux LF cette année et que je vais les mettre. Il est évident que ce qui est arrivé hier (jeudi) m’affecte un peu, mais je dois passer autre le plus rapidement possible« …
Chandler lui, continue son festival offensif en marquant 2 lay-up pour atteindre les 26pts, mais c’est encore Jordan, toujours « from downtown », qui clôt le QT et permet à son équipe de ne compter qu’un point de retard à l’entame des 12 dernières minutes.
Fin du 3ème quart-temps, remporté par les Knicks 22-21, sur le score de 85-84 pour N.Y.

730f2e6335acaf677d456592af63db5f-getty-90043336nb005_lakers_knicks_nb001_rockets_knicks

Comme lors du 2ème QT, c’est Kobe et Pau qui accompagnent Jordan, Shannon et L.O et les Lakers débutent bien avec un 7-2 grâce à 4pts de Kobe (18pts) mais encore 1/2 aux LF pour Pau…
Harrington dunk mais Shannon redonne 4pts d’avance aux Pourpres et Ors, « official time-out », 93-89 pour les Lakers et 8:37 à jouer.
Pau contre ensuite Lee, mais récolte sa 2nd personnelle et le pivot new-yorkais inscrit ses 2 LF.
Les Lakers se remettent en marche avec un 6-0 et 4pts de Pau pour atteindre les 15pts. Lee continue son show et score son 25ème points mais se fait ensuite contrer par…Pau! 3 blocks pour l’espagnol ce soir, mais Kobe prend sa 4ème personnelle. Temps-mort N.Y, 99-93 pour L.A et 5:41 à jouer.
A partir de maintenant, le duo Kobe-Pau va être injouables! Les deux joueurs jouent juste, se servant du point de fixation qu’est l’espagnol à merveille pour soit scorer, soit ressortir sur Kobe… D’Antoni déclarera même à la fin du match : « On jouait vraiment vraiment très bien puis on a légèrement perdu le rythme. Mais il faut leur rendre hommage, c’est aussi à cause d’eux, ils ont bien rentré leurs shoots. En fait on les a vraiment bien joué, mais avec Kobe et Pau à ce niveau en fin de match c’est un peu trop dur pour nous. »
2 LF de Kobe puis un tir « from downtown » pour prendre 11 points d’avance, et les Knicks ne s’en remettront pas… N.Y répond avec 2 LF de Gallinari, mais Pau enchaine avec un 2+1.
On soulignera aussi que l’écart s’est fait avec un 5 original sur le parquet : Jordan/Shannon/Kobe/L.O et Pau. J’aime beaucoup ce 5, car quand ils sont en forme, les deux arrières apportent une belle énergie en plus de leur vitesse, L.O son expérience, et quand Kobe et Pau jouent comme ça, c’est un vrai régal!!
Wilson Chandler bat son record de la saison avec 28 pts mais Pau et Kobe gère l’affaire avec 2 LF pour chacun. Pau finira le match avec 6/11 aux LF mais sera parvenu à « surmonter » le « traumatisme » de la veille…
Gallinari atteint les 20pts grâce à 2 LF, mais Kobe redonne 10pts d’avance aux Lakers au moment où D’Antoni prend le dernier temps-mort du match, 113-103 pour L.A et 1:50 à jouer.
En effet, les dernières minutes ne changeront rien, Lee score son season-high avec 31pts alors que Shannon atteint les 11pts avec les deux derniers LF du match.
Fin du match sur le score de 115-105 pour les Lakers.

fad05983d5906801c2053765885fad86-getty-90043336ab011_los_angeles_l

BOXSCORE COMPLET

Laker’s Highlights, 1st half : :

Image de prévisualisation YouTube

 

Laker’s Highlights, 2nd Half :

Image de prévisualisation YouTube

 

c091100bfbd3dade5233233e9072c1e0-getty-90043336nb028_lakers_knicks_nb001_rockets_knicks

Publié dans Recaps | 1 Commentaire »

Les Lakers à la maison blanche

Posté par h_blunt le 28 janvier 2010

Les Lakers à la maison blanche b73b008e8636d5aa281119ba2e1e1bd4-getty-95725695cs015_nba_champions

 

Il aura fallu attendre le road-trip sur la côte est pour que les Lakers rendent visite au Président Obama, lors de la traditionnelle visite du champion à la Maison Blanche.

Le Président à rendu hommage à l’équipe championne l’an dernier, mais aussi à leur engagement en dehors du basket, comme les donations faites par Pau et Jordan pour les victimes de Haïti, comme Fish en tant que président du syndicat des joueurs.
Il rendra hommage à Phil Jackson, le Zen Master, pour ses 10 titres, et surtout les 6 avec les Bulls de Chicago d’où il est originaire… Il ne manquera pas d’ailleurs de chambrer Magic au passage…

Seul point noir au tableau, l’absence de Ron Artest…

Retrouvez ici, la galerie photo de la visite.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

d073d10a41718704590dda990e0480a7-getty-95725695cs004_nba_champions

Publié dans NEWS | 21 Commentaires »

Lakers 96 @ Bulls 87 (15.12.2009)

Posté par h_blunt le 18 décembre 2009

 Lakers 96 @ Bulls 87 (15.12.2009) dans Recaps 87fccb69e52230794aa3581edbf3189c-getty-90041522sd016_los_angeles_l

Nos Lakers sont venus difficilement à bout des Bulls grâce à un grand Kobe, auteur de 42 points dont 20 dans le premier quart-temps!! Pau ajoute 10 points et 16 rebonds, mais on remarquera la rotation réduite à 8 joueurs seulement…

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher dans Recapskobe_bryantron_artestpau_gasolandrew_bynum

CHICAGO BULLS : Derrick Rose, John Salmons, Luol Deng, Brad Miller et Joakim Noah.

derrick_rosejohn_salmonsluol_dengbrad_millerjoakim_noah

Les Bulls ont décidé d’attaquer la défense des Lakers, scorent tous leurs premiers points « in the paint » et prennent le premier avantage du match : 10-4. Deux nouveaux points de Rose(6pts à 3/3) et deux LF de Noah permettent même aux Bulls de prendre 10pts d’avance! Les hommes de Del Negro affichent une belle réussite avec 6/8 aux tirs.
Côté Lakers, on essaye de jouer sur Drew et Pau, mais la défense agressive et les mains actives des Bulls gênent considérablement les transmissions de balle des Pourpres et Ors : Kobe compte déjà 2 turnovers et Noah 2 contres (!!) avant un double-contre (!!!) sur Pau :

Image de prévisualisation YouTube

A moins dix, Kobe prend ses responsabilités tôt dans le match et score 7 points de suite dont un 2+1 sur la 2ème personnelle de Salmons. Temps-mort Bulls, 18-11 pour Chicago et 5:50 à jouer.
Derrick Rose semble s’être blessé (tout seul!) et regagne le vestiaire en se tenant le côté droit après avoir cédé sa place à Jannero Pargo qui se met en évidence tout de suite…en manquant son 1er tir.
Kobe par contre est chaud-bouillant et profite de son avantage de taille et d’explosivité sur Hinrich pour enchainer les tirs réussis : à 3pts en transition, en tête de raquette, ligne de fond, au poste, en fade away… Il inscrit 8 tirs de suite, termine le QT avec 20pts sur les 31 de son équipe avec un incroyable 8/12 aux tirs!!!
Hinrich garde le cap, du moins en attaque en inscrivant 5pts de suite (7^ts au total) dont un tir longue distance et Noah 4 de suite (8pts et 3 rebonds pour le frenchie) mais Pau sur LF et Jordan « from downtown » permettent aux Lakers dêtre à égalité à la fin des 12 premières minutes.
Fin du 1er quart-temps sur le score de 31 partout.

0c15904e6eadde079b49f0f4a50ae247-getty-90041522sd003_los_angeles_l

Drew et Kobe accompagnent Jordan, Shannon et L.O pour débuter ce second QT et les Lakers sont enfin dans leur match et passent un 6-2 grâce à 4pts de suite de Drew pour prendre 4 points d’avance mais Salmons ramène son équipe à -2. Shannon est ce soir le régional de l’étape, originaire de Maywood dans l’Illinois, sorti de Michigan State, il offre à sa famille et ses amis venus le voir un beau lay-up en contre-attaque :

Image de prévisualisation YouTube

La défense des Lakers gêne bien les Bulls comme ce block de L.O sur Hinrich et « l’obligation » pour Brad Miller de prendre un tir à 3pts dans l’angle pour éviter la violation des 24s… Temps-mort Bulls, 37-35 pour L.A et 8:15 à jouer.
Ronron n’a pas l’air dans un grand soir ; il s’est fait contrer sur son 1er tir, a manqué son 2nd…et se fait à nouveau contrer par Johnson! (Ce dernier se era contrer dans la foulé par Shannon!…) L’ancien Bull parvient tout de même à marquer d’un turnaround fade away jump shoot sur Miller pour donner aux Lakers 4pts d’avance. Nouveau temps-mort Bulls, 40-36 pour les Lakers et 6:32 à jouer.
Les Bulls s’y reprennent à 4 fois pour que Noah inscrive son 10ème point, mais les Lakers mettent la main sur le match et passent un 9-4 grâce à 7pts de L.O dont un 2+1 et un superbe jeu à trois entre Kobe, Pau et le natif du Queen qui donne 7pts d’avance aux Lakers avant que Deng ne ramène l’écart à 5pts. Temps-mort Lakers, 49-44 pour L.A et 2:37 à jouer.
Les dernières minutes de cette 1ère mi-temps permettront à Kobe d’inscrire 3 nouveaux points et d’atteindre la pause avec 25pts (plus 2 rebonds, 3 passes et 3 turnovers), mais surtout à Pau de jouer ailier…

Image de prévisualisation YouTube

Fin du 2ème quart-temps, remporté par les Lakers 23-17, sur le score de 54-48 pour L.A.

79cba14f802ab3273996c2045071ddf2-getty-90041522sd005_los_angeles_l

Début de deuxième mi-temps très dur pour les Lakers qui manquent leur 5 premiers tirs, dont deux contrés par Noah (5 blocks!) et Gibson. Il faut une faute »anti-sportive » de Brad Miller sur Kobe pour que ce dernier inscrive…un lancer sur deux avant de commettre une faute offensive sur la possession bonus, synonyme de 4ème turnovers…
Pau parvient lui aussi à scorer, mais Ronron n’est vraiment pas dans un grand soir car après avoir finit le 1er QT avec 2pts à 1/5, il commence par un 0/3, tous à 3pts (!!) avant deux LF et (enfin…) il parvient à inscrire un tir « from downtown ».
Heureusement d’ailleurs car les Bulls, après un début difficile eux aussi, en ont profité pour revenir à 3pts grâce à 4pts de Deng (12pts), deux LF de Miller (12pts) et un tir « in the paint » de Rose (14pts). Temps-mort Bulls, 62-59 pour L.A et 5:58 à jouer.
Malgrès 2 LF de Kobe, les Bulls passent alors un 5-0 avec 3pts de Rose pour égaliser alors que les Lakers ne parviennent pas à marquer!! Kobe manque un jump-shoot, tout comme L.O, Ronron tir toujours à 3pts pour le même résultat et Fish prend sa 2ème personnelle!! C’en est trop pour Mister Ten qui prend un temps-mort de 20 secondes et les caméras nous montre un coach Jackson très énervé au milieu de ses joueurs!! 64 partout et 4:17 à jouer.
Les hommes de Del Negro sont sur un 11-5 en 3:20 alors que L.A affiche un horrible 2/13 dans ce QT…
Et rien ne s’arrange avec la 5ème perte de balle de Kobe, un tir manqué de Fish et la 2ème de Pau qui permet à Noah de scorer un lancer sur deux pour son 11ème point et les Bulls sont devant pour la 1ère fois depuis le 1er QT!
Kobe va alors (re)prendre les choses en mains pour scorer les 8 derniers points des siens et atteindre les 36pts en 3 QT (!!) mais les Bulls n’abdiquent pas pour autant et parviennent grâce à Hinrich et Rose à rester devant à l’entame des 12 dernières minutes.
Fin du 3ème quart-temps, remporté par les Bulls 25-18, sur le score de 73-72 pour Chicago.

ce1465c5088f7ea207abfb10ba065985-getty-90041522sd006_los_angeles_l

Cette fois, c’est Ronron et Drew qui accompagnent Jordan, Shannon et L.O pour débuter ce dernier QT et le régional de l’étape veut en profiter pour se mettre en avant et inscrit 7 des 9 premiers points, dont un tir « behind the arc » et ce dunk :

Image de prévisualisation YouTube

Gibson parvient à dunker et Rose à scorer son 21ème point, les Lakers ne s’arrêtent pas là et Drew trouve un 2+1 avant un nouveau jump-shoot de Kobe pour prendre 9pts d’avance!
La défense des Lakers gêne bien les Bulls, car ces derniers viennent de manquer leurs 10 derniers tirs (dont un contre de Shannon sur Noah…) et affichent un triste 2/14 dans ce QT… Les Lakers sont sur un 14-4 depuis le début du dernier quart!! Temps-mort Lakers, 86-77 pour L.A et 5:40 à jouer.
Deng inscrit 4pts rapidement, mais Ronron trouve enfin la cible en tête de raquette, suivi par L.O qui redonnent 8 points d’avance aux visiteurs. Nouveau temps-mort Lakers, 90-82 pour L.A et 2:44 à jouer.
Les dernières minutes ne changeront rien et Kobe en profite pour inscrire un tir main gauche et clôt la marque d’un dunk! Le 15ème point de Miller ainsi que le 3pts de Deng (21pts) ne peuvent rien faire de plus, L.A s’impose au United Center.
Fin du match sur le score de 96-87 pour les Lakers.

d3fc3084693ea3b2a705b294199edc08-getty-90041522sd008_los_angeles_l

BOXSCORE COMPLET

Laker’s Highlights, 1st Half :

Image de prévisualisation YouTube

Laker’s Highlights, 2nd Half :

Image de prévisualisation YouTube

Kobe’s Highlights :

Image de prévisualisation YouTube

d273e5eb101d7ccfaefc64ae54433e1b-getty-90041522sd019_los_angeles_l

Publié dans Recaps | 9 Commentaires »

28.11.09 Los Angeles Lakers 130 @ Golden State Warriors 97

Posté par h_blunt le 29 novembre 2009

28.11.09 Los Angeles Lakers 130 @ Golden State Warriors 97

Image
Nos Lakers sont facilement venus à bout de faibles Warriors hier soir en s’appuyant sur Pau, auteur de 22pts (à 9/11…), 12 rebonds, 3 passes et 3 contres!! A noter les 20pts de Kobe, 19pts pour Ron et 17pts pour Shannon en sortie de banc…

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Pau Gasol et Andrew Bynum.
ImageImageImageImageImage

 

GOLDEN STATE WARRIORS : Stephen Curry, Monta Ellis, Corey Maggette, Vladimir Radmanovic et Mikki Moore.
ImageImageImageImageImage

Les Lakers attaquent le match par le bon bout en s’appuyant sur leurs intérieurs car en face, la réponse est faible… Pau se joue rapidement de Radma avec 7pts en moins de 3min dont un 2+1 sur la 1ère personnelle de Radma.
L’espagnol n’est pas le seul à s’illustrer car Ron score « behind the arc » alors que Kobe compte déjà 2 rebonds, 2 passes et 2 interceptions pour aucun tir… Temps-mort Warriors, 14-7 pour L.A (à 6/8) et 8:59 à jouer.
Après un dunk de Maggette et une technique pour Kobe, les Lakers vont passer un 12-4 pour prendre 10 points d’avance grâce à 4pts de Shannon et 5pts de Pau qui s’amuse face à Moore…
Kobe a laissé sa place à Shannon après avoir reçu sa 2nd personnelle et L.O est entré à la place de Drew alors que côté Warriors, Ronny Turiaf fait son retour à la compétition face à ses anciens partenaires.
Les homme de Nelson ont vraiment du mal face aux champions en titre et abusent du dribbles au lieu de faire circuler la balle… En plus, la défense des Lakers est bien présente, les rotations défensives se font très bien et Pau se régale au contre avec déjà 3 blocks!! Alors quand l’adresse n’est pas au rendez-vous… Ellis et Maggette parviennent tout de même à scorer pour ramener les leurs à -6 et Phil Jackson prend son 1er time-out, 26-20 pour L.A et 2:16 à jouer.
Drew revient en jeu pour faire souffler Pau et score 3pts dans le 10-2 qui conclût le 1er QT avec 4pts de Ronron (7pts, 3passes et 2 rebonds) et un tir « from downtown » de L.O et offrent ainsi le plus gros écart depuis le début du match.
Fin du 1er quart-temps sur le score de 36-22 pour les Lakers.

Image

Kobe et Drew accompagnent Jordan, Shannon et L.O pour débuter ce 2nd QT et on constate que le Black Mamba, bien discret en attaque jusque-là, a du mal à rentrer dans son match et manque ses 3 premiers tirs du QT…
Les Warriors n’en profitent pas puisque seuls Maggette score sur un dunk, mais Shannon lui répond quelques instants plus tard :

Image de prévisualisation YouTube

Déjà 7pts pour Shannon alors qu’après s’être fait contré par Watson, Kobe parvient enfin à inscrire ses premiers points de la soirée pour donner 16pts d’avance aux Lakers. Temps-mort Warriors, 40-26 pour L.A et 8:53 à jouer.
Drew marque « in the paint » mais les Lakers manquent plusieurs tirs de suite ce qui force Mister Ten à remplacer L.O et Jordan par Pau et Fish, alors que Curry et Shannon se répondent avec des tirs à 3pts.
On se rend alors compte que Golden State n’a marqué que sur lancers depuis 5 minutes…
Morrow score lui aussi « behind the arc » et face à Kobe, son idole… Ce dernier lui répond immédiatement avec la faute en bonus… Temps-mort Lakers, 49-35 pour L.A et 5:44 à jouer.
Pau marque son 14ème point sur un dunk et Ronron revient en jeu, mais Maggette score 6pts de suite pour un 6-2 qui ramène son équipe à -11…
Pau, Ron et Drew redonnent 15pts d’avance aux visiteurs malgrès un beau dunk de Hunter et Golden State termine même la mi-temps sur un 5-0 exclusivement marqué sur lancers!!
Fin du 2ème quart-temps, remporté 28-24 par les Warriors, sur le score de 60-50 pour les Lakers.

Image

Les Lakers attaquent cette deuxième mi-temps par un 7-2 grâce à un tir « from downtown » de Fish et 4pts de suite de Kobe, mais les Warriors répondent avec deux lay-ups de Ellis et Maggette et un 3pts de Radma!!
Malheureusement pour eux, l’absence de Biedrins se fait plus que sentir car Pau s’amuse dans la raquette et compte déjà 18pts et 8 rebonds au moment où Kobe se voit siffler sa 3ème personnelle…
C’est ensuite Fish et Ron qui prennent les choses en main, le premier inscrit 4pts rapidement et offre une passe au second, qui lu marque 5pts en 2 minutes et offre une passe…à Fish.
Chez les Warriors, rien ne va plus!! Seul Ellis marque, mais la défense est inexistante et le jeu collectif est une notion que les joueurs de Nelson ne connaissent pas… Temps-mort Golden State, 78-62 pour L.A et 6:35 à jouer.
On remarque que le seul starter des Lakers à ne pas avoir atteint les 10pts est…Kobe!! Auteur d’un triste 3/10, il dépasse la barre des 10pts juste après le temps-mort sur un beau fade away jump-shoot. Après 2 nouveaux échecs, il score même son 13ème point avant de délivrer sa 5ème assists à Fish pour son 13ème points. Ce dernier aussi offre sa 5ème passe de la soirée à Ronron pour un tir « behind the arc », avant que le True Warrior nous offre un coast-to-coast tout en puissance pour atteindre les 19pts à 7/11!! Il vient de scorer 10pts dans ce QT… Ron se sent de mieux en mieux dans le jeu des Lakers, sa défense est toujours aussi impeccable et son attitude est exemplaire!
Les Lakers restent sur un 7-0 ou 20-8… comme vous voulez…
Temps-mort Lakers, 89-68 pour L.A et 3:13 à jouer.
Et ça continu, puisque Pau et Jordan scorent à nouveau et Kobe intercepte deux fois rapidement la balle dans les mains de Maggette et Ellis et compte ainsi 5 interceptions!!
Jordan et Pau nous offrent ensuite l’action de la soirée :

Image de prévisualisation YouTube

Les Warriors peuvent scorer 5pts de suite, L.O clôt le QT avec son 2ème tir « from downtown » et redonne 23pts d’avance aux Pourpres et Ors!!
Fin du 3ème quart-temps, remporté 38-25 par L.A, sur le score de 98-75 pour les Lakers.

Image

Kobe et Pau accompagnent Jordan, Shannon et L.O pour débuter ce dernier quart-temps et on se rend compte que seul 8 joueurs sont entrés en jeu côté Lakers… Phil Jackson veut sans doutes faire passer un message à certains, notamment Sasha…
Après un lay-up de Morrow, Kobe inscrit 7pts de suite pour atteindre les 20pts et ce 7-2 donne 26pts d’avance aux Lakers… Temps-mort Warriors, 105-79 pour L.A et 8:35 à jouer.
Kobe et Pau sortent définitivement du match et sont remplacés par Drew et Adam Morrison!!
Cette fin de match est loin d’être passionnante,mais les Lakers continuent de creuser l’écart grâce à un 3pts de Jordan et les points de Drew et Shannon. Ce dernier justement pense certainement la même chose et décide alors de débuter sa campagne de promotion pour la Slam Dunk Contest :

Image de prévisualisation YouTube
 

14 points pour Shannon en sortie de banc à 6/8, 2 rebonds et une passe, +30 pour les Lakers!! Temps-mort Golden State, 113-83 pour L.A et 5:03 à jouer. Shannon et Drew laissent leurs places à Josh et Sasha pour leurs 1ère apparitions du match…
Le slovène marque d’ailleurs rapidement à 3pts sur la 3ème assists de Jordan après un lay-up de ce dernier.
Il marque même son 10ème point après un nouveau tir à 3pts, et je dois dire que je suis bien content du match de Jordan qui s’est révélé être la première option avec Shannon lorsque la seconde unit était sur le parquet…
Radma et Watson score avant les premiers points de Josh. Les Lakers terminent même sur un 7-2 avec 2pts de Sasha (5pts) les deux permiers points de Adam et un dernier 3pts de Shannon!!
Fin du match sur le score de 130-97 pour les Lakers.

Image

Résumé du match :

Image de prévisualisation YouTube

Laker’s Highlights :

Image de prévisualisation YouTube

Très bon match en général de nos Lakers, avec 7 joueurs à plus de 10pts et un très bon Pau, mais personne en face… Ron à l’air de plus en plus à l’aise et son comportement est vraiment exemplaire!! Shannon, L.O et Jordan apportent de plus en plus en sortie de banc, alors qu’à l’opposé, Sasha à complètement perdue la confiance de Phil qui l’a fait jouer uniquement le garbage-time depuis deux matchs…
L’adresse de Kobe est par contre le point noir de la soirée mais le MVP des dernières finales aura sans doutes à cœur de se rattraper dès ce soir face à la plus mauvaise équipe NBA, les Nets…

Image

Publié dans Recaps | 2 Commentaires »

Lakers Dynasties : Greatest centers ever

Posté par oztrak le 28 novembre 2009

 

Lakers Dynasties : Greatest centers ever

Image
Affiche par Staz

Les pivots ont toujours eu une place primordiale dans la ligue. Robinson, Olajuwon, Duncan, Russell, Moses Malonne ou, plus récemment, Howard. Tous ses noms sont associés à des succès, que ce soit personnels ou collectifs. Et les Lakers n’ont pas été oubliés par les grands pivots qui ont pu faire leur gloire. Mikan, Abdul-Jabbar, O’neal. Trois grands pivots, trois grandes dynasties. Pourquoi ces joueurs ont-ils eu une telle importance dans l’histoire des Lakers et de la NBA en général ? Eléments de réponses.


Mikan : la première dynastie de la ligue

Image

 

Petit résumé historique avant tout. Il faut savoir qu’à cette époque, la taille était plutôt considérée comme un handicap dans le basket-ball. Les petits régnaient en maitre en collège ainsi que dans les ancêtres de la NBA, la BAA et la NBL. Du haut de ses 2 mètres 08, celui qui est né dans l’Illinois dominait déjà au collège. Les règles n’étant pas les mêmes ( trois secondes, 24 secondes, contre illégaux principalement ), le jeu de Mikan était simple : stagné sous l’anneau. Mais son coach de DePaul, Ray Meyer, veut faire de lui un meilleur basketteur, un joueur plus complet. Il va développer son hook shoot ainsi que ses capacités physiques, notamment en vitesse. Néanmoins, le joueur lui-même déclara qu’ils avaient des systèmes offensifs qui se résumaient à 4 joueurs pendant qu’il attendait sous son panier pour éviter les adversaires de scorer. Il faut bien se dire qu’avant lui, il était impensable qu’en joueur puisse sauter au dessus du panier de la sorte. D’ailleurs, ce type de jeu a eu une conséquence sur le règlement NCAA et, plus tard, NBA : l’instauration du goaltending. Mikan n’est pas encore professionnel qu’il fait déjà changé les règles. Il fut nommé joueur de l’année NCAA en 1944 et 1945.

Pour sa première saison professionnelle, Mikan s’engage avec les Chicago American Gears. Son impact resta inchangé par rapport à la NCAA. Toujours plus grand, toujours plus haut, toujours plus fort. Voilà à quoi pourrait se résumer la première saison et même le restant de la carrière de George. Dès cette première saison, il emmena son équipe vers les sommets puisqu’il gagne le titre. Son jeu toujours très atypique, qui consiste à rester près de l’anneau fait toujours mouche.

Image

Et enfin, venons en donc aux Lakers. Comment Mikan a-t-il atterris aux Minneapolis Lakers ? Par le biais de la chance, tout simplement ! Le propriétaire des Chicago American Gears décida de créer sa propre ligue mais celle-ci succomba après à peine un mois. Chaque équipe de la NBL se vit alors attribuer des tours de draft pour choisir chaque joueur évoluant dans cette ligue. Chaque équipe avait le même nombre de chance de se voir recevoir le premier pick. Ca tomba sur les Lakers. Vous vous doutez de la suite, ils n’hésitèrent pas une seconde et choisirent le pivot. Il constitua alors la première paire d’intérieur dévastatrice de la ligue avec Jim Pollard. Les deux hommes vont emmener les Lakers vers les sommets. Quatre titres en cinq ans. La première dynastie est née et Minneapolis devient déjà mythique à l’époque. Mikan prit sa retraite à seulement 29 ans après diverses blessures et afin de s’occuper de sa famille avant de tenter un comeback l’année suivant sa retraite qui se soldera par un échec. Avec des moyennes de 23.1 points et 9.5 rebonds, Mikan a dominé la ligue de la tête et des épaules. Alors, après un bref descriptif du joueur, venons-en au pourquoi de cette réussite.

Le point le plus important est bien sûr la dominance physique. Avec plus de deux mètres, il était simplement indéfendable. Joueur qui a marqué l’histoire avec les changements de règlement mit en place pour rendre le jeu plus « équitable « pour les équipes qui affrontaient les Lakers, il restera le premier joueur à avoir révolutionné le jeu de la sorte. Mais aurait-il eu un tel impact 10 ou 20 ans plus tard ? Certainement pas. Néanmoins, il n’est pas arrivé là par hasard, il avait un grand talent. Il ne faut pas penser que c’était un monstre physique. Malgré sa grande taille, il était svelte, un peu comme tout les joueurs de l’époque. Il avait développé un jeu dos au panier redoutable, se servant d’une grande agilité ainsi que d’un jeu des deux mains impressionnants puisqu’il se servait aussi bien de sa main droite que de sa main gauche. Et enfin, tous les systèmes de jeu étaient bien sûr faits pour lui. Les Lakers ne jouaient pas de contre-attaque. Ils « se contentaient « d’attendre leu pivot pour lui donner la balle et qu’il fasse le reste, d’un shoot ou d’une passe. Il restera le père des Olajuwon, O’neal, Jabbar, Russel and co. Mais il restera surtout celui qui aura lancé la mythique franchise des Lakers vers les sommets.

Kareem Abdul-Jabbar : le show time

Image

Lorsque je parle du pivot des Lakers lors de leur période show-time, un mot me vient directement à l’esprit : complet ! Car c’est bien ça qui a fait la force de Jabbar. Il savait tout faire, ou presque. Tant offensivement que défensivement, le pivot était un énorme plus.

Offensivement, ce qui marque est bien sur son célèbre sky-hook qu’il pouvait marquer de n’importe tout et dans n’importe quelle position. A l’heure actuelle, personne n’a jamais maitrisé aussi bien ce geste qui a fait sa marque de fabrique. Mais offensivement, c’était aussi un pivot qui savait très bien s’imposer, surtout au début de sa carrière et il pouvait finir avec un gros dunk inside, un peu à la manière d’Oneal. Mais ce qui est incroyable offensivement, c’est tout son panel qu’il avait malgré sa taille. Du haut des ses 2,18 mètres, il se mouvait comme un poste 3 et avait un panel aussi complet qu’un poste 4. Mais il évoluait au poste 5. Et c’est ça qui l’a rendu plus fort. J’en reviens encore une fois une fois au fait qu’il était complet, très complet.

Son autre grosse arme offensive est d’avoir su rentrer dans un système qui n’était pas spécialement fait pour lui. A l’époque, le mot d’ordre était « courir « et Jabbar le faisait très bien pour un pivot. Il n’était d’ailleurs pas rare de le voir prendre un rebond défensif, monté la balle et conclure lui-même. Et lorsque le jeu était posé, la balle lui venait presque systématiquement, ce qui renforce son importance offensive même s’il ne concluait pas chaque fois, il libérait des coéquipiers.
Défensivement, il était également très fort. Il sautait souvent dans le bon timing pour les contres et pouvait empêcher ses adversaires de s’imposer inside. Malgré tout, son boulot défensif n’était pas vraiment mit en avant par rapport à ses qualités offensives.

Image

Mais selon moi, sa plus grande arme fut son équipe. Les joueurs qui l’entouraient étaient tous très bon, à commencer par Magic. Mais les autres ( Rambis, McAdoo, Worhty, Scott, Cooper ou encore McGee ) étaient autant de joueurs qui étaient complémentaires. De plus, la mécanique était parfaitement huilée. Il suffit de regarder les contre-attaques de l’époque, un régal pour les yeux. Mais les systèmes offensifs aussi étaient très bien coordonnés, la balle circulait d’un point à l’autre du terrain pour atterrir là où il fallait. Mais le principal acteur du succès, c’est bien sûr Magic Johnson. Et, il faut bien le dire, c’était lui le leader. Bien sûr on aurait du mal à replacer un joueur comme Jabbar au poste de second rôle, un peu à la manière d’un Armstrong lors du dernier Tour de France, et pourtant c’était le cas. Bien sûr Jabbar fut le leader offensif durant pas mal d’années dans les stats mais Johnson prenait presque autant de rebond que le pivot et ne parlons même pas des assists. Alors si Jabbar restera comme l’un des meilleurs pivots de la ligue, sinon le meilleur, Magic sera pour sa part un des meilleurs joueur de la ligue, sinon le meilleur des 80’s.

O’neal : la renaissance
Image

Shaquille O’neal n’est plus à présenter. Ses quatre titres de champions NBA, ses 3 trophées de MVP des Finals et son MVP de la saison 2000 le résume. Et c’est d’ailleurs lui qui va redorer le blason des Lakers après plusieurs années de disettes au sein des Lakers. Mais pourquoi un tel succès ? Une simple question de physique ? Oui mais pas seulement.

Parce que bien sûr O’neal a toujours joué sur son physique. Quelques coups d’épaules pour s’imposer et sa masse « faisait le reste « . Du moins, c’est la version extrêmement simplifiée. Parce que si son physique a toujours été un atout, son jeu dos au panier et son toucher de balle en a fait pâlir plus d’un. Son geste favori ? Se retourner et conclure d’une main. Tout le monde a déjà vu ce geste n’appartenant qu’à lui. C’est pour moi le geste qui le caractérise le plus. D’abord faire parler sa puissance pour se rapprocher du cercle puis la finesse pour conclure. Pour en revenir à son physique, il ne fût bien sûr pas qu’utile en attaque. Avec plus de 11 rebonds de moyenne en carrière, ce n’est pas qu’une question de « flairer « le rebond. Ensuite, défensivement, il en imposait. Parce que si beaucoup de gens ne voient que les stats, O’neal a déjà fait gagner des matchs grâce à sa défense. Non pas par ses contres ou ses interceptions mais bien pour sa présence. Et pour en finir avec son physique, il faut bien dire que cela ne fût pas qu’un avantage. Tout d’abord les lancer-francs ratés. Sa taille et ses mains trop grandes ont souvent été remise en question. Pour ma part, je doute que cela soit la vraie raison puisque qu’un joueur comme Yao n’a jamais eu de problème à ce niveau. Ensuite, il ne fût pas épargné par les blessures, souvent dues à cause de surcharge pondérale. Mais il est toujours revenu plus fort.

Image

Et s’il est toujours revenu plus fort, c’est en grande partie grâce à son mental. Parce que oui O’neal ce n’est pas qu’un joueur extrêmement doué, c’est aussi un gars assoiffé de victoire. Après la finale perdue en 94 et les multiples échecs en cours de playoffs avec la franchise Californienne, c’est lui-même qui va demander à voir arriver Jackson, le prenant pour l’homme de la situation. Il ne se sera pas trompé. Pour parler de Jackson, se fut bien sûr un des personnages principaux sinon le plus important à l’accession de Shaq vers les sommets. Le coach au six bagues à l’époque déclara d’ailleurs « Si il y a un joueur qui conviendrait parfaitement à l’attaque en triangle, c’est Shaquille O’Neal « . Et là non plus le head coach ne se sera pas trompé. Pour preuve, les Lakers vont gagner un titre dès la première saison du coach dans le club. Puis deux autres à la suite. Shaq MVP des Finals à chaque fois. Les systèmes étaient là pour lui, oui mais c’est bien parce qu’il était le meilleur joueur de la ligue à l’époque.

Mais s’il était le meilleur joueur, il n’était pas entouré par des manchots, loin de là ! Kobe Bryant, Rick Fox, Derek Fisher, Brian Shaw, Robert Horry ou encore Tyronn Lue. Et s’il est vrai que Kobe n’aurait jamais gagné de titre avant celui de 2009 sans Shaq, il est aussi vrai que le pivot n’aurait pu gagner un titre à lui seul. Et il en est conscient. Et en 2006, lors du titre avec le Heat, il sait aussi qu’il n’est plus le leader et laisse cette place à Wade, qui la prendra aussi avec brio. Parce que même si O’neal a un égo surdimensionné ( il faut oser dire « Lorsque je partirais, ce sera parce que mon temps sera terminé, et non pas parce que quelqu’un joue mieux que moi ou qu’un joueur ait fait plus que moi. […] Tout ce qu’un pivot fait, c’est moi qui l’ait inventé ». ), il sait aussi qu’il ne gagnera jamais rien tout seul. Et c’est peut-être là sa plus grande réussite : jouer pour l’équipe tout en pensant à ses stats. Tout le monde n’en est pas capable.

Alors, pour finir, mon avis personnel sur la question de savoir si Shaq est le meilleur pivot All-Time. Pour moi, il est simplement impossible de le savoir. Est-ce que Shaq aurait battu Mikan en un contre un ? Mais est ce que Chamberlain ne l’aurait pas battu lorsqu’il était au top ? Ce sont des questions que resteront sans fin. Les époques différentes génèrent des performances différentes. Mais une chose est certaine : O’neal est bien le pivot le plus dominant de la décennie écoulée. Et cela, personne ne peut le contester.

Bynum, la relève ?
Image

« Je suis aussi bon que le Shaq, les lancer-francs en plus « dixit Andrew Bynum, quelques jours après qu’il soit sélectionné par les Lakers en 10ème choix de la draft 2005. Pourtant, même si certaines comparaisons faisaient ressortir une ressemblance entre l’ancien Laker et le nouveau, tout le monde savait que Bynum n’avait pas le niveau d’Oneal à ce moment et, à l’heure actuelle, tout le monde sait qu’il ne l’atteindra jamais. Pourtant, c’est vrai qu’il y a quelques ressemblances dans leur jeu.

A commencé par le physique. Bynum est un gros nounours capable de s’imposer dans la raquette. En théorie. Malgré ses nombreux entrainements avec Jabbar, joueur qui prenait très bien ses positions inside malgré un physique moins imposant, Andrew a montré parfois des difficultés à pousser ses adversaires comme O’neal pouvait le faire. Néanmoins, lorsqu’il reçoit la balle, là il parvient très bien à enfoncer son adversaire direct pour se rapprocher de l’anneau. Et depuis cette saison, Bynum fait bien plus mal à ses adversaires en venant s’imposer pour recevoir la balle dans la peinture et ensuite finir le boulot assez facilement. Il faut bien dire que les capacités offensives du pivot actuel des Lakers se sont nettement améliorées cette saison.

Image

Alors qu’Oneal alliait physique et finesse, le jeune pivot a encore du mal. Les trois pivots passés en revue auparavant avaient une technique plutôt pas mal, surtout les deux plus anciens. Et même si Bynum peut mettre quelques hooks par ci ou par là et faire un ou deux moves insides, il n’est pas aussi complet que ses ainés. Il faut souvent qu’il termine par un dunk puissant. Mais il faut aussi dire qu’il attire bien les prises à deux et on l’a souvent vu sortir la balle pour Kobe ou pour Fisher ces deux dernières saisons. Mais sa capacité à capter les rebonds offensifs et à remonter entre deux voir trois hommes est assez impressionnante par moment et ça augmente pas mal les moyennes au niveau du scoring puisqu’il est très dur à contrer dans ce domaine.

Autre grosse différence par rapport aux autres, c’est qu’il n’a jamais été l’option offensive numéro 1. Mikan, Jabbar et O’neal ont été dès le début de leurs carrières respectives les premières armes offensives, ceux qu’on allait chercher pour scorer. Même si je dit plus haut que Jabbar n’était pas l’option première en attaque, il touchait néanmoins la balle à presque tout les schémas offensifs, ce qui n’est pas le cas de Bynum puisque lui a toujours eu un des meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue en la personne de Kobe Bryant. De plus, celui-ci était au sommet de son art individuellement quand Bynum est entré dans la ligue. Ensuite est arrivé un des meilleurs poste quatre de la ligue et le pivot fut obligé de partagé la raquette et même plus, de céder une grosse partie de celle-ci à Gasol. Même si son importance offensive a toujours été capitale de par ses mouvements, il n’a jamais été considéré comme une véritable option offensive au vu du talent que possèdent les Lakers dans ce domaine depuis maintenant 2 saisons.Alors comment pouvait-il s’imposer et prendre une place aussi importante qu’Oneal dans l’effectif ? Impossible.

Image

Mais alors, quelles sont les qualités de Bynum ? Qu’est ce qui fait qu’il sera peut-être un jour dans la classe des grands ? Il y a tout d’abord une chose : l’entourage dont il jouit aux Lakers. Avec Kareem Abdul Jabbar en tant que coach personnel, Phil Jackson comme head coach, Pau Gasol comme coéquipier dans la raquette, le tout accompagné de Kobe et Derek comme mentors. Le jeune pivot a tout ce qu’il faut autour de lui afin de progresser. Et progresser, il est en encore largement capable vu son jeune âge. Plus jeune joueur drafté et plus jeune joueur à avoir disputé un match NBA. Forcément, même quatre ans plus tard, on n’est pas très vieux. Ainsi, il vient de fêter ses 22 ans il y a quelques semaines. Il a encore énormément de travail à fournir mais il pourrait bien un jour dominer la ligue à son poste. Et ce début de saison est encourageant dans ce domaine. Avec la blessure de Gasol, il a su prendre les commandes dans la raquette de son équipe. Ses mouvements inside se sont largement élargit pour faire plus mal encore aux défenses adverses. De plus, les prises à deux qu’il reçoit maintenant presque systématiquement élargissent beaucoup les défenses adverses et vu le talent offensif de l’équipe, cela fait fort mal.

A condition qu’il se débarrasse de ses pépins physiques aux genoux qui l’ont déjà fait manquer pas mal de matchs lors des deux dernières saisons, il risque bien d’être dans la lignée de ses prédécesseurs. Un physique fragile, qui plus est au niveau des genoux et il peut dire au revoir à toute carrière professionnelle durable. Alors, peut-il un jour être le fondateur d’une dynastie comme ses prédécesseurs ( même si pour Jabbar, Jonhson a énormément contribué ) ? Difficile à dire. Il faudra attendre le post-Bryant. C’est à ce moment là, s’il est toujours dans la citée des Anges, que l’on saura s’il peut prendre des responsabilités de leader pour mener son équipe vers les sommets. Quoi qu’il en soit, Bynum reste une des probables futures stars de la ligue et même si son contrat signé la saison passée semble excessif, son début de saison donne tord aux septiques. En attendant, on attend de voir la suite de la saison et la confirmation du pivot qui s’annonce être primordiale dans la course au titre, ce saison et les prochaines. Wait & See…

Pour finir, voici un mix sur chaque joueur

 

George Mikan

Image de prévisualisation YouTube

Kareem Abdul Jabbar

Image de prévisualisation YouTube

Shaquille O’neal

Image de prévisualisation YouTube

Andrew Bynum

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans DOSSIERS | Pas de Commentaires »

04.11.09 LA Lakers 103 @ Houston Rockets 102

Posté par h_blunt le 5 novembre 2009

04.11.09 LA Lakers 103 @ Houston Rockets 102  dans Recaps 610x

Nos Lakers ont remporté leur 1ère rencontre contre les Rockets de Houston depuis les derniers play-offs, l’occasion de voir l’opposition tant attendue entre Ronron et Trevor Ariza…mais c’est Kobe avec 41pts qui se distingue. Ils sortent donc victorieux de ce 1er road-trip de deux matchs avec deux victoires après prolongations en « back-to-back-game ».

Houston Rockets : Aaron Brooks, Trevor Ariza, Shane Battier, Luis Scola, Chuck Hayes

aaron_brooks dans Recapstrevor_arizashane_battierluis_scolachuck_hayes

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Ron Artest, Lamar Odom et Andrew Bynum.

derek_fisherkobe_bryantron_artestlamar_odomandrew_bynum

 

Grosse ambiance au Toyota Center et tee-shirt « Beat L.A » de sortis pour recevoir les Lakers de Kobe…et Ronron!! Ce dernier, c’est simple, se fera huer durant tout le match à chaque fois qu’il aura la balle dans les mains… Question motivation, il n’y a pas mieux!!
Trevor pour sa part, ira saluer tous les joueurs des Lakers (avec une belle accolade avec Kobe) ainsi que le staff avant le début de la rencontre, et nul doute de l’accueil qui lui sera fait dimanche prochain, quand il recevra sa bague de champion au Staples…

Kobe ouvre la marque…Suivi par Trevor! Les Rockets sont bien entrés dans leur match puisque Scola et Battier « from downtown » enchainent et enflamment les Rocket’s fans, déjà chaud-bouillants!!
Côté Lakers, après deux échecs de Kobe et Fish sur jump-shoots, Drew se retrouve seul « in the paint » et pète un gros dunk bientôt suivi d’un turnaround fade away jump-shot du Black Mamba.
On remarque tout de suite l’engagement physique des deux côtés comme cette action où Brooks pénètre et provoque un contact avec Fish : passage en force ou faute du vétéran?… Ni l’un, ni l’autre disent les arbitres, jouez!!
La tension est bien présente puisqu’après un 2+1 de Scola sur la 1ère faute de Drew, Ron et Trevor prennent une technique pour s’être un peu trop parler…et on ne joue pas depuis 3 minutes!!
Les défenses sont de sorties mais la maladresse aussi puisqu’un peu plus tard dans le QT, on peut noter l’adresse des deux côtés : 4/11 pour Houston et 4/10 pour L.A après que Drew ai manqué un panier facile près du cercle…
Les Lakers manquent des tirs faciles, notamment « dans la peinture », alors que Houston ne fait pas toujours de bons choix, comme cette contre-attaque à 3 contre 2 et Trevor qui tir à 3pts…
Lentement mais surement, les Rockets passent un 7-2 sur un shoot « behind the arc » de Battier et obligent Mister Ten à prendre son 1er temps-mort du match, 16-10 pour Houston et 5:27 à jouer.
Malheureusement, en sortant du temps-mort, Kobe prend une faute offensive, sa deuxième personnelle, L.O se fait contrer et manque sa claquette alors que Houston applique bien les systèmes, la circulation de balle ouvre des espaces dont profitent Hayes et Brooks pour scorer sur lay-up.
Ron à 3pts et Drew sur une passe de Kobe ramènent les Lakers à -5 avant de voir l’entrée en jeu de Jordan et Josh à la place de Fish et Drew. Les deux équipes peinent ensuite à marquer et les défenses se font remarquer, comme Drew en contrant Trevor, ou l’interception de Battier sur une mauvaise passe de Kobe…
Temps-mort pour Houston, 20-15 pour les Rockets et 2:45 à jouer. L.O et Kobe laissent leur place à Sasha et Drew et le jeune pivot conduit un 7-2 avec deux points et une passe pour un tir « from downtown » de…Josh Powell!! Une p’tite parenthèse sur Josh, il ne sera jamais L.O, mais depuis le début de la pré-saison, on a pu le voir tirer plus d’une fois derrière la ligne à 3pts. S’il pouvait ajouter cette arme offensive à son jeu, il deviendrait plus important en attaque, plus dangereux et serait une arme supplémentaire pour la second unit…
Les Lakers finissent même sur un 12-6 pour revenir à égalité à la fin des 12 premières minutes.
Fin du 1er quart-temps sur le score de 22-22.

1e065b96ed765f2e54b8515a9d6f2059-getty-90040763bb018_lakers_rockets

Kobe et Drew accompagnent Jordan, Shannon et Josh pour débuter ce 2ème QT et ce dernier score le 1er…au buzzer des 24s (!) mais comme lors du 1er QT, c’est Trevor qui répond aux Angelinos.
L.A hausse un peu le niveau de sa défense et passe un 9-3 pour creuser l’écart et prendre 6pts d’avance grâce à Kobe, Drew et Shannon, très bien servi par le jeune pivot californien sur un superbe « passe et suit »… Après les deux premiers points de Landry, Rick Adelman prend un temps-mort, 31-27 pour L.A et 8:31 à jouer.
Ce temps-mort fait beaucoup de bien aux Rockets car en un peu plus de 4 minutes, ils vont passer un 14-3 grâce à 7pts de Landry, très actif dans ce deuxième QT!
Les Lakers parviennent à scorer grâce uniquement à Kobe, mais manquent beaucoup de tirs, se font contrer comme Drew par Trevor ou font des mauvais choix en attaque en forçant des shoots.. On remarquera tout de même que la défense des Lakers, bien qu’elle soit 1ère de la ligue au niveau des interceptions, restent très friable lorsque les joueurs ne sont pas concentrés…
Le retour de Ron et Fish ramène un peu de sérénité malgrès deux échecs et deux rebonds offensifs de Landry suivis de deux points… L.O trouve un 2+1 et Drew score « in the paint » alors que Scola et Landry prennent coups-sur-coups une faute offensive.
Malheureusement, Drew prend une faute offensive peu évidente sur une bonne défense (ou du moins, un bon flopping…) de Scola. C’est la 3ème personnelle de Drew qui cède immédiatement sa place à Josh après s’être un peu trop plein aux arbitres qui lui donneront une technique…
Les locaux terminent la mi-temps sur un 7-3 grâce à 5pts de Landry (14pts et 6 rebonds dans le QT!!) et deux lancers de Trevor.
Fin du 2ème quart-temps, remporté par les Rockets 26-22, sur le score de 48-44 pour Houston.

e4c0cf437b1ce3161d642a64f6a03b3a-getty-90040763bb022_lakers_rockets

Brooks ouvre la mi-temps d’un tir longue distance mais les Pourpre et Ors répondent avec deux lancers de Kobe et un tir à 3pts de Ron!
La troisième personnelle de L.O offre deux lancers à Battier avant un lay-up de Scola mais L.O se rattrape en scorant 7pts dans le 9-3 qu’infligent les visiteurs pour revenir à égalité! Au passage, Ronron a inscrit son 10ème point et Kobe a pris une technique après une faute non-sifflée…pour avoir taper dans ses mains! Même Clyde Drexler, commentateur du match, défendra le MVP des dernières finales…
Trevor remet Houston devant et entame un 6-2 avec un superbe tir à 3pts en transition de Brooks et un lancer de ce dernier pendant que Kobe passe la barre des 20pts avec 21 à son compteur personnel…
L.A manque pas mal de tirs, perd des balles bêtement comme sur une violation des 3s dans la raquette par Drew ou encore avec des mauvaises passes…
Heureusement, les Rockets n’en profitent pas autant qu’ils pourraient, notamment à cause de Brooks qui manque ses deux lancers avant de perdre deux ballons de suite, très bien exploités par Drew et Kobe qui remettent les deux équipes à égalité.Scola marque ensuite sur un lay-up renversé et coach Jackson demande un temps-mort, 66-64 pour Houston et 2:56 à jouer.
Luuuke et Jordan entrent en jeu à la place de Fish et Ronron et les deux benchers ne tardent pas à se mettre en avant avec un tir « from downtown » de Jordan, sa 3ème personnelle et un jump-shoot de Luuuke!
Trevor score à 3pts avant un lay-up de Hayes, mais L.O leur répond et Kobe pense avoir fait le plus dur en scorant à 14s de la fin sur un lay-up… C’était sans compter sur Lowry qui remet son équipe en tête à 2 dixièmes du buzzer!!
Fin du 3ème quart-temps, remporté par les Lakers 29-26, sur le score de 74-73 pour Houston.

610x

Jordan, Shannon, Luuuke, Ron et DJ forment le 5 qui débute ce dernier QT mais Houston veut tuer le match et attaque par un 6-0 grâce à Scola, Lowry et Landry alors que pour L.A, Luuuke, Jordan et Ron manquent leur tentatives et DJ ses deux lancers! Mister Ten arrête ça tout de suite en prenant un temps-mort, 80-73 pour Houston et 10:14 à jouer.
Kobe et Drew reviennent en jeu et ce dernier trouve immédiatement un 2+1 sur la 3ème de Battier mais manque son lancer… Il se rattrape en contrant Landry permettant à Jordan de scorer de l’autre côté du terrain.
Les deux équipes ne se quittent plus au score : Ron répond à Landry et Kobe à Battier, mais pendant les 4 minutes suivantes, personne n’arrive à marquer. Les tirs manqués suivent les pertes de balles diverses comme les marchers ou les fautes offensives…
Les Lakers se tournent alors vers Kobe et enchaine 8pts de suite!! Il vient de marquer les 10 derniers points de son équipe!!
Seuls Hayes et Brooks à 3pts parviennent à scorer mais les Lakers viennent de leur passer un 10-5 pour revenir à 89 partout à l’entame de la dernière minute de jeu!! Kobe intercepte alors une mauvaise passe de Hayes pour…

Image de prévisualisation YouTube

Temps-mort Houston, 92-89 pour L.A et 30s à jouer!
Trevor récupère la balle sur la remise en jeu, joue le pick and roll avec Landry, pénètre et parvient à faire une passe très compliquée à Scola dans la peinture, mais l’argentin perd la balle!! Trevor et Fish se jette dessus et les arbitres sifflent un entre-deux à 19,6s alors que les Rockets espéraient une faute du vétéran des Lakers…
Landry arrive à récupérer la balle, la rend à Trevor pour l’égalisation à 3pts qui met le feu au Toyota Center!!
Temps-mort Lakers, 92 partout et 14,2s à jouer!!
Une très bonne prise à deux sur Kobe lui fait perdre la balle mais la balle a rebondie sur la ligne, L.A récupère donc la balle à 0,7s du buzzer…
La passe lobée de Fish vers Drew ne donnera rien et la claquette de Ron rentre après le buzzer…
We got overtime!!!
Fin du 4ème quart-temps, sur le score de 92 partout.

c3a07b83d21c93df26672adc66edf3ff-getty-90040763bb019_lakers_rockets

Ron manque le 1er tir de la prolongation mais Brooks l’imite avant que Drew ne contre Trevor. Malheureusement, Battier provoque la 4ème de L.O et score ses deux lancers.
Kobe manque ensuite son tir mais ni Trevor, ni Brooks à 3pts ne parviennent à creuser l’écart. L.O qui a bien suivi un nouveau tir manqué de Kobe pousse la balle dans le cercle et égalise à 94 partout à 3:42 de la fin…
Brooks prend sa 2ème faute, mais Kobe ne marque qu’un lancer sur deux…
Puis Ronron va nous montrer sa rage de vaincre et surtout son envie de défendre en se jetant au sol pour récupérer la balle dans les mains de Hayes et aura un entre-deux, mais ce dernier réussira tout de même à marquer.
Scola prend ensuite sa 5ème personnelle avant que Mister Ten ne prenne un temps-mort, 96-95 pour Houston et 2:18 à jouer.
Kobe marque ensuite d’un superbe fadeaway jump-shoot avant que Hayes à nouveau n’inscrive son 14ème point!!
L’action suivante est identique au 3pts de Ron à la fin du 4ème QT, mais le True Warrior manque la cible. Les Lakers parviennent à récupérer la possession et Kobe trouve alors un 2+1 hyper important sur la 6ème personnelle de Scola!!

Image de prévisualisation YouTube

Le Black Mamba vient de marquer 15pts sur les 20 derniers de son équipe!!
Brooks remets les deux équipes à égalité sur un lay-up mais Drew, qui a bien suivi un tir manqué de Kobe s’y reprend à deux fois et provoque la 5ème personnelle de Hayes, alors qu’il y avait 4 joueurs des Rockets agrippés à ses bras!!. C’est sur cette action que Drew se blesse au coude et manquera ainsi les deux prochains matchs de l’équipe…
En attendant, il marque ses deux lancers et Houston prend un temps-mort, 102-100 pour L.A et 44.2s à jouer.
Landry marque et égalise mais Hayes prend sa 6ème personnelle et finit le match avec 14pts et 14 rebonds!
Drew marque alors un lancer sur deux. Balle pour Houton, 103-102 pour L.A et 24.7s à jouer.
Il reste une dernière faute à donner aux Lakers et L.O la prend à 13s du buzzer. La possession de la gagne est entre les mains de Trevor mais en voulant pénétrer, il se fait piquer la balle par captain Fish!! Et le buzzer retentit…
Fin du match sur le score de 103-102 pour les Lakers! 

2a0091b2e58e6aac72dcf8252d803c06-getty-90040763bb017_lakers_rockets

Quel match!! Deuxième victoires en deux matchs en deux jours après prolongations!! Ce fut dur, mais l’essentiel est la victoire! La grosse mauvaise nouvelle vient de la blessure au coude de Drew qui lui fera manquer les deux prochains matchs (j’espère pas plus…). Kobe est dans une série de matchs où il score 41pts, ni plus, ni moins…

BOXSCORE COMPLET

Laker’s Highlights, 1ère mi-temps :

Image de prévisualisation YouTube

Laker’s Highlights, 2ème mi-temps :

Image de prévisualisation YouTube

610x

 



Publié dans Recaps | Pas de Commentaires »

Preview : 03.11.09 LA Lakers @ Oklahoma City Thunder

Posté par oztrak le 3 novembre 2009

Preview : 03.11.09 LA Lakers @ Oklahoma City Thunder

Preview : 03.11.09 LA Lakers @ Oklahoma City Thunder  dans Recaps 7c996b59b5a2eb4f36b8f91e5fa151ab-getty-90040728ab021_hawks_lakers 

 Les Lakers vont effectuer leur premier déplacement de la saison pour rendre visite au Thunder. Oklahoma City a le même bilan que les Lakers après leur défaite face à Portland où ils ont montré un manque d’expérience flagrant.

 Westbrook peut prendre ses responsabilités et est clairement un meneur de très grand talent. Je dois avouer que je n’ai jamais fais attention au Thunder la saison passée mais après avoir regardé la seconde période contre les Blazers, leur meneur m’a assez impressionné. Avec un 8/12 au shoots, en faisant mal dans tout les domaines, un premier pas très rapide et un shoot fiable, Russell vient de sortir un énorme match pour tenir son équipe à flot tandis que leur leader œuvrait pour une association caritative ( 3/21 aux shoots ). Ses coast-to-coast sont très rapides et la reconversion défensive de Portland a assez souffert dans ce domaine. Fisher risque donc d’avoir du mal face à l’ancien d’UCLA. Le Laker n’a pas encore eu un seul match au dessus des 50% aux shoots, il est le starter qui score le moins et ne donne pas énormément d’assists. Vous l’aurez compris, Fish’ n’est pas en forme. Bien sûr, il continue d’apporter quelque chose, par sa science du basket, sa connaissance du triangle et son expérience. Côté défense, on peut dire qu’il n’est pas trop mal. Il n’a jamais éteint un joueur mais il ne permet pas à ses adversaires de scorer 40 points. Sefolosha sait que la mission sera dure ce soir face à Kobe. Le MVP des dernières Finals vient de sortir son meilleur match offensif de la saison avec 41 points – son 97ème match à 40+ points. Plusieurs Lakers’ fan ont critiqué le manque de forme du leader et les moves qu’il aura montrés face aux Hawks aura fait taire les septiques. Malgré tout, on peut lui reprocher ses lacunes défensives face à Jonhson dans le premier quart-temps. On sait que Kobe est un très grand défenseur. Quand il le souhaite. Or il a laissé faire Joe ce qu’il voulait dans les douze premières minutes. On peut parler d’un manque de jus peut-être. Mais son envie défensive est revenue petit à petit et il a fini avec 5 steals, permettant à son équipe de jouer pas mal de contre-attaque, ce qui aura fait la différence dans le troisième quart-temps. Pour en revenir au seul suisse évoluant en NBA, son rôle sera de se donner à fond en défense. Il a déclaré « Vous ne pouvez rien faire face à Kobe, juste rendre ses shoots plus difficile avec une main devant son visage ou près de sa main de shoot « . Plus facile à dire qu’à faire certainement puisque Kobe risque de lui rendre la vie très dure.

« Vous ne pouvez pas regardez les chiffres. C’est vrai, on sait qu’il est capable de sortir des grosses stats. Mais ce soir [ face aux Hawks ] sa défense était incroyable « . Dixit Kobe Bryant à propos de son nouveau coéquipier. C’est sûr, les stats d’Artest ne sont pas flatteuses mais son apport défensif est assez concret. Sa rapidité de réaction, son jeu de jambes, ses mains qui coupent les lignes de passes. Tout ça, ça ne figure pas dans les stats mais ça aide clairement l’équipe. De plus, son apport offensif a été supérieur à l’habitude, notamment grâce aux contres-attaques. En face de lui, Kevin Durant. Le jeune leader vient de sortir un des pires matchs de sa carrière avec, comme je l’ai dis plus haut, 3/21 aux shoots et 0 assist ! Pour moi, il a enterré son équipe lui-même avec une sélection de shoots horrible surtout quand on n’est pas en forme comme cela. Aujourd’hui, il aura un des meilleurs défenseurs de la ligue sur le dos alors on verra s’il a les capacités mentales pour se relever directement d’un tel match surtout face à un adversaire comme Artest. Son impact offensif sera évidemment une des clés pour le résultat final

ee7d61b6d2b6d2a4dfa2cf3c421f8387-getty-90040728ng019_hawks_lakers dans Recaps

Gasol ne sera toujours pas en tenue ce soir. Voilà maintenant six semaines que le Laker n’a disputé la moindre rencontre et un RMI a été passé hier par l’espagnol dont les résultats ne seront connus que jeudi. Il se dit que sa blessure pourrait être plus grave que prévue. En attendant, l’intérim qu’assure Lamar Odom se passe sans problème. Proche du triple double face à Atlanta, le natif du Queen est un des meilleurs Lakers en ce début de saison. Son apport dans tout les domaines est sans conteste et son sens du collectif devrait donner des idées à certains. De plus, lorsqu’il shoote, il le fait bien. Bref, Odom est bien et ça se ressent dans son rôle au sein de l’équipe et de la manière qu’il aide son équipe. Ce soir, face à Green, Lamar va avoir un joueur au style similaire qui joue également au poste 4. Deux joueurs qui aiment s’éloigner du cercle pour ensuite l’attaquer mais avec un shoot fiable de loin. Il est clair que Jeff Green devra être tenu de très près si on ne veut pas le regretter de suite. Le « lieutenant « de Durant sera là pour assurer le scoring si besoin est.

 Bynum est également un des joueurs qui est en forme chez les Lakers. Son impact offensif est clairement en hausse par rapport à la saison dernière. Même s’il met généralement un petit temps pour rentrer dans son match, sa carrure déménage dans la raquette et sa palette de moves, plus complète que la saison dernière en fait certainement envier plus d’un. Face à lui, Krstic qui n’est pas un monstre physique, le Laker pourrait bien s’amuser en attaque s’il reçoit beaucoup de balle au poste bas. Sa défense est également meilleure que la saison dernière et ses problèmes de fautes semblent résolus, au pgrand bonheur des Lakers’ fans. Pour parler un peu du pivot du Thunder, il avait enchainé deux très bons matchs avec 17 points de moyenne avant de n’en inscrire aucun lors du dernier match avec un 0/4 aux shoots. Si sa prestation n’est pas meilleure aujourd’hui, les Lakers auront déjà un problème de moins à régler. Au niveau des bancs, celui d’Oklahoma City ne semble pas des meilleurs. Le jeune rookie Harden peut faire de très bonnes choses offensives mais c’est à peu près tout. On pourrait citer Etan Thomas qui m’a impressionné par son sens du rebond face aux Blazers mais Collison ne casse rien tandis qu’Ollie accuse le poids des années. Côté Lakers, le banc semble monté en puissance. Après un match très moyen face aux Clippers, il avait déjà été meilleur face aux Mavs avant de faire une très bonne prestation contre les Hawks puisque tous les joueurs montés au jeu ont scoré. Les californiens devraient prendre un net avantage lorsque les deux seconds units seront sur le terrain. Petite stat pour finir, les Lakers sont sur 9 victoires consécutives face au Thunder. Peuvent-ils réaliser la passe de 10 contre la jeune équipe du Thunder qui semble pouvoir titiller les grosses écuries ?

Match à suivre dès 2h00 !

317c55ac0f5ba6d9e2cd09511064ab1c-getty-90040728ng023_hawks_lakers

Publié dans Recaps | Pas de Commentaires »

12345...22