Upload: Magic All Star Game 1992

Posté par Master Zen le 15 février 2009

En cette période, lakers.unblog.fr vous propose de télécharger quelques évènement majeurs de l’histoire concernant les Lakers au All Star Game.

Upload: Magic All Star Game 1992 dans Mixs/Clips

Infecté par le virus du SIDA, Magic annonce son retrait avant la saison 1991/1992. Sa popularité étant telle que même sans jouer un seul match de saison, il est élu par les fans dans le cinq majeur de la conférence Ouest. Après mûre reflexion et beaucoup de controverse, notamment d’autres joueurs All Stars craignant d’être contaminés, Magic accepte sa séléction et effectue son grand retour dans le match des étoiles. Le reste, sur le terrain, n’est qu’Histoire et se délècte avec gourmandise…

Liens:

http://rapidshare.com/files/89275878/NBA.1….Game.part1.rar
http://rapidshare.com/files/89275843/NBA.1….Game.part2.rar
http://rapidshare.com/files/89275861/NBA.1….Game.part3.rar
http://rapidshare.com/files/89275812/NBA.1….Game.part4.rar
http://rapidshare.com/files/89275752/NBA.1….Game.part5.rar
http://rapidshare.com/files/89275882/NBA.1….Game.part6.rar
http://rapidshare.com/files/89270326/NBA.1….Game.part7.rar

Publié dans Mixs/Clips, Vintage | Pas de Commentaire »

Upload: Kobe Bryant Slam Dunk Contest 1997

Posté par Master Zen le 15 février 2009

En cette période, lakers.unblog.fr vous propose de télécharger quelques évènement majeurs de l’histoire concernant les Lakers au All Star Game.

Upload: Kobe Bryant Slam Dunk Contest 1997 dans Kobe Bryant kobe_bryant_-_slam_dunk_contest

1996/1997 voit l’arrivée d’un gamin de 18 ans nommé Kobe Bryant de son lycé aux Lakers. Athlétique et spectaculaire, il participe aux festivités du All Star Week End en été séléctionné pour concourir au Slam Dunk Contest face à Chris Carr, Michael Finley, Ray Allen, Bob Sura et Darvin Ham…

Lien:

http://rapidshare.com/files/153904037/NBA_Slam_Dunk_Contest_1997_-_By_MLK.avi.html

Publié dans Kobe Bryant, Mixs/Clips, Vintage | Pas de Commentaire »

James Worthy

Posté par Master Zen le 31 janvier 2009

James Worthy dans Biographies worthyindexwe4

By Iron

L’histoire de James Worthy commencera par croiser celle de Dean Smith à North Carolina. Joueur déjà réputé au lycée, il emmène avec d’autres futures stars NBA (Sam Perkins, Michael Jordan!) les Tar Heels au titre NCAA 1982.

Son second coup de chance, c’est le fait que les Lakers, récent champion 1982, grâce au trade de Don Ford en 1980 aient récupéré le premier choix de la draft 1982 à l’origine destiné aux Cavs de Cleveland! Ainsi James Worthy arrive dans une équipe qui compte déjà dans ses rangs des joueurs illustres tels que Kareem Abdul Jabbar, Jamaal Wilkes, Norm Nixon, Michael Cooper ou encore Bob McAdoo! Auréolé de son titre de meilleur joueur de la finale universitaire, il pose donc ses valises à L.A.

Il repartira 12 ans plus tard avec 3 titres de champion NBA et un titre de MVP de la finale ’88 où il réalisa son premier triple double lors du match 7, gagnant ainsi ses galons de joueurs décisifs. En effet, ses moyennes en play offs enflent à 21 points et plus de 5 rebonds de moyenne! Plus la pression augmente, meilleur était James Worthy d’où son surnom de « Big game James« .

Sa première saison chez les pros est remarquable plus de 13 points et plus de 5 rebonds par match, il est unanimement élu dans l’équipe de l’année rookie mais rate les play offs sur blessure. Néanmoins, l’apprentissage dans l’ombre d’un Jamaal Wilkes encore au top de sa carrière se poursuit, et Worthy accepte sans discuter ce rôle à L.A. obtenant par ce fait, la sympathie et le respect de ses coéquipiers.

1983-1984: Un trade envoie Norm Nixon aux Clippers en échange de la draft de Byron Scott, Worthy débute 53 matchs dans la saison. Arrivé en finale Los Angeles perd en sept manches face aux Celtics de Bird. Déjà Worthy hausse considérablement son niveau lors des 21 matchs de play offs qu’il dispute au cours de cette saison.

L’esprit de revanche suite à cette finale perdue anime toute l’équipe des Lakers au cours de la saison 1984-85. L.A. domine la ligue en saison régulière, le showtime fonctionne à merveille. Ils finiront second de la ligue à une victoire de leurs éternels rivaux Boston. Ils retrouvent ces derniers en finale en ayant perdu que 3 matchs au cours des play offs! Cette fois ci, ils l’emportent en 6 matchs. Selon Worthy, ce titre NBA 1985 a été son titre le plus important car remporté au Boston Garden.

worthy_lak dans Vintage

La meilleure saison statistique arrive en 1985-86 pour Worthy. Néanmoins, le titre NBA repartira pour Boston, les Rockets des tours jumelles Olajuwon – Sampson empêchant L.A. d’aller à nouveau défier les Celtics. Ce sera la seule saison de la carrière de Worthy où sa moyenne de points n’augmentera pas en play offs !

Les deux années qui suivent sont les plus belles de L.A! Back to back! Champions en 1987 et 1988, les Lakers dominent la ligue. Ils gagnent 65 et 62 matchs au cours de ces deux saisons régulières, terminant premier de la ligue à chaque fois. Deux titres arrachés en 6 matchs face à Boston en 1987 et en 7 matchs face à Detroit en 1988 devenant ainsi la première équipe depuis les Celtics des ’60 à réaliser la passe de deux. Au cours du match 7, Worthy réalisa probablement son meilleur match en carrière: 36 points, 16 rebonds, 10 passes lors de la victoire 108-105 face aux Pistons s’adjugeant par la même occasion le titre, amplement mérité, de MVP des finales.

Le rôle de Worthy au sein des Lakers continue d’évoluer, il devient plus important chaque saison! pourtant Detroit sweepera L.A. lors de la finale 1989, les Lakers perdront en 1990 face à Phoenix en demi-finale de conférence puis en 1991 en finale face aux Bulls de Chicago après avoir remporté le premier match de la série dans l’Illinois. Durant ces années, Worthy continue de jouer un basket énorme, plus de 20 points et 5/6 rebonds par match, il est sélectionné par deux fois dans la troisième équipe de la ligue.

Worthy jouera trois ans supplémentaires avant de se retirer après la saison 1994. Il reste dans l’histoire l’un des joueurs les plus clutchs et les plus efficace en post season, son pourcentage de réussite en play offs est l’un des 10 meilleurs de l’histoire (54.4%).

Son numéro #42 a été retiré par les Lakers et il fit son entrée au Hall of Fame en 2003.

 

normal11pe5ka0qh3wo8

 

Lakers.unblog.fr tient à remercier particulièrement Iron l’auteur de cette biographie pour son aimable autorisation.

Publié dans Biographies, Vintage | Pas de Commentaire »

Michael Cooper

Posté par Master Zen le 11 janvier 2009

 Michael Cooper dans Biographies sanstitre5bq8

Si le ShowTime des années 80 ont été marquées par la puissance offensive de Magic et Kareem Abdul-Jabbar, un homme n’est pas étranger aux cinq titres glanés par les pourpres et ors lors de cette glorieuse période. Michael Cooper fût l’energizer de cette équipe, un joueur de devoir qui a énormément apporté.

 

Après une brillante carrière universitaire à l’université de New Mexico où il fût nommé dans la All Western Athletic Conference First Team, Cooper est drafté par les Lakers au troisième tour de la draft 1978 en 60ème pick. Les Lakers sortent d’une saison à 45 victoires et une qualifications en Playoffs et possèdent déjà des piliers que sont Jabbar, Wilkes, Dantley ou encore Nixon. 

La première saison de Cooper sera difficle. Seulement 3 matchs joués et une élimination précoce en Playoffs, le rookie ne trouve pas sa place. Tout change pourtant la saison suivante avec l’arrivée d’un gamin nommé Earvin Johnson. Du haut de ses 2m01, le très filiforme Cooper est très vite remarqué pour ses qualités défensives et sa polyvalence. Il pouvait jouer aux postes 1, 2 ou 3 mais était très souvent utiliser en poste 2 ou 3 pour prendre le meilleur joueur adverse. Il est une pièce importante de l’équipe championne en 1980, sortant du banc pour apporter sa grosse défense.

Lors de sa troisième saison il est enfin reconnu comme l’un des meilleurs défenseurs de la ligue en honorant sa première sélection en All NBA First Defensive Team. Cooper sera nommé huit fois en tout dans les All NBA Defensive Team, dont cinq fois dans la première avec comme point d’orgue le titre de Defensive Player Of The Year lors de la saison 1986-1987. Un petit exploit car Cooper n’était qu’un simple bon sixième homme. Il reste le seul Laker a avoir remporté ce trophée. Reconnu par les médias et par les coaches, Cooper était également respecté par ses contemporains. Larry Bird lui faisant même le plus beau des compliments en déclarant qu’il était le meilleur défenseur qu’il ait eu à affronté durant toute sa carrière.

sanstitre7hv5 dans Vintage

Très populaire auprès des fans du Forum qui scandaient des « Coooooop » chaque fois qu’il touchait le ballon  ou encore ces alley-oop baptisés  »Coop-a-loop » par le regretté Chick Hearn, il n’a cependant jamais été sélectionné au All Star Game, sans doute à cause de stats trop faibles. Cooper à des moyennes de 8.9 points, 4.2 passes, 3.2 rebonds, 1.2 interceptions et 0.6 contre par match en carrière en 12 saisons, toutes passées chez les Lakers. Mais « Coop » se fichait des stats, de la gloire personnel. C’était un joueur de devoir, qui n’avait d’autre intérêt que la gagne à tout prix. Mener la balle, shooter pour créer des espaces à Jabbar et Worthy, prendre la star adverse en défense, il pouvait tout faire, faisant ce que Riley lui demandait et était prêt à tout pour progresser et aider l’équipe à gagner. Ses cinq bagues de champions en sont la meilleure preuve.

 

Après sa carrière de joueur professionnel entièrement passé aux Lakers, Michael Cooper reste à la maison, sa deuxième maison: Los Angeles. Il rejoint Jerry West dans le Front Office comme assistant GM pendant trois ans avant de servir comme assistant coach de Magic en 1994 et Del Harris entre 1994 et 1997. En 1999 il devient assistant coach des Los Angeles Sparks et aide l’équipe WNBA à atteindre les Playoffs pour la première fois de son histoire. Quelques mois plus tard il est nommé head coach de l’équipe et avec un bilan de 28-4, il est élu WNBA Coach of the Year et remportera deux titres en 2001 et 2002 en trois finales. Après une élimination précoce en Playoffs en 2004, Cooper quitte les Sparks pour rejoindre le staff des Nuggets de Denver en NBA comme assistant de Jeff Bzdelik qui se fera virer au bout de 24 matchs. Cooper assure l’intérim comme head coach jusqu’à ce que George Karl reprenne l’équipe. Là Cooper occupera la fonction de scoot jusqu’à la fin de la saison. Il est ensuite engagé comme coach des Albuquerque Thunderbirds en NBDL pendant deux saisons, 2006 et 2007 avant de retourner aux Sparks, où il est actuellement le head coach.

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Biographies, Vintage | 3 Commentaires »

Specials Uploads: 40 ans d’histoire *Joyeuses Fêtes!*

Posté par Master Zen le 20 décembre 2008

 Specials Uploads: 40 ans d'histoire *Joyeuses Fêtes!* dans Mixs/Clips speupiq6

Lakers.unblog.fr offre ces cadeaux de Nöel à ces visiteurs! Nous vous offrons pas moins de 15 matchs Vintages des Lakers à télécharger qui feront plaisirs aux jeunes et aux moins jeunes fans!

De 1963 à 2004, revivez plus de 40 ans d’Histoire depuis West, Chamberlain, Goodrich et Baylor jusqu’à Kobe & Shaq en passant par Magic, Kareem Abdul-Jabbar, Byron Scott ou James Worthy. Quelques uns des plus grands classiques face aux plus grands tels que Bill Russell, Bob Cousy, Oscar RobertsonLarry Bird, Michael JordanScottie Pippen ou encore Tim Duncan. Des victoires, des défaites, des cris de joies ou des pleurs mais toujours énormément d’émotion! A voir ou à revoir sans attendre!

 

Joyeuses Fêtes!

 

#1: Finales NBA 1963 Game 6 Lakers @ Celtics

Finales NBA 1963 et les Lakers d’Elgin Baylor et Jerry West tentent de mettre un terme à la suprématie des Celtics de Bill Russell, Bob Cousy et John Havlicek. Boston mène la série 3-2 et accueille les pourpres et ors pour conclure la série et remporter un cinquième titre consécutif. Bob Cousy joue là son dernier match pour Red Auerbach et son équipe et compte bien partir de la Green City en laissant un bon souvenir…

lacelticske2 dans Vintage
laceltics2do0

Upper: Fotojoven
Commentaires: Anglais
Taille:1 GB
Qualité: Bonne
Durée: 1:27
Liens:
http://www.megaupload.com/?d=6WCSIPYX
http://www.megaupload.com/?d=C994GCYB
http://www.megaupload.com/?d=KHYU50JS
http://www.megaupload.com/?d=5YF1QJND
http://www.megaupload.com/?d=CFR7VH5L
http://www.megaupload.com/?d=ZNL8OSSB
http://www.megaupload.com/?d=G6F1II5K
http://www.megaupload.com/?d=E4DAA30Y
http://www.megaupload.com/?d=RZTP0R7H
http://www.megaupload.com/?d=CWODHDJ7
http://www.megaupload.com/?d=TOZP4TB0

#2: Finales NBA 1970 Game 7 Lakers @ Knicks

En 1970, les Lakers et leur dream team emmenées par Jerry West, Elgin Baylor et Wilt Chamberlain rencontrent les Knicks de Walt Frazier en finale NBA pour enfin conjurer le sort de plusieurs revers consécutifs sur la dernière marche qui mène au titre. La série est à égalité 3-3 et les deux équipes se retrouvent à New York pour un Game 7 décisif qui déterminera le champion. Un melo-drame va s’écrire sur l’une des plus pages de l’histoire de la ligue avec un Willis Reed qui va écrire lui-même une légende….

vlcsnap476601rx1
vlcsnap479809eb7

Upper: Fotojoven
Commentaires: Espagnol
Taille:808 MB
Qualité: Assez bonne
Durée: 1:17
Liens:
http://rapidshare.com/files/85143814/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part01.rar
http://rapidshare.com/files/85186884/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part02.rar
http://rapidshare.com/files/85209290/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part03.rar
http://rapidshare.com/files/85247473/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part04.rar
http://rapidshare.com/files/85268967/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part05.rar
http://rapidshare.com/files/85302309/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part06.rar
http://rapidshare.com/files/85327684/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part07.rar
http://rapidshare.com/files/85315822/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part08.rar
http://rapidshare.com/files/85329297/5-_1970_NBA_Finals_Game_7.part09.rar

 

#3 : Saison Régulière 1971-1972 Lakers @ Bucks

1972 et les Lakers du grand Wilt, de West et Goodrich affrontent les Bucks de Kareem Abdul-Jabbar et Oscar Robertson alias monsieur triple double. Un grand duel entre deux des meilleurs big mens de l’histoire. Collector!

2003120681028571044rssr7
2003194724103417925rsfc4

Upper: Fotojoven
Commentaires: Anglais
Qualité: Assez Bonne
Taille: 674 MB
Durée: 1:33
Liens:
http://rapidshare.com/files/87870478/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part1
http://rapidshare.com/files/87969275/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part2
http://rapidshare.com/files/87978858/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part3
http://rapidshare.com/files/87987644/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part4
http://rapidshare.com/files/87995800/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part5
http://rapidshare.com/files/88005149/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part6
http://rapidshare.com/files/88009933/NBA_-_Liga_Regular_-_Milwaukee_Bucks_vs_Los_Angeles_Lakers__Jabbar_vs_Chamberlain_by_fotojoven.part7

 

#4 : Finales NBA 1980 Game 6 Lakers @ Sixers

Nous sommes en 1980, les Lakers de Magic et Abdul-Jabbar rencontre les Sixers de Darryl Dawkins et Julius Erving. Les Lakers mènent 3-2 dans cette finale mais Kareem Abdul-Jabbar, MVP de la saison régulière, se blessent lors du Game 5 et est out pour ce match qui peut donner le titre aux pourpre et or. Magic Johnson, rookie et déjà all star dans sa première année, va alors prendre la place de pivot du meilleur marqueur de l’histoire de la ligue et sortir un match d’antologie dans un match dantesque!

vlcsnap323398tp5 vlcsnap323940kv7

Upper: Wake Up 
Taille: 928 MB
Commentaires: Anglais
Durée: 88 minutes
Qualité: Très bonne
Liens:
http://www.megaupload.com/?d=TL5H0NOQ
http://www.megaupload.com/?d=4BBVMNCI

 

#5 : Finales NBA 1984  Game 4 Lakers @ Celtics

Ce 9 juin 1987 voit ce Game 4 des Finals NBA entre les Celtics de Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish et les Lakers de Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar et James Worthy. Les Lakers mènent la série 2-1 et se déplace au Boston Garden pour un match déjà décisif. Toutes les stars répondent présent au rendez-vous et vont se livrer une rude bataille jusqu’au fantastique dénouement de ce match qui restera comme l’un des plus grands moments de toute l’histoire des Lakers et de la NBA…

vlcsnap266973ri1
vlcsnap267762vq1

Upper: Descargasbasket
Taille: 724 Mb
Commentaires: Espagnol
Qualité: Bonne
Durée: 1:36
Lien: http://www.adrive.com/public/9a2023969fd6ce22ebf2af6316469ea941e30a1dc216448bd2041a883633089b.html

 

#6: Finales NBA 1984 Game 7 Lakers @ Celtics

1984 marque en fait la première confrontation des deux frères ennemis Magic et Larry Bird en finales NBA, cinq ans après leur affrontement en finale NCAA. Après six matchs, dont ce Game 4 au finish mémorable, rien ne peut départager les deux meilleures équipes de la saison et de la dernière décennie. Il faut donc un ultime Game 7 à Boston pour départager les deux franchises rivales et savoir qui de Magic ou de Bird inscrira son nom et celui de son équipe dans l’histoire et celui qui rentrera chez lui…

vlcsnap236239ht7
vlcsnap236382yj8

Upper:Narcolepsico
Commentaires: Anglais
Taille:1.1 GB
Résolution: 624×528
Qualité: Bonne
Durée: 2:07
Liens:
http://rapidshare.com/files/109214795/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part01.rar
http://rapidshare.com/files/109215080/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part02.rar
http://rapidshare.com/files/109215150/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part03.rar
http://rapidshare.com/files/109215578/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part04.rar
http://rapidshare.com/files/109215617/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part05.rar
http://rapidshare.com/files/109215635/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part06.rar
http://rapidshare.com/files/109249030/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part07.rar
http://rapidshare.com/files/109249097/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part08.rar
http://rapidshare.com/files/109250589/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part09.rar
http://rapidshare.com/files/109250741/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part10.rar
http://rapidshare.com/files/109252914/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part11.rar
http://rapidshare.com/files/109251944/Nba_Finals_1984_-_Game_7_-_Lakers_Vs_Celtics.part12.rar

 

#7 : Finales NBA 1985 Game 6 Lakers @ Celtics

Un an après une cruelle défaite en finales NBA sur un Game 7 perdu au Garden face aux rival de Boston, Magic, Kareem Abdul-Jabbar et James Worthy reviennent dans cette salle à une victoire du sacre et d’une revanche tant attendue. En face Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish comptent bien arracher un septième match et réitérer l’histoire. Un nouveau duel intense va alors se produire et un peu plus marqué l’histoire de cette rivalité…

vlcsnap511723hb3
vlcsnap514949vb3

Upper:Narcolepsico
Commentaires: Espagnol
Taille:589 MB
Résolution: 512×384
Qualité: Assez bonne
Durée: 1:22
Liens:
http://rapidshare.com/files/107995733/1985._NBA_Finals_Game_6._Boston_Celtics_vs_LA_Lakers.part1.rar
http://rapidshare.com/files/107995807/1985._NBA_Finals_Game_6._Boston_Celtics_vs_LA_Lakers.part2.rar
http://rapidshare.com/files/107996654/1985._NBA_Finals_Game_6._Boston_Celtics_vs_LA_Lakers.part3.rar
http://rapidshare.com/files/107996728/1985._NBA_Finals_Game_6._Boston_Celtics_vs_LA_Lakers.part4.rar
http://rapidshare.com/files/107997750/1985._NBA_Finals_Game_6._Boston_Celtics_vs_LA_Lakers.part5.rar
http://rapidshare.com/files/107997789/1985._NBA_Finals_Game_6._Boston_Celtics_vs_LA_Lakers.part6.rar

#8 : Finales NBA 1988 Game 7 Pistons @ Lakers

Nous sommes en 1988 et le trio fantastique d’Hollywood Magic-Abdul-Jabbar-Worthy rencontre les bad boys de Detroit emmenés par Isiah Thomas, Joe Dumars, Denis Rodman et Bill Laimbeer. La série est à égalité 3-3 et un Game 7 décisif doit se jouer au Staples Center pour déterminer le champion NBA. Un match épique et tendu jusqu’à la fin où le suspens ne va pas baisser jusque dans les derniers instants….

snapshot20080314110710td8
snapshot20080314110733hq0

Upper: Oztrak
Commentaires: Anglais
Qualité: Bonne
Taille: 698 MB
Lien: http://www.megaupload.com/fr/?d=CC9N1FJ8

#9 : Second tour des Playoffs 1991 Game 5 Warriors @ Lakers

Les Lakers mènent 3-1 dans cette série et ont l’opportunité de conclure à domicile. Mais Tim Hardaway en mode double double-double de folie ne l’entend pas de cette oreille et avec Chris Mullin et Mitch Richmond, les Warriors comptent bien batailler jusqu’au bout face aux Lakers de Magic, en mode lui triple-double, James Worthy, Byron Scott et Vlade Divac…

83031575fn0mc3
55860489vd4nd6

Commentaires: Anglais
Upper: Gremlin
Durée: 2:24:38
Qualité: Très bonne
Video: XviD 512×384 1518 kbps 25.000 fps
Audio: MPEG-1 Audio layer 3, Joint stereo, 128 Kbps CBR, 2 channels, 48 KHz
Liens:
http://rapidshare.com/files/173975528/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part01.rar.html
http://rapidshare.com/files/173940954/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part02.rar.html
http://rapidshare.com/files/173940143/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part03.rar.html
http://rapidshare.com/files/173937197/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part04.rar.html
http://rapidshare.com/files/173989197/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part05.rar.html
http://rapidshare.com/files/174001304/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part06.rar.html
http://rapidshare.com/files/173986454/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part07.rar.html
http://rapidshare.com/files/173983898/Warriors_Lakers.14.05.91.Preben.part08.rar.html

 

#10 : Saison Régulière 1997-1998 Bulls @ Lakers

Le dernier match de Jordan au Staples Center avec les Bulls et un gamin nommé Kobe Bryant ne pouvait pas rater l’occasion de se faire remarqué une dernière fois par son idole. Kobe est sur le banc au profit d’Eddie Jones et regarde Shaq, Rick Fox, Derek Fisher et compagnie lutter face à Jordan, Pippen et Rodman. Mais en parfait sixième homme, Kobe va vouloir prouver à MJ qu’il sera celui qui prendra le relais et que les Lakers seront la prochaine dynastie après celle des Bulls, si dominant ces dernières saisons, et si dominés ce soir là…

snapshot20080801193733mk8
snapshot20080801193920eu5

Upper:Toums
Commentaires: Anglais
Taille:1 GB
Résolution: 720×480
Qualité: Assez Bonne
Liens:
http://www.megaupload.com/?d=NC3CTZCT
http://www.megaupload.com/?d=T8MM4HKU
http://www.megaupload.com/?d=PJN5ID8H
http://www.megaupload.com/?d=FA2V47GK

 

#11 : Saison Régulière 1998-1999 Lakers @ Magic

La fameuse saison 1999 tronquée voit le premier match de Shaq en visite à Orlando depuis son départ du club florididien pour rejoindre les Lakers trois ans plus tôt. Le public lui réserve un accueil particulièrement glacial en sifflant le Shaq à chaque fois qu’il touche le ballon et dans cette ambiance éléctrique, le Magic de Penny Hardaway, Horace Grant et Nick Anderson va compter jusqu’à 24 points d’avance en première mi-temps et mener de 20 à la pause. Au retour des vestiares, Kobe va mener les Lakers à un come-back extraordinnaire dans un duel de feu avec Penny… Ce match est également collector puisqu’on a la possibilité de voir un certain Denis Rodman pour l’un de ses rares matchs sous les couleurs poures et ors. Le roster des Lakers compte également Glen Rice, Derek Harper, les biens connus Robert Horry et Rick Fox ou encore Ruben Patterson…

vlcsnap112562lq3
vlcsnap114006ui2

Upper: Defamous23
Taille:1.6 GB
Commentaires: Allemand
Durée: 1:20
Qualité: Très bonne
Lien: http://rapidshare.com/users/B3EPDQ/

 

#12 : Finales de Conférence Ouest Playoffs 2000 Game 7 Blazers @ Lakers

Égalité parfaite après six matchs dans cette série qui doit déterminer le finaliste NBA et le champion de la conférence Ouest. Et dans un Game 7 décisif, les Blazers de Rasheed Wallace et Scottie Pippen sont sur le point de réaliser une énorme surprise en dominant les Lakers, grand favoris au titre, dans leur salle et en comptant jusqu’à 15 points d’avance dans le quatrième et dernier quart-temps. Mais Kobe & Shaq vont se démener pour tenir leur rang et réaliser le plus grand come back de l’histoire d’un Game 7…

vlcsnap8307kt2
vlcsnap7850gw1

Upper: Fotojoven
Commentaires: Espagnol
Qualité: Bonne
Taille:1.8 GB
Durée: 3:05
Liens:
http://rapidshare.com/files/116917038/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part01.rar
http://rapidshare.com/files/116922917/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part02.rar
http://rapidshare.com/files/116928648/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part03.rar
http://rapidshare.com/files/116934706/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part04.rar
http://rapidshare.com/files/116941800/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part05.rar
http://rapidshare.com/files/116950387/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part06.rar
http://rapidshare.com/files/116960370/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part07.rar
http://rapidshare.com/files/116970806/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part08.rar
http://rapidshare.com/files/116980180/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part09.rar
http://rapidshare.com/files/116990220/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part10.rar
http://rapidshare.com/files/117000294/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part11.rar
 http://rapidshare.com/files/117011080/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part12.rar
http://rapidshare.com/files/117022704/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part13.rar
http://rapidshare.com/files/117034394/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part14.rar
http://rapidshare.com/files/117046143/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part15.rar
http://rapidshare.com/files/117057869/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part16.rar
http://rapidshare.com/files/117070424/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part17.rar
http://rapidshare.com/files/117192987/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part18.rar
http://rapidshare.com/files/117201798/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part19.rar
http://rapidshare.com/files/117208404/NBA_-_2000_Game_7_LA_Lakers_vs_Portland_TrailBlazers_BY_FOTOJOVEN.part20.rar

 

#13 : Finales de Conférence Ouest Playoffs 2002 Game 4 Kings @ Lakers

Nous sommes en finale de conférence Ouest 2002 et les Kings mènent 2-1 dans cette série face au double champions en titre après avoir remporté le match précédent au Staples Center. La rivalité entre les deux franchises californiennes est à son paroxysme et Mike Bibby, Chris Webber, Vlade Divac & co posent bien des soucis au duo Kobe & Shaq. Le match va rester serré jusqu’au bout et la décision va venir d’un facteur x, bien connu pour ces assassinats cruciaux en Playoffs. Big Shot Rob’! Un Must!

vlcsnap251366ig6
vlcsnap253311jc2

Upper: Kobe4life
Taille: 1.4 GB
Commentaires: Anglais
Qualité: HQ
Résolution: 640×464
Liens:
1ère mi-temps:
http://www.megaupload.com/?d=KAPJJ9F1
http://www.megaupload.com/?d=OAKHMTTQ
http://rapidshare.com/files/25296368/Sacramento_Kings_-_Los_Angeles_Lakers_WCF_2002__game_4_-_1st_Half.part3.rar

2ème mi-temps:
http://www.megaupload.com/de/?d=D7UAWEA4
http://www.megaupload.com/?d=PKK8XE0G
http://rapidshare.com/files/25768629/Sacramento_Kings_-_Los_Angeles_Lakers_WCF_2002__game_4_-_2nd_Half.part3.rar

 

#14 : Finales de Conférence Ouest Playoffs 2002 Game 7 Kings @ Lakers

Game 7 à Sacramento dans cette série intense entre les deux rivaux locaux. Et dans une nouvelle ambiance éléctrique, on se demande jusqu’au bout ce qui va pouvoir départager les deux équipes qui se rendent coup pour coup. Après la fin du temps régmentaire, c’est à nouveau l’égalité parfaite. Une prolongation est donc nécessaire pour savoir si les Lakers joueront leur troisième finale consécutive ou si Divac, Webber et compagnie metteront un terme à cette dynastie…

vlcsnap239412jh7
vlcsnap239562xs5

Upper: Clonwebber
Langue: Anglais
Taille: 930 MB
Qualité: Très bonne
Liens:
http://rapidshare.com/files/129641821/lal_kings_02g7.part01.rar
http://rapidshare.com/files/129653811/lal_kings_02g7.part02.rar
http://rapidshare.com/files/129660621/lal_kings_02g7.part03.rar
http://rapidshare.com/files/129663880/lal_kings_02g7.part04.rar
http://rapidshare.com/files/129667603/lal_kings_02g7.part05.rar
http://rapidshare.com/files/129650530/lal_kings_02g7.part06.rar
http://rapidshare.com/files/129657186/lal_kings_02g7.part07.rar
http://rapidshare.com/files/129670809/lal_kings_02g7.part08.rar
http://rapidshare.com/files/129674780/lal_kings_02g7.part09.rar
http://rapidshare.com/files/129647050/lal_kings_02g7.part10.rar

 

#15 : Finales de Conférence Ouest Playoffs 2004 Game 5 Lakers @ Spurs

Nous sommes en 2004 et une série qui doit déterminer le finaliste NBA entre les deux franchises qui se sont partagés les cinq derniers titres mis en jeu. Les Lakers et leur quatre fantastique Kobe-Shaq-Malone-Payton se rendent au SBC Center de San Antonio pour un Game 5 pivot face à Tim Duncan, Manu Ginobili et Tony Parker. Un chasé croisé va se dérouler entre les deux franchises candidates à une dynastie reconnue et la décision ne va intervenir que dans les dernières secondes de cette partie qui fera basculer la série. Ou plutôt dans les derniers dixièmes de secondes…

vlcsnap237519yt5 vlcsnap238404ui4

Upper: ?
Taille: 520 Mb
Langue: Anglais
Qualité: Bonne
Liens:
http://rapidshare.com/files/58546793/Lakers_-_Spurs_2004_Game5.part1.rar
http://rapidshare.com/files/58553192/Lakers_-_Spurs_2004_Game5.part2.rar
http://rapidshare.com/files/58558767/Lakers_-_Spurs_2004_Game5.part3.rar
http://rapidshare.com/files/58563365/Lakers_-_Spurs_2004_Game5.part4.rar
http://rapidshare.com/files/58622193/Lakers_-_Spurs_2004_Game5.part5.rar
http://rapidshare.com/files/58611471/Lakers_-_Spurs_2004_Game5.part6.rar

 

Lakers.unblog.fr tient à remercier les uppers de ces matchs pour leurs aimables autorisations et leur disponibilité.

Publié dans Mixs/Clips, Vintage | 24 Commentaires »

Upload: Lakers @ Celtics Game 4 Finals 1987

Posté par Master Zen le 28 octobre 2008

Upload: Lakers @ Celtics Game 4 Finals 1987 dans Mixs/Clips magichookshot400zy8

Encore un article exceptionnel que vous propose lakers.unblog.fr. En effet vous avez à nouveau rendez-vous avec l’histoire cher fans! Nous vous proposons cette fois-ci de revivre l’un des grands moments qui a fait l’histoire la franchise et l’histoire de la rivalité avec les Celtics de Boston.

Ce 9 juin 1987 voit ce Game 4 des Finals NBA entre les Celtics de Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish et les Lakers de Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar et James Worthy. Les Lakers mènent la série 2-1 et se déplace au Boston Garden pour un match déjà décisif. Toutes les stars répondent présent au rendez-vous et vont se livrer une rude bataille jusqu’au fantastique dénouement de ce match qui restera comme l’un des plus grands moments de toute l’histoire de la NBA…

Taille: 724 Mb
Langue: Espagnol
Qualité: Bonne
Source: Descargasbasket
Lien: http://www.adrive.com/public/9a2023969fd6ce22ebf2af6316469ea941e30a1dc216448bd2041a883633089b.html

Publié dans Mixs/Clips, Vintage | 2 Commentaires »

Upload: 1980 NBA Finals, Lakers-Sixers Game 6

Posté par Master Zen le 18 octobre 2008

Upload: 1980 NBA Finals, Lakers-Sixers Game 6 dans Mixs/Clips 36691335

Nous sommes en 1980, les Lakers de Magic et Abdul-Jabbar rencontre les Sixers de Darryl Dawkins et Julius Erving. Les Lakers mènent 3-2 dans cette finale mais Kareem Abdul-Jabbar, MVP de la saison régulière, se blessent lors du Game 5 et est out pour ce match qui peut donner le titre aux pourpre et or. Magic Johnson, rookie et déjà all star dans sa première année, va alors prendre la place de pivot du meilleur marqueur de l’histoire de la ligue et sortir un match d’antologie dans un match dantesque! A ne surtout pas rater! Vous avez rendez vous avec l’histoire chez fans!

Taille : 928 MO
Format : avi
Durée : 88 minutes
Qualité : Bonne
Source : sport-scène, Basket Evolution
Liens :
http://www.megaupload.com/?d=TL5H0NOQ
http://www.megaupload.com/?d=4BBVMNCI

Upload by: Wake Up dont nous remercions l’aimable autorisation

Publié dans Mixs/Clips, Vintage | 7 Commentaires »

Elgin Baylor

Posté par Master Zen le 1 août 2008

Elgin Baylor dans Biographies 080801062009122827

Elgin Baylor a marqué la NBA de son empreinte et les Lakers bien plus encore. Bien connus pour ses envolés acrobatiques et ses shoots bien à lui, Baylor, aux côtés de Jerry West et Gail Goodrich, aura éblouit la première génération de fans depuis l’installation de la franchise dans la cité des anges.

Né à Washington en 1934, la carrière universitaire de Baylor commence à Idaho mais se perturbera très vite faute de bourse et d’entraîneur pour l’équipe. Baylor se dirige alors vers Seattle où après avoir patienté un an pour avoir l’éligibilité de jouer, il explose littéralement aux SU Chieftains qu’il mènera d’ailleurs en finale NCAA en 1958. Il fait partie du club très fermé des joueurs universitaires à 2000 points et 1000 rebonds. La prochaine étape est donc la NBA.

Les Lakers, qui sont dans leur dernière année à Minneapolis et sortent d’une saison catastrophique avec un bilan de 19-53, sont depuis l’époque George Mikan l’une équipes les plus faibles de la ligue depuis plusieurs saisons. La franchise le sélectionne à la première place de la draft 1958 après l’avoir convaincu de faire l’impasse sur sa dernière année à l’université pour rejoindre les rangs professionnels.

Le propriétaire de l’époque, Bob Short, déclarera plus tard que l’arrivée de Baylor aura littéralement sauvé son poste et la franchise en elle même.

Baylor arrive donc aux Lakers et ne tarde pas à s’imposer et même à dominer puisqu’il conclura son année rookie dans les Top 10 des meilleurs marqueurs, rebondeurs et passeurs et réalisera cette saison là le troisième plus gros total sur un match de toute l’histoire à l’époque avec 55 points. Il est élu au All Star Game dès cette première saison et remporte le titre de co-MVP avec Bob Pettit. Il est donc haut la main élu Rookie de l’année et mène les Lakers, dernier de la ligue la saison précédente, aux Finals NBA 1959 qu’ils perdront face aux Celtics. C’est là que née la fameuse rivalité entre les deux franchises.

Il retrouvera les Finals huit fois dans sa carrière avec le club sans toutefois jamais gagner. Les Lakers sont toujours restés une grosse écurie sous son règne mais se faisaient éclipsé par les Celtics de Boston.

Les trois saisons suivantes, Baylor affichera des moyennes dantesques chronologiquement de 34.8, 38.3 (second meilleur total de l’histoire derrière Wilt Chamberlain) et 34.0 points par match. Durant sa saison 61-62 où il a affiché 38.3 points de moyenne par match, il était réserviste pour l’armée américaine avec laquelle il était basé à Washingon. Il n’avait le droit de jouer que lorsque des permissions le weekend lui était autorisés. Malgré n’avoir joué que 48 matchs cette saison, Baylor a néanmoins réussis à marqué 1800 points au total. Toutes ces énormes moyennes sur la saison ne lui ont toutefois jamais values un titre de meilleur scoreur, car Elgin Baylor a joué à la même époque qu’un certain Wilt Chamberlain.

Les 71 points de Baylor le 15 novembre 1960 resteront un record absolue à l’époque et resteront le record des Lakers jusqu’à ce qu’un certain Kobe Bryant ne prenne feu 46 ans plus tard. Il prendra également 25 rebonds en plus de ces 71 points points.

Jonny Green, adversaire de l’époque raconte: « Elgin n’a rien fait d’inhabituel dans ce match » « C’est juste une performance typique à la Baylor, ses coéquipiers ont aménagés le terrain et il a shooté. Un jump shoot ou un layup, suivit d’un rebond si il manquait. Chaque shoot en particulier n’avait rien d’extraordinaire en soit. C’était juste du Elgin Baylor, tellement un joueur fantastique. »

Ces 61 points marqués lors du Game 5 des Finals 1962 sont toujours le record NBA en Finals.

Baylor est reconnu pour ses moves acrobatiques et son shoot aussi atypique qu’imparable. Jerry West, son coéquipier de l’époque et légende des Lakers lui aussi raconte:

« C’était un des shooteurs les plus spectaculaires que le basketball n’est jamais connu » « J’entends les gens parler des ailiers d’aujourd’hui, et j’en entends très peu qui peuvent en comparer avec lui. »

Tommy Hawkins:

« Elgin ne sautait certainement pas aussi haut que Michael Jordan, mais il avait une telle variété de shoot pour marquer sur n’importe qui. Il pouvait shooter en suspension, de tous les angles, mettre des effets à la balle… Il avait aussi une incroyable puissance. Il pouvait jouer dos au panier sur Bill Russell, passer comme Magic ou dribbler comme les meilleurs arrières de la ligue. »

Bill Sharman, joueur de l’époque et futur coach de Baylor:

« Je peux dire sans aucune réserve qu’Elgin Baylor est le meilleur ailier qui a joué dans l’histoire du basketball professionnel »

Mais ses talents de scoreur ont souvent masqué et sous-valoriser une autre qualité énorme chez Elgin Baylor: ses rebonds. Il affiche 13.5 prises par match en moyenne sur sa carrière, avec notamment une saison 1960-1961 à 19.8 rebonds, sixième moyenne sur la saison de toute l’histoire.

En 1962-1963 il devient le premier joueur de l’histoire à finir dans le Top 5 de quatre catégories statistiques: points, rebonds, passes et pourcentages aux lancers francs.

La saison 1963-1964 marque le début d’un déclin causé par des problèmes récurrents au genou, puis une grosse blessure lors des Finals de l’Ouest 1965 marquera un sérieux recul définitif. Bien qu’il restera une force sûre de la ligue, Baylor après ça ne sera plus vraiment le joueur dominant qu’il était.

En 1970 malgré la présence de Wilt Chamberlain et Jerry West à ses côtés, il tombe en 7 matchs lors des Finals face aux Knicks de Willis Reed et Walt Frazier. Cette nouvelle défaite en finale NBA marque la dernière saison complète d’Elgin Baylor.

Après neuf matchs lors de la saison 1971-1972, Elgin Baylor décide finalement de mettre un terme à sa carrière, excédé par ses blessures à répétition au genou. Sa retraite est faites de deux énormes ironies. Le match suivant, le premier joué sans Baylor est le premier de la plus grosse série de victoire de l’histoire de la ligue par les Lakers avec 33 et cette saison les Lakers seront champions NBA, quelque chose que Baylor n’a jamais réussis à accomplir.

Cinq années plus tard, en 1977 il sera élu au Hall Of Fame puis élu en 1980 dans l’équipe du 35ème anniversaire de la NBA puis de nouveau en 1996 lors du 50ème anniversaire. Baylor termine sa carrière avec 23 149 points, 3650 rebonds et 11 463 rebonds au compteur et aura été 11 fois All Star.

La carrière d’Elgin Baylor aura été exceptionelle, et on ne saura jamais quel autre adjectif aurait-on pu lui donner si il avait joué à autre époque que les Celtics, Bill Russel ou Wilt Chamberlain. Il reste malgré cela l’une des plus grandes légendes de la NBA, l’une des plus grande également sans bague, et son numéro #22 flotte à jamais au dessus du Staples Center, rappelant l’héritage qu’il laisse à ses cadets et aux fans…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Biographies, Vintage | 5 Commentaires »

Le Three-Peat

Posté par Master Zen le 29 juin 2008

Article spécial sur lakers.unblog.fr qui retrace le Three-Peat des Lakers de Kobe & Shaq, les trois titres 2000, 2001 et 2002 et la domination de l’équipe dans la NBA. Des très beaux et très complets documentaires vous sont proposés en téléchargement!

 

1999-2000:
En 1999, Jerry West à l’époque General Manager du club engage le coach Phil Jackson et ses 6 titres avec les Bulls de Michael Jordan à la tête de l’équipe. Shaquille O’Neal au sommet de son art et un jeune qui éclate au grand jour du nom de Kobe Bryant seront les piliers de celle-ci entourés de bons rôle-players tels que Robert Horry, Derek Fisher ou encore Glen Rice. Une saison régulière fantastique qui se terminera par 67 victoires avant une lutte en playoffs des plus hargneuse notamment en Finale de Conférence face aux Blazers de Portland puis en finale face aux Pacers.

tp1.jpg

Télécharger le Documentaire:

1ère partie 2ème partie 3ème partie

 

2000-2001:
Lors de la saison suivante, ce sera tout l’inverse. Les Lakers vont connaître une saison régulière des plus pénibles soulevant des interrogations avant que les choses sérieuses ne commencent. Les Playoffs ne se résumeront qu’en un seul mot: Domination. Que des sweeps pour arriver en finale face aux Sixers d’Allen Iverson. Après avoir perdu le premier match de cette finale, leur seule défaite dans toute cette post-saison, la machine se remettra en route bien vite pour aller chercher un second titre synonyme de back-to-back.

tp2.jpg

Télécharger le Documentaire:

1ère partie 2ème partie 3ème partie

 

2001-2002:
La saison d’après sera également douloureuse. Une saison régulière plutôt mossade et des Playoffs acharnés notamment une finale de Conférence face aux Kings de Sacramento qui ira en 7 matchs avant un sweep en finale face aux Nets de Jason Kidd.

tp3.jpg

Télécharger le Documentaire:

1ère partie 2ème partie 3ème partie

 

En espérant que ces vidéos fassent découvrir aux plus jeunes fans ces belles années des Lakers ou fassent revivre des souvenirs forts aux plus anciens!

Remerciements:
Jordan 75
NBA Evolution

Publié dans Vintage | 9 Commentaires »

22 Janvier 2006: Kobe marque 81 points face aux Raptors

Posté par Master Zen le 29 juin 2008

kbbb.jpg

Où étiez-vous le 22 Janvier 2006? Un soir qui restera dans les annales du basket pour longtemps… Les Lakers accueillent les Raptors ce jour là et vont faire face à l’histoire, spectateurs privilégiés et victimes d’une des plus grandes performances sportives de leur temps. Kobe Bryant marque 81 points dans ce match, second meilleur total sur un match de tous les temps, pour une victoire 122-104 des Lakers au final.

18 997 fans au Staples Center chantent de toute leur voix le fameux « M-V-P !M-V-P! M-V-P! » lorsque Kobe met ces deux derniers points aux lancers francs à 43 secondes de la fin du match. Standing ovation d’un vacarme assourdissant dans la salle lors de sa sortie ensuite.

« Faire un spectacle comme ça devant les fans ici à Los Angeles, c’est vraiment quelque chose de spécial » déclare ensuite Kobe. « J’ai grandi devant ces gens, et maintenant ils me voient comme un ancien jeune garçon. »

« C’était d’un autre niveau. J’ai vu des matchs remarquables mais je n’avais jamais vu quelque chose de comparable avant. » a déclaré son coach Phil Jackson, qui a joué contre Wilt Chamberlain et a entraîné Jordan.

« Même pas dans mes rêves » a déclaré Kobe à l’issue de cette rencontre. « C’est quelque chose qui est juste arrivé. C’est dur à expliquer, c’est juste une de ces choses… »

Kobe marque 26 points en première mi-temps. Mais les Lakers sont menés 63-49, ce qui le met en colère.

Seconde mi-temps. Les Raptors marqueront 41 points. Kobe Bryant: 55. 27 en troisième quart-temps et 28 dans le quatrième.

81 points au total, seconde meilleure performance de l’histoire de la NBA derrière les 100 points de Wilt Chamberlain 44 ans plus tôt, et meilleure score de l’histoire des Lakers.

28/46 aux tirs dont 7/13 à trois points, 66.4% aux tirs global et 18/20 aux lancers francs. 6 rebonds et 2 passes, 3 interceptions et 1 contre qui passeront inaperçus. Le tout en 42 minutes.

kb811.jpg

« J’étais juste déterminé. Ces points ce soir étaient importants. Nous en avions besoin. Les points que j’ai mis avec ces paniers étaient nécessaires. Cela veut dire beaucoup plus. »

Magic Johnson à ensuite appeler Kobe pour le féliciter et lui dire quelque chose qu’on ne saura jamais.

« Parler avec Magic après la match voulait dire beaucoup plus de choses pour moi que ces 81 points. Le simple fait qu’il m’ait appelé représente beaucoup plus. »

« C’était un réel plaisir. Ses capacités à shooter de loin, à mi-distance et aussi d’attaquer le panier, déchirer la défense et de se créer des opportunités près du panier sont uniques. Il a écrit son nom dans l’histoire, et il le mérite. » commente l’ancien joueur des Lakers et meilleur marqueur de l’histoire de la NBA, Kareem Abdul-Jabbar.

« C’était incroyable, remarquable » a dit son coéquipier Lamar Odom.

« Je n’aurais jamais imaginé que j’assisterais l’Histoire comme cela » ajouta Devean George. « Je ne peux pas vous dire d’où ça vient. Il a juste continuer d’attaquer, attaquer, attaquer, à chaque fois qu’il avait le ballon. »

« Vous êtes assis et vous regardez, et c’est comme un miracle qui se réalise sous vos yeux et vous n’arrivez pas à y croire! D’une certaine manière le cerveau ne marche plus. Et le meilleure moyen d’arranger ça c’est de se rappeler tous les matchs à 50 points d’un joueur qu’on a vu. Kobe a mis 55 points dans la seule seconde mi-temps. » a déclaré le propriétaire des Lakers, Jerry Buss.

Photos:

kb812.jpg

kb814.jpg

kb8110.jpg

kb818.jpg

kb8112.jpg

kb815.jpg
kb813.jpg

kb816.jpg

kb817.jpg

 

Vidéos:

* Vidéo des 81 points de Kobe

Image de prévisualisation YouTube

* Vidéo dans laquelle Kobe nous confie quelques anecdotes que nous ignorions lors de ce fameux match de legende.

Sa grand mère qui ne l’avait jamais vu jouer auparavant sur un parquet en vrai (même pas au lycée) était pour la première fois dans les gradins ce soir là accompagné de sa femme et de sa fille, et comble du hasard ce jour là c’était aussi l’anniversaire de son grand père un an aprés sa mort…

http://www.dailymotion.com/video/x3i9eo

 

Regardez le match en entier:

1: Télécharger le Logiciel Joost en cliquant ICI

2: Une fois le logiciel installé, cliquez sur le lien. Vous arrivez sur une page, cliquez ensuite sur le bouton « Watch Now » pour démarer la rencontre.

Raptors @ Lakers

Lien pour regarder le match

 

Télécharger le match en entier:

1ère mi-temps: 1ère partie 2ème partie 3ème partie
2ème mi-temps: 1ère partie 2ème partie 3ème partie
Remerciements: R23o & Alvoltaire Forum NBA, Oztrak & NBA Evolution

Publié dans Kobe Bryant, Vintage | 1 Commentaire »

12