10.02.09 Thunder 98 @ Lakers 105

Posté par oztrak le 11 février 2009

10.02.09 Thunder 98 @ Lakers 105 dans Recaps lakers1
Reprise difficile à la maison pour les Lakers mais pas de surprise, ils enchainent leur 7 ème victoire consécutive avant de se rendre ce soir à Utah et de faire une pause, le temps du All Star Game.

Les deux starting-five :

LOS ANGELES LAKERS
Derek Fisher, Kobe Bryant, Luuuke Walton, Lamar Odom et Pau Gasol.
derek_fisher dans Recapskobe_bryantluke_waltonlamar_odompau_gasol

OKLAHOMA CITY THUNDER

Russell Westbrook, Kyle Weaver, Kevin Durant, Jeff Green et Nick Collison

34683466320232091978

Première certitude de la soirée, Morrison ne jouera pas ce soir puisqu’on peut l’apercevoir en tenue de ville derrière le banc de sa nouvelle équipe. Allez savoir si c’est à cause de cela mais le début de match sera très décousu, avec pas mal de raté de part et d’autre. Il faudra une minute pour voir le premier panier du match, venant des mains de Pau Gasol, qui inscrit donc les 2 premiers points du match. Le rythme du jeu est très rapide en ce début de match et, de fait, aucune des deux équipes ne prend l’avance. Pourtant, les ratés offensifs Angelinos sont nombreux, à commencer par ceux de Kobe Bryant, qui commence par un 1/5 dans ses shoots. Mais Gasol assure derrière puisqu’il prend 3 rebonds offensif en autant de minutes, ce qui va lui permettre d’inscrire 6 points tandis que les Thunder en inscrivent 7 dans le même temps. La marque est très bien répartie chez les visiteurs puisque les 4 premiers paniers seront inscrits par autant de joueurs différents, ce qui donne un léger avantage aux visiteurs. Il faut dire que les visiteurs sont souvent seuls pour prendre leurs shoots et on va alors assister à une orgie de trois points, les uns après les autres tandis que pour les Lakers, tout au long du quart-temps, la majorité des points sont marqués in the paint, où Collison a du mal à contenir l’espagnol des Lakers. Offensivement, Odom n’arrive pas à poursuivre sur bonne performance de Cleveland, ce qui était prévisible puisque Green ne le laisse pas pénétrer avec autant d’aisance que Ben Wallace. Néanmoins, il est déjà bien présent au rebond. Alors que Kobe s’est quelque peu réveillé, après un 2/7, c’est Kevin Durant qui éprouve du mal à trouver la cible mais ses coéquipiers ses chargent de la marque, surtout en transitions, chose qu’ils font très bien. La balle ne veut pas rentrer la plupart du temps alors il se concentre en défense, en défendant sur le MVP en titre. Au final, les échanges sont équilibrés, aucune des deux équipes ne peut creuser un écart et sur un dernier lay up du leader des Lakers, qui en est déjà à 11 points, grâce à une passe d’Odom qui traverse tout le terrain, les deux équipes finissent le premier quart-temps à égalité, 25 partout.

Les Lakers vont reprendre le deuxième quart-temps avec plus d’envie et d’intensité défensive
. Cela se traduit par des aides défensives constantes et donc des ratés adverses, comme Durant qui ne marque presque pas depuis le début du match. En attaque, ils continuent à aller vers l’anneau et à servir les postes bas. Cela fonctionne à merveille, malgré que Mihm est assez désespérant par moment, alors pourquoi s’en priver ?! Lorsque les Thunder ont enfin commencé à régler la mire, on assiste à un vrai match de tennis, ça court d’un côté à l’autre du terrain, ça shoot… et ça marque ! Trevor Ariza va enfiler 2 tirs longues distances consécutivement tandis que les cinq joueurs visiteurs qui sont sur le terrain vont inscrire deux points, chacun leur tour. Oklahoma reprend l’avance faite par les Lakers en début de quart-temps et va même reprendre une avance de deux points. Les Lakers vont alors appuyer là où ça fait mal, dans la raquette. Entre les pénétrations de Kobe et les fixations de Pau, les défenseurs de savent plus où donner de la tête. Surtout qu’avec les prises à deux sur Gasol, ça libère des shooteurs qui font mal. Un écart va alors se creuser, grâce à Kobe et Pau. L’américain joue très juste en attaque et, petite anecdote, va marquer son 23.000ème point sur un lancer-franc, devenant ainsi le plus jeune joueur de l’histoire à atteindre cette barre. L’espagnol, quant à lui, continue à s’amuser en bas. En face, Durant a toujours du mal à marqué, de même que tout ses coéquipiers, en partie grâce à une défense des Lakers un peu meilleure qu’en début de match mais aussi à cause d’un jeu presque nul. Les Lakers en profitent pour leur passer un 11 – 0 et ainsi prendre une avance de 9 points alors qu’il reste 2 minutes avant la mi-temps. Durant va stopper l’hémorragie mais Bryant et Odom compile 8 points dans la dernière minute 30 et donne ainsi un avantage conséquent pour rentrer aux vestiaires : 60 – 47 et un quart-temps remporté 35 – 22. Une des statistique les plus frappante à la mi-temps est le nombre de points marqués dans la raquette : 42 pour les Lakers tandis que les Thunder n’en ont mit que 18 !

559ca3122ee09d042a23887a9a0672af-getty-83008137ab017_okc_lakers
Après un match moyen face au Cavs, la faute à une santé fragile, Kobe Bryant a repris du poil de la bête hier face aux Thunder.

Pour reprendre cette seconde mi-temps, on ne change rien chez les Lakers et presque toutes les balles passent par Pau Gasol, qui marque moins mais qui écarte plus le jeu. S’en découle des paniers faciles, notamment pour Kobe Bryant, qui prend des shoots mi distance avec pas mal de succès mais il lui arrive encore de forcer et ainsi de perde des balles. Mais en face, Kevin Durant trouve la cible avec beaucoup plus de succès qu’en première mi-temps, mais pas assez pour réduire assez l’écart et inquiété les Lakers. Du moins, à lui tout seul puisque les locaux ne vont plus trouver de solutions offensives dans la moitié de quart-temps, forçant des shoots mi distance alors que tout allais bien quand il jouait à l’intérieur. Chez les Thunder, Westbrook et Green se mêlent à Durant et l’écart repasse très vite sous les 10 points. Il faut dire que la défense des Lakers n’est pas assez dure, laissant les adversaires se démarqués trop facilement et donc se créer des possibilités de shoots faciles. Mais Fisher a également assez bien de mal à défendre sur le rookie adverse, notamment à cause de sa vitesse. Et alors que l’écart n’est plus que de 5 points, Odom reprend les choses en main et parvient à faire de bonnes pénétrations qui apportent pas mal de points. De plus, il continue à faire un très bon boulot au rebond qui s’avère être très précieux. L’écart stagne alors un peu puisque seul Odom fait un bon boulot et qu’en face, les ardeurs offensives se sont calmées. A la fin du quart temps, l’écart est repassé à moins du 10 points puisque au buzzer du troisième quart-temps, le score est de 80 – 73, soit une victoire des Thunder 26 – 20 dans cette première moitié de seconde période.

Alors que l’écart de 10 points s’était déjà formé grâce au banc, lors du deuxième quart-temps, c’est aussi avec les banchers qui vont faire remonter l’écart au dessus de la barre des 10 points. Powell, suivit de Farmar scorent 4 points avant que Vujacic ne se mette à exceller dans sa manière de jeu favorite : le catch and shoot. C’est d’ailleurs l’homme de ce début de 4ème quart-temps, avec Ariza qui exerce une très grosse défense, comme pendant tout le temps qu’il est sur le terrain d’ailleurs. En plus, les Lakers ont enfin une adresse fiable à 3 points et longue distance ! Trois paniers longues distances dans la première partie du quart-temps, voilà qui fait mal, surtout qu’en face, ce n’est pas la fête offensive. Lorsque les starters reviennent sur le terrain, l’écart se stabilise voir diminue pour les Lakers. Malgré tout, Kobe fait encore beaucoup de bien grâce à sa bonne forme en attaque, malgré la bonne défense mise par Durant. Durant justement, qui fait peut-être le tournant du match. Alors que tout le monde croyait que c’était fini, les Thunder étant à 8 points alors qu’il reste 1 minute, Kevin pique la balle, part en contre attaque en face à face avec Kobe Bryant… mais le jeune ne résiste pas à la pression et perd la balle sous l’anneau. Les Thunder ne reviendront pas malgré un trois points de Green à 12 secondes de la fin qui les fait revenir à 5 points. Fisher ratera ses 2 lancer-francs mais les Lakers prennent le rebond, Pau Gasol marque un panier sous l’anneau pour conclure le match. Victoire des Lakers 105 – 98 et un score de parité dans les 12 dernières minutes, 25 partout.

Une victoire qui semble logique puisque jamais au cours du match les Thunder n’ont semblé capable de revenir dans le match. Le banc aura été décisif puisque ce sont eux qui ont formé l’écart de 10 points qui est resté tout au long du match. Les Lakers ont joué là où ça faisait mal : in the paint ! Et là est la satisfaction justement ; le duo Gasol / Odom ne semble souffrir d’aucune infériorité par rapport au duo Bynum / Gasol. Le 6ème homme habituel est entrain d’exploser au cours de ces derniers matchs et finalement, on peut se demander quelle place lui sera encore accordée lors du retour de Bynum.

BOXSCORE COMPLET

 

Interviews d’après match

 

Kobe Bryant

Image de prévisualisation YouTube

 

Pau Gasol

Image de prévisualisation YouTube

 

Jordan Farmar

Image de prévisualisation YouTube

 

 Résumé

 

Image de prévisualisation YouTube

2 Réponses à “10.02.09 Thunder 98 @ Lakers 105”

  1. maillot Griezmann pas cher dit :

    Does your website have a contact page? I’m having problems locating it but, I’d like to shoot you an email. I’ve got some suggestions for your blog you might be interested in hearing. Either way, great website and I look forward to seeing it improve over time.
    maillot Griezmann pas cher http://www.estiv.com/temporaire/maillot-Griezmann-2014.html

  2. Teri Hindes dit :

    Greetings! Very useful advice within this article! It is the little changes that produce the greatest changes. Thanks a lot for sharing!

    http://Bullard90Bullard.de.tl/bullard90bullard-h-s-blog.htm

Laisser un commentaire