• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

D.J Mbenga Mix

Posté par Master Zen le 31 décembre 2008

D.J Mbenga Mix dans Mixs/Clips ts_080121mbenga_01 

Le belgo-congolais fête ses 28 ans aujourd’hui! Ça mérite bien une petite vidéo en l’honneur de la mascotte francophone de l’équipe!

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Mixs/Clips | 1 Commentaire »

28.12.08: Warriors 113 – 130 Lakers

Posté par h_blunt le 30 décembre 2008

 

Good Finish!

 

28.12.08: Warriors 113 - 130 Lakers dans Recaps 443ecf1fd4392b80827b5f00977c4cc9-getty-83005979ng026_gsw_lakrs

 

Nos Lakers ont fini l’année en roue libre hier soir au Staples Center, en venant à bout des Warriors de Ronny Turiaf 130-113, soit le plus grand nombre de points marqués par les co-équipiers de Kobe Bryant cette saison!

 

Une petite vidéo attendait le français pour son retour à L.A avant la présentation des deux équipes : 

Image de prévisualisation YouTube

 

Les deux starting five prévus sont bien là pour débuter la rencontre :

GOLDEN STATE WARRIORS : Jamal Crawford, Marco Belinelli, Stephen Jackson, Brandan Wright et Andris Biedrins.

jamal_crawford dans Recaps marco_belinellistephen_jacksonbrandan_wrightandris_biedrins

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Luke Walton, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher kobe_bryantluke_waltonpau_gasolandrew_bynum

 

 

Et c’est Kobe qui se met le premier en évidence en scorant les 5 premiers points de son équipe, dont un 2+1 sur une faute de Stephen Jackson.

Belinelli ouvre le compteur des Warriors, suivi par Biedrins sur deux assists de Brandan Wright.

Luuuke Walton sur lancers francs et captain Fish donne 5 points d’avance aux locaux mais Belinelli et Crawford leur répondent sur deux jump shoots.
La défense des Lakers est bien en place, Kobe compte déjà une interception et Drew un block, mais celle des Warriors aussi car sur l’action suivante, Pau se fait contrer par Wright qui en est déjà à 2 contres ce soir!
Mais Fish en contre attaque et Drew avec un gros dunk sur une magnifique passe aveugle de Pau remettent leur équipe en marche et redonnent 5 points d’avance aux Lakers. Temps mort Warriors, 13-8 pour L.A et 7:38 à jouer.

Ce time out fait du bien aux hommes de Don Nelsson puisqu’ils scorent un 5-0 et reviennent à égalité.

Oui, mais Kobe est bien rentré dans son match et redonne de l’air avec son premier shoot « behind the arc » suivi d’un deuxième dunk de Drew sur une nouvelle passe de Pau.
Serait-on en train d’assister à l’éclosion de l’entente Pau-Drew sur laquelle les Lakers reposent leur rêve de titre?… Seul le temps nous le dira.

En attendant, Belinelli score 5 points de suite dont un tir longue distance dans l’angle sur deux passes de Crawford, avant que ce dernier ne donne deux points d’avance aux siens sur lancers francs.

Phil Jackson ouvre son banc et remplace Drew par Lamar Odom, et c’est Luke Walton, qui à loupé ses deux premiers shoots de la soirée, qui va sonner la révolte côté L.A avec 4 points de suite et une bonne défense sur Belinelli, avant que Fish ne donne 4 points d’avance à son équipe.
Odom prend sa première faute de la soirée et permet à Wright de scorer deux points sur lancers francs. Temps mort Lakers, 24-22 pour L.A et 3:02 à jouer.

Sasha Vujacic, Trevor Ariza et Drew entre en jeu à la place de Fish, Walton et Pau. Lamar ouvre son compteur points sur une passe de Vujacic, avant que Jackson et Kobe ne manquent leurs tentatives à trois points.

Don Nelson ouvre enfin son banc est permet à Ronny Turiaf de refouler le parquet du Staples Center pour la première fois sous l’uniforme des Warriors. Le français est d’ailleurs accueillit comme il se doit par les fans de L.A.
Crawford va ensuite provoqué la première faute de Vujacic sur un shoot « from downtown », soit un 3+1 qu’il convertit et qui permet aux Warriors de repasser devant d’un point.

Kobe provoque lui, la seconde faute de Stephen Jackson, pas vraiment d’accord avec le referee. Don Nelson le remplace par Azubuike, mais ça ne le calme pas et se prend une technique!
Kobe convertit le lancer, mais manque son shoot suivant. Drew suit bien, capte son 4ème rebond et dunk à nouveau!
6 pts sur 3 dunks et 5 rebonds pour lui dans ce quart temps avec une grosse présence « in the paint ».

Bryant et Lamar sur lancers francs concluent la marque dans ce quart temps pour les Lakers.

Fin du premier quart temps sur le score de 34-27 pour les Lakers.

 

Une belle surprise dans le cinq de départ côté Lakers pour commencer ce deuxième quart temps :

Sun Yue, Sasha Vujacic, Trevor Ariza, Lamar Odom et Andrew Bynum.

sun_yuesasha_vujacictrevor_arizalamar_odomandrew_bynum

 

Azubuike score le premier pour les Warriors, avant de prendre sa deuxième faute du match. Sasha lui répond d’un shoot longue distance, mais avec le pied sur la ligne, ce n’est que deux points. Vujacic travail bien des deux côtés car après une interception dans les mains de Azubuile, il mène la contre attaque et offre une passe dans le dos à Ariza qui provoque la première faute de Ronny.Azubuike encore et Jackson vont ensuite scorer deux points chacun, avant que sur un tir manqué par Sasha, Ariza vienne claquer le dunk de la soirée! Fish revient en jeu à la place de Yue, pas très en vue sur ces… 2:40, et ne tarde pas à scorer deux points sur jump shoot après un rebond offensif de Drew et redonne 6 points d’avance aux siens.
Fish toujours, qui d’une superbe passe offre un caviar à Sasha complètement ouvert « from downtown », mais qui perd ensuite la balle en voulant trop accélérer le jeu avec une mauvaise passe pour Ariza. Temps mort Warriors, 44-35 pour L.A, et 8:01 à jouer.

Pau est de retour sur le terrain à la place de Drew mais perd son premier ballon sur une mauvaise passe avant que, dans la continuité de l’action, Azubuike ne vienne provoquer la troisième faute de Fish sur un 2+1 convertit qui ramène les Warriors à -5. Kobe revient à son tour en jeu à la place de Fish alors que Pau prend enfin le dessus sur Biedrins après avoir manqué ses trois premiers tirs. Mais ce dernier se rattrape en provoquant la première faute de Pau mais ne score qu’un lancer sur deux.

Trevor Ariza, grâce à une bonne passe de Sasha, va ensuite porté l’avance des siens à 10 points sur un 2+1 avant que Kobe ne score un superbe lay up renversé après avoir traversé toute la défense des Warriors. Temps mort, alors que les Lakers mènent de 12 points, 51-39 et qu’il reste 5:51 à jouer.

Radmanovic et Walton entrent en jeu en jeu à la place de Lamar et Ariza, mais c’est Sasha qui se met en évidence avec un shoot longue distance dans l’angle sur une passe de Kobe, ce qui porte l’avance des Lakers à 15 points.
Biedrins essaye de maintenir son équipe dans le coup avec 4 points de suite, une interception et la faute de Radma. Le garçon en est déjà à 6 points, 11 rebonds (!!!) et 2 interceptions.

Belinelli sur lancers francs ramène son équipe à -9 alors que côté Lakers Kobe et Walton manquent leur tentative. Les Warriors en profitent, et ni vu ni connu, ils passent un 10-0 aux Lakers pour revenir à 5 points.
Kobe prend les choses en main et score sur lay-up mais Crawford score son 11ème point lui aussi sur lay-up avant que Biedrins n’intercepte une mauvaise passe de Vujacic. Heureusement pour les fans de L.A, Kobe récupère le cuir et lance Sasha pour deux points facile.

La défense des Lakers se relâche malgrès la trappe mise en place par le Zen Master et permet à Biedrins de smasher facilement, mais il prend sa deuxième faute, bien provoquée par Pau. Tmpes mort Lakers, 58-53 pour L.A et 1:46 à jouer.

Les Lakers vont ensuite scorer 7 points sur lancers francs, alors qu’en face, Brandan Wright avec un dunk sur une passe de Stephen Jackson et Belinelli à trois points permettent à leur équipe de na pas trop sombrer, et de n’être mené que de 7 points.
Fin du deuxième quart temps sur le score de 65-58 en faveur des Lakers.

Quelques stats à la mi-temps :

- les Warriors ont shooté à 52% (dont 3/8 à 3pts et 11/16 aux LF) contre 49% (3/9 à 3pts et 18/21 aux LF) pour les Lakers.
- les Lakers dominent aux rebonds avec 24 prises contre 20.
- Golden State a perdu 10 ballons contre 8 aux Lakers.

Le meilleur marqueur est Kobe avec 21 points, dont 10 sur lancers francs et Biedrins a capté 15 rebonds!!

 

dd2bd304d875970461eb86b5871fe0ed-getty-83005979eg023_gsw_lakrs

 

 

Starting five des deux côtés pour débuter ce troisième quart temps :

GOLDEN STATE WARRIORS : Jamal Crawford, Marco Belinelli, Stephen Jackson, Brandan Wright et Andris Biedrins.

jamal_crawfordmarco_belinellistephen_jacksonbrandan_wrightandris_biedrins

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Luke Walton, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisherkobe_bryantluke_waltonpau_gasolandrew_bynum

 

Biedrins puis Jackson manquent les deux premiers tirs pour les Warriors, alors qu’en face, Kobe s’enflamme avec un jump shoot en tête de raquette et un tir longue distance pour porter l’avance des Lakers à 12 points.

Wright puis Crawford sur un ballon bêtement perdu entre Kobe et Fish ramènent leur équipe à -8, mais Pau provoque la faute de Wright et marque ses deux lancers francs. Gasol n’en est qu’à 6 points (1/4) dont 4 sur lancers francs, 4 rebonds et 3 passes…Petite ligne de stats pour l’espagnol.

Après 2 points de Drew en tête de raquette, Wright part au dunk mais est stoppé par Pau. Comme le souligne le commentateur de FSN West, Stu Lantz, ça fait plaisir de voir Pau aller au contact et ne pas en avoir peur, lui qui a si souvent été critiqué pour son côté soft… De plus, c’est une bonne faute puisqu’au lieu de laisser Wright lui dunker sur la tête, Pau l’envoie au lancers francs, et n’en rentre qu’un sur deux…

Belinelli prend sa troisième faute personnelle du match mais se rattrape et provoque une faute offensive de Walton. Pau se réveil dans ce troisième quart temps en suivant bien une pénétration de Fish conclut par une claquette dunk mais Jackson lui répond « from downtown »!

Drew travail bien au poste haut face au panier : il fait sauter deux fois son défenseur direct, manque sa première tentative, mais provoque la faute de Biedrins sur un 2+1 et marque donc son 11ème point, ce qui donne 13 points d’avance aux pourpres et ors. Ajouté aux 9 rebonds, Drew fait plutôt un match correct ce soir.

Ronny revient en jeu à la place de Brandan Wright mais Walton prend une faute avant que Crawford ne score deux points d’un jump shoot. Luuuke va se rattraper en scorant un 2+1 après une bonne application du triangle entre Fish, Pau et lui.

C’est une bonne séquence pour les Lakers qui après une interception de Kobe, Fish score à 2 points et donne 16 points d’avance aux Lakers, soit le plus grand écart depuis le début du match! On va ensuite assister à un duel entre Crawford et Fish puisque le premier score 4 points de suite pour les Warriors alors que Fish rentre un jump shoot en tête de raquette pour son 4ème point de suite, son 12ème de la soirée à 6/7 aux shoots et 4 passes, tout ça en 16 minutes! Temps mort Lakers, 86-72 pour L.A et 6:00 à jouer.

Ronny va ensuite contrer Drew, avant que Kobe ne redonne 16 points d’avance aux Lakers. Crawford lui répond avec un shoot très longue distance à la limite des 24s et affiche 22points, mais Pau maintient l’écart grâce à un 2+1 sur une faute du français. L’espagnol affiche désormais 11 points, 6 rebonds et 5 passes.

Lamar et Ariza reviennent en jeu à la place de Luuuke et Drew et Azubuike provoque la 4ème faute de Fish, immédiatement remplacé par Vujacic. A note que Fish a cherché 4 fois à jouer le passage en force, 4 fautes…
Après deux tirs manqués de chaque côté, Pau prend lui aussi sa 4ème faute du match, bien provoquée par Stephen Jackson et est remplacé par Drew, qui score tout de suite deux points facile dans la raquette avant de prendre son 10ème rebond de la soirée et de réaliser son petit double double…

Sasha seul à trois points manque la cible, et Don Nelson prend un temps mort pour les Warriors, 93-78 pour L.A et 2:42 à jouer.

C.J Watson et Trevor Ariza scorent à trois points avant que ce dernier ne contre Belinelli et prenne ensuite une faute personnelle. Kobe score à 3 points lui aussi et affiche 31 points, mais Azubuike lui répond à deux points.
Ronny s’offre son deuxième contre du match (et quel contre!!) sur Lamar, avant que ce dernier ne se rattrape et score « behind the arc » ramenant l’écart à +17 pour L.A.
Fin du troisième quart temps sur le score de 102-85 pour les Lakers.

 

Starting five mi-starter mi-benchers pour commencer ce dernier quart temps :

Derek Fisher, Sasha Vujacic, Trevor Ariza, Lamar Odom et Pau Gasol.

derek_fishersasha_vujacictrevor_arizalamar_odompau_gasol

 

Lamar manque deux lancers francs pour commencer, mais Pau score tout de même 2 points auxquels C.J Watson répond par un tir longue distance. Fish en tête de raquette score deux points, avant que Ronny ne contre Pau et que Trevor en fasse autant sur Azubuike. Pau ressort bien ensuite à 3 points pour Sasha qui donne 22 points d’avance aux pourpres et ors, plus gros écart de la rencontre.

Rob Kurz entre à la place de Ronny et score deux points, avant que Fish ne manque son deuxième tir du match avec un superbe air ball! Mais Sasha récupère le rebond offensif (!) et permet à Fish de se rattraper en scorant avec la planche au buzzer.

C.J Watson marque à nouveau un tir à 3 points, mais Don Nelson demande tout de même un time out, 111-92 pour L.A et 7:50 à jouer.

Pau prend sa cinquième faute et permet à Josh Powell de faire sa première apparition du match. On va assister à un concours à trois points ensuite avec deux tirs primés pour Sasha (17 points, season high pour le slovène) et Fish, et Kurz leur répond lui aussi « behind the arc ». Trevor Ariza sur lancers francs continu la série, et on se rend compte que les Lakers viennent de passer un 8-3 à leurs adversaires. Temps mort, 119-95 pour L.A et 5:37 à jouer.

Luuuke Walton et Vladimir Radmanovic reviennent en jeu à la place de Fish et Lamar et Luuuke prend sa troisième faute personnelle sur une faute offensive. Trevor fait ensuite le spectacle en adressant une passe dans le dos en contre attaque à Josh Powell pour un dunk et les deux premiers points de l’ancien Clipper. 26 points d’avance pour L.A!!

Sun Yue revient à la place de Luuuke qui vient de manquer deux shoots de suite, malgrès un rebond offensif, mais qui a pris aussi sa quatrième faute. C’est officiel, on est bien dans le garbage-time!

Côté Warriors, on essaye de limiter la casse par Morrow et Kurz mais c’est Josh Powell qui score son quatrième point du match. Anthony Randolph répond par un beau dunk en pénétration (et prive les fans du fameux tacos gratuit, puisqu’il s’agît du 101ème points des Warriors), mais Powell veut prouver qu’il mérite plus de temps de jeu, et provoque la faute de Kurz après que Sun Yue ait loupé un tir ouvert à 3 points qui aurait fait se lever tout le Staples Center! Temps mort Warriors, 123-101 pour les Lakers et 2:34 à jouer.

Josh Powell avec 1/2 aux lancers francs, les 4 premiers points de Radma et enfin et surtout un jump shoot ligne de fond de Sun Yue, acclamé par le Staples Center et le banc des Lakers, closent la marque.
Fin du match, et victoire des Lakers 130-113.

Highlights du match :

Image de prévisualisation YouTube

 

MessageSujet: Re: Warriors 113 – 130 Lakers   icon_minitimeAujourd’hui à 13:17 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message

 

 

BOXSCORE

Et voilà, les Lakers ont fini l’année sur une bonne victoire, portant la série à 4 de suite.

Kobe, qui aurait pu rentrer à la maison dès la fin du 3ème quart temps, à déclaré : « On est venu pour jouer dur, on savait ce qu’on avait à faire. On a une bonne équipe pour créer des pertes de balles chez l’adversaire et en profiter. Les prochains jours, je vais me reposer et peut-être me faire un petit guitar hero! ».

Pau déclarait quant à lui : « On savait que c’était un match dangeraux après deux jours off, mais on avait confiance en nous après la victoire face aux C’s. On a eu de bons shoots et on s’est rendu le match plus facile ».

Le Zen Master confiait lui à la fin du match : « On est revenu en deuxième mi-temps pour creuser l’écart, et on a bien été aidés par Sasha et Trevor ».

Je ne vais pas revenir sur tous les joueurs, mais quelques stats sympas :

- Fish termine avec 19 points, 9/12 aux shoots dont 1/2 à trois points et 5 passes.
- Kobe fini lui à 31 points en trois quart temps, à 9/15 aux tirs dont 4/6 « behind the arc », 4 passes et 4 interceptions.
- Pau fini meilleur passeur avec 7 assists, plus 13 points et 9 rebonds.
- Double double pour Drew avec 13 points et 10 rebonds.
- Une très bonne participation du banc, seul Mihm n’est pas entré en jeu, et tout le monde a marqué. Sasha avec son season high de 17 points (6/10 aux tirs dont 4/7 à 3 points) plus 6 assists, et Trevor Ariza avec 11 points, 9 rebonds, 4 passes, 2 contres et une interception ont montré la voie à tous!

Tournons nous maintenant vers un mois de janvier où 16 matchs attendent nos Lakers, avec pas mal de grosses équipes : Utah, Portland et New Orleans pour débuter à domicile, mais dans le courant du mois, il y aura aussi : Indiana, Miami, Houston, San Antonio, Orlando, Cleveland… Beau programme en perspective.

Prochain match, jeudi 2 janvier 2009, au Staples Center de Los Angeles, où nos Lakers recevront le Jazz d’Utah emmené par Jerry Sloan et Deron Williams.

En attendant, passez tous de bonnes fêtes de fin d’année, un bon jour de l’an, et rendez-vous l’année prochaine pour continuer à suivre nos p’tits Lakers!

 

MessageSujet: Re: Warriors 113 – 130 Lakers   icon_minitimeAujourd’hui à 13:17 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message

Publié dans NEWS, Recaps | 1 Commentaire »

Lue de retour parmis les anges?

Posté par Master Zen le 30 décembre 2008

 Lue de retour parmis les anges? dans Transactions 001226271go4

C’est la rumeur qui traverse tous les médias depuis quelques jours. Depuis la blessure de Jordan Farmar et son indisponibilité de 8 semaines, les Lakers ont besoin d’un meneur de jeu.

On parle d’un possible échange avec les Bucks de Milwaukee pour accueillir Tyronn Lue, ancien Laker durant le Three Peat au début de la décennie. Chris Mihm servirait de monnaie d’échange pour le meneur vétéran. Des rumeurs d’un trade à trois équipes avec Houston circulent également, toujours pour les mêmes bases côté Lakers.

Mihm a lui déclaré qu’il souhaitait rester Laker. « J’espère que c’est juste une rumeur. »

Le General Manager Mitch Kupchak a avoué qu’il était sur la piste d’un meneur, craignant notamment que Fisher ne puisse défendre contre les meneurs les plus raides tout un match, et que si il devait en signer un, ce serait pour qu’il joue le reste de la saison, pas seulement le temps de l’absence de Farmar et qu’il devrait savoir faciliter l’attaque.

L’agent de Lue, Andy Miller, a lui déjà contacté le Front Office pourpre et or…

Publié dans NEWS, Transactions | 4 Commentaires »

Kobe élu joueur de la semaine

Posté par Master Zen le 30 décembre 2008

 Kobe élu joueur de la semaine dans Kobe Bryant 9ce9a3059d6abd88c57bc9ef9186c0bc-getty-83005979eg007_gsw_lakrs

Kobe a été nommé joueur de la semaine hier pour la conférence Ouest alors que Lebron James a été nommé joueur de la semaine à l’Est.

Kobe a mené les Lakers à un parfait 4-0 entre le 22 et le 28 décembre et affichant des moyennes de 30 points, 5.5 rebonds, 4 passes décisives et 54% de réussite aux shoots. Il a notamment été le meilleur marqueur avec 27 points, 9 rebonds et 4 passes lors du match victorieux face aux Celtics, stoppant leur série de 19 victoires consécutives.

Sa semaine:

Dec. 22 : 36 points, 4 rebonds, 3 passes; victoire 105-96 contre les Grizzlies.
Dec. 23 : 26 points, 6 rebonds, 4 passes; victoire100-87 contre les Hornets.
Dec. 25 : 27 points, 9 rebonds, 5 passes; victoire 92-83 contre les Celtics.
Dec. 28 : 31 points, 4 interceptions (meilleur total de sa saison); victoire 130-113 contre les Warriors.

Publié dans Kobe Bryant, NEWS | 3 Commentaires »

Preview 28.12.2008 : Warriors @ Lakers

Posté par h_blunt le 28 décembre 2008

 

To end 2008

 

 

Preview 28.12.2008 : Warriors @ Lakers 61a1fa081c1a6e2e9a8d0894a4b2f0fc-getty-82991915ng034_celts_lakrs

 

 

Nos Lakers accueillent ce soir les Golden State Warriors pour clôturer cette année 2008 au Staples Center. Ce match sera marqué par le retour de Ronny Turiaf face à ses anciens partenaires.

 

Savez-vous quel est le point commun entre les Warriors et les Lakers? Non? Et bien les deux équipes restent sur une victoire face à la même équipe, les Celtics de Boston!!
Et oui, car après le magnifique cadeau fait par les Lakers à leur fans le jour de Noël, les Warriors ont imité leur voisin californien dès le lendemain, en venant à bout des Celtics, 99 à 89!!!

 

00cb262dac28891304554c015c80d8d8-getty-82992820rw021_warriors_celtics


Stephen Jackson a mené ses troupes à la victoire en scorant 28 points et en captant 7 rebonds, bien aidé par Belinelli (22 pts et 4 passes). Le troisième meilleur marqueur pour les Warriors est celui que tout le Staples Center attend ce soir : Ronny Turiaf!! Le français, qui devrait être ovationné lors de son entrée en jeu, à sorti sa meilleure ligne de stat sous l’uniforme des Warriors en scorant 14 pts…à 2/4 aux shoots!! 10/10 au lancers francs ( Shocked ), 8 rebonds, 2 passes et 2 contres en 29:36 de jeu! Gros match pour l’ancien de Gonzaga!

Les Warriors se présenteront tout de même très amoindris avec les blessures de Crawford , Ellis et Maggette, soit leur deux meilleurs marqueurs avec 19.3 pts pour Crawford et 19.1 pts pour Maggette… Golden State pourra tout de même compter sur Stephen Jackson qui apporte 19 pts et 6 passes par match.
Mais les joueurs coaché par Don Nelson possèdent encore deux joueurs à plus de 10 points par match avec Andris Biedrins qui score 14.3 pts et prend 11.6 rebonds, et Kelenna Azubuike et ses 13.1 pts par match.

Malgrès ces bonnes statistiques individuelles, les Warriors affichent un bilan peu glorieux avec 9 victoires pour 22 défaites et une 11ème place dans la western conference, très loin du Jazz d’Utah, 8ème avec 18victoires et 13 défaites…
Les hommes de Don Nelson sont à 5W-7L « at home » et 4-15 « on the road »…

On est presque tenté de dire que ce sera mission impossible ce soir, au Staples Center…

 

dbf9a389c2c1ed4efa3a1e528b7530aa-getty-82991915ng062_celts_lakrs


Coté Lakers, on veut finir l’année en beauté. Nos Lakers restent sur 3 victoires de suite, dont deux contre des prétendants au titre que sont les Hornets, mais surtout les Celtics, stoppant au passage la série de 19 victoires des hommes de Doc Rivers.

Pau clutch, Kobe dans son match, le banc répondant présent, même Phil Jackson était content du match d’Andrew Bynum!

Jordan Farmar est out : il a été opéré avec succès de sa déchirure du ménisque gauche et devrait être éloigné des terrains pendant huit semaines…

Les Lakers pourront toujours s’appuyer sur les stats, largement en leur faveurs puisque lors des 18 derniers matchs entre les deux équipes, les Lakers affichent un bilan de 15-3. Mieux, au Staples Center, la série est de 16-2… On parlait de mission impossible tout à l’heure…

Néanmoins, il faudra sortir un match sérieux, en restant concentré du début à la fin, pour venir à bout de Warriors qui seront en confiance grâce à leur dernière victoire et qui n’auront rien à perdre ce soir…

Une victoire pour bien finir l’année et porter la série à 4 victoires de suite, voilà ce qu’on demande à nos Lakers!!

Les deux startings five possible :

GOLDEN STATE WARRIORS : C.J Watson, Marco Belinelli, Stephen Jackson, Brandan Wright et Andris Biedrins.

cj_watsonmarco_belinellistephen_jacksonbrandan_wrightandris_biedrins

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Luke Walton, Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher kobe_bryantluke_waltonpau_gasolandrew_bynum

 

Rendez-vous donc ce soir, à 3H30 heure française, pour suivre le dernier match de nos Lakers en 2008!

Je ne vois qu’une seule chose à ajouter :

 

GO LAKERS!!!

Publié dans NEWS | 1 Commentaire »

25.12.08 Celtics 83 @ Lakers 92

Posté par oztrak le 26 décembre 2008

25.12.08 Celtics 83 @ Lakers 92 kobe600

La nuit dernière, les Boston Celtics se rendaient chez les Lakers de Los Angeles. Match à enjeu psychologique dans lequel les Lakers auront finalement réussis à s’imposer grâce à un Gasol so clutch dans les dernières minutes. La série de 19 victoires s’arrêtent donc pour les hommes de Rivers et Jackson empoche sa 1000ème victoire… Merry Christmas !

Andrew Bynum arrache le jump ball et rate également le premier panier du match tandis que de l’autre côté, Allen ne rate pas la cible behind the arc. Derrière, c’est Walton qui répond avec un deux points avant de passer une bonne défense sur Pierce. Fisher enchaine alors avec trois point et les Lakers prennent leur premier avantage de la nuit : 5 – 3

Après une illusion de bonne défense, Walton se laisse balader par Pierce qui ne se fait pas prier pour scorer. Après seulement 2.30 minutes, Rondo, prend déjà sa deuxième faute mais reste sur le terrain, avec beaucoup de succès puisqu’il distribue le jeu parfaitement et profite de bon écrans ( et une défense moyenne de la part de Kobe ) pour marquer inside. Les Celtics vont alors resserrer la défense, empêchant les Lakers de marquer durant 2 minutes et reprenant l’avantage sur un lay up de Ray Allen : 13 – 10, temps-mort Lakers.

Jackson en profite pour faire descendre Bynum et faire monter Odom. Mais l’homme qui va se mettre en vue est bien Kobe Bryant, marquant 8 des 11 points de son équipe avec un très bon pourcentage au shoot. Odom a du mal à rentrer dans le match puisqu’il perd 2 balles en 2.30 minutes. Gasol a également du mal à s’imposer et les verts en profite puisqu’une grande partie des paniers sont marqués in the paint.

Les Celtics montrent quelques beaux mouvements de balle, bien aidé il faut le dire, une défense inexistante. Malgré pas mal de perte de balle des Celtics, ceux-ci sont trop souvent libres pour prendre leurs shoots. Heureusement que de l’autre côté, Bryant continue à trouver la cible. Les deux bancs n’auront presque pas l’occasion de se tester dans ce premier quart, puisque la plus part des banchers ne joueront que 28 secondes.
A la fin du premier quart-temps, Boston mène 24 à 23. Les visiteurs shootent à 61.1 % tandis que les locaux ne sont « qu’à « 47.6 %. Kobe est déjà à 10 points, Ray Allen à 8.

Pour reprendre ce second quart-temps, c’est un cinq composé de joueurs de banc et de joueurs du 5 majeur pour les deux équipes. La défense des verts se resserrent sur Kobe, après qu’il ait marqué deux nouveaux paniers pour donner l’avantage à son équipe, qui reçoit plus de prise à deux, voire trois, que lors du premier quart-temps mais il arrive souvent à faire la passe, la balle circule alors très vite et un shoot est trouvé. Vujacic va en profiter plusieurs fois. Il va d’ailleurs réaliser l’action du match certainement. Non pas par un gros dunk ou un contre. Non, par une intensité rare, surtout de la part d’Ariza. Je vous laisse la découvrir dans la vidéo recap.

Le banc des Lakers surclasse clairement celui des Celtics. La défense s’est pas mal resserrée chez les Lakers, obligeant Rivers à faire revenir Garnett. Malgré tout, plus aucun point ne seront inscrit durant près de trois minutes pour les visiteurs. C’est le moment que choisi le Staple Center pour se réveiller et pousser leurs troupes à se dépasser encore plus. A ce moment là, le score est de 39 – 29, on est à la moitié du quart-temps. Rondo va alors revenir au jeu mais va très vite commettre sa troisième faute. Pas mal de Celtics sont en problème de fautes alors que du coté des Lakers, on a pas à se soucier de cela.

Mais la (non) défense des Lakers va permettre à leur opposant de revenir psychologiquement. Kevin Garnett va inscrire 6 points sur 8 et en face, seul Vujacic et Fisher répondent. L’écart reste important tout même puisqu’il va se stabiliser à 7 points pendant quelques minutes.

garnett600

Walton va faire une bonne fin de mi-temps sur le plan offensif, trouvant souvent un homme libre ou profitant des prises à deux sur Kobe pour se retrouver tout seul. Mais les intérieurs Celtics continuent à faire mal et Gasol est toujours aussi transparent. Garnett d’abord, Perkins ensuite, réduisent l’écart à 5 points alors qu’il ne reste qu’un peu plus d’une minute dans cette mi-temps. Walton prend alors un shoot à trois points qui marque, à 20 secondes de la mi-temps. Le retour au vestiaire se fera après que Paul Pierce ait bénéficié des deux premiers lancer-francs obtenus par son équipe, il les marquera tout les deux.
Les Lakers ont prit la tête dans ce quart-temps, avec une avance de 6 points, 51 – 45. Vujacic a déjà huit points, Kobe en a marqué 16 et Garnett a un excellent 6 sur 6 aux shoots. Le banc des Celtics n’a scoré que 2 points par l’intermédiaire de Davis tandis que Odom est venu rajouter 2 points au total de Vujacic.

Pour reprendre la seconde mi-temps, c’est Garnett qui ouvre les hostilités, répondu de suite par Kobe Bryant. Pierce va alors marquer 6 points consécutifs, auxquels Gasol et Bynum vont répondre par 2 points chacun.

Après quelques minutes, les deux défenses vont se resserrer et celle des Lakers va s’avérer plus efficace que celle de leurs adversaires, ce qui va engendrer par mal de pertes de balles de verts et on peut voir Rondo et Allen s’engueuler sur une mauvaise passe. Il faut dire que les arbitres aident à énerver les Celtics, prenant bien souvent des décisions dont eux seuls possèdent le secret.

Et si ça ne va pas en attaque, Boston resserre alors la défense. Les Lakers ne vont plus trouver de solution durant presque 4 minutes. Malgré la bonne vision de jeu de Kobe et Walton, Gasol est toujours aussi transparent. Résultat, Allen égalise alors qu’il reste 4 minutes sur un lay up et Pierce donne l’avantage sur l’action suivante. Pierce et Allen vont d’ailleurs monopoliser la balle durant plusieurs minutes, Rondo faisant les frais de ça puisqu’il ne va presque plus voir la balle durant plusieurs minutes. Bien dommage quand on sait qu’il est déjà à 9 assists !

pierce600

Odom, Vujacic et Ariza rentrent alors au jeu. C’est LO qui va se mettre le plus en vue. Back to back à trois point qui fait très mal aux visiteurs et les pourpres et ors reprennent la tête : 71 – 66, une minute à jouer dans le quart-temps. Seul Leon Powe fera bouger le marquoir avec un lancer-franc converti.
A la fin de ce troisième quart-temps, les Lakers mènent donc 71 – 67. Tandis que Kobe totalise 21 points, Rondo a déjà distillé 10 assists. Les Lakers se font manger aux rebonds, 26 à 33. Gasol est totalement transparent, 11 points à 4 sur 11. Le bug three tient tête, Pierce 20, KG 16 et Allen 14. Le banc des hommes de Jackson ont scorés 18 points, tous par Vujacic et Odom tandis que celui de Boston n’a scoré que 3 petits points…

Les Lakers commencent donc ce dernier quart-temps en tête. Stat intéressante, ils ont un bilan de 13 – 0, à la maison, lorsqu’ils commencent les 12 dernières minutes en tête… En ce début de QT, les Celtics profitent des shoots ouverts que laissent leurs opposants. Leur banc se réveille alors par Tony Allen, Davis et House.

Et même si les visiteurs reviennent peu à peu, il semble que les locaux en veulent plus. Malgré tout, avec 2 pertes de balles de Bryant dans les trois premières minutes, les Celtics vont pouvoir égaliser avec un lay up de Tony Allen, 6 minutes à jouer.

La défense de Boston s’est alors resserrée. Durant 3 minutes, les Lakers ne vont presque plus marquer mais heureusement qu’ils arrivent également à priver les verts de solution offensive. Durant plus de deux minutes, aucune des deux équipes ne vont scorer, Jackson prend un temps mort, les deux équipes sont à égaliser, 77 partout alors qu’il reste 4.S8 minutes.

On devra encore attendre quelques temps pour voir plusieurs paniers réussis mais Garnett parvient à donner l’avantage à son équipe, répondu par deux lancer-francs de Gasol. KG à nouveau donne l’avantage à son équipe. Mais Kobe prend la balle, court vers le corner et prend un shoot à deux points de loin, en mouvement… Bingo ! Shoots incroyable par Kobe qui est alors à 25 points. Il reste alors 3.36 à jouer et les deux équipes sont à 81 points.

C’est alors le moment choisi par Gasol pour se réveiller, enfin ! Un shoot à l’épaule auquel Allen va tenter de répondre sur un shoot à 3 points ultra forcé, c’es raté. Kobe prend alors la balle, attire une prise à deux qui libère l’Espagnol qui score avec un petit shoot au dessus de Perkins. Temps mort Boston, + 4 Lakers et 2 minutes à jouer. C’est à nouveau Garnett qui va trouver la solution pour ses couleurs mais de l’autre côté, Gasol est injouable, so clutch… Bryant parvient à nouveau à lui donner la balle dans une bonne position, il attaque l’anneau, Pierce se met sur sa route, va au contact et score avec la faute ! Il marquera le lancer-franc et les Lakers ont alors une avance de 5 points et 1.30 à jouer.

C’est alors Ray Allen qui va vouloir prendre les choses en main avec un shoot à trois point à nouveau forcé mais cette fois ci, c’est Gasol qui empêche Allen d’avoir une chance de marqué avec un block shoot. Il lance alors Ariza qui claque le dunk of the night et qui fini ainsi le match. Les 48 minutes seront conclues sur un dernier lay up de Bryant et une tentative à 3 points raté par KG. 92 – 83, le buzzer sonne. Les Celtics rentrent la tête basse aux vestiaires tandis que Kobe va à l’interview un grand sourire aux lèvres, le Staple Center est en folie comme rarement…

Les Lakers, 2 jours après avoir été battu les Hornets chez eux, prennent leur revanche sur leurs bourreaux des dernières Finals. Il prouve ainsi à tout le monde qu’ils n’ont connu qu’une mauvaise passe et qu’ils sont maintenant près à reprendre de l’avant… En tout cas, ce match donne envie d’un remake des Finals de la saison passée tant l’intensité, surtout des Lakers, fut belle à voir ! Reste à voir si les deux équipes sauront tenir la distance et atteindre le même niveau que la saison passée.

Plusieurs raisons à ce succès et la principale étant la dominance du banc des Lakers et même si celui des Celtics auront à peu près tenu tête durant les 4ème quart-temps, ils n’auront pas tenu sur tout le match. Ensuite les pertes de balle, les locaux finissant avec 11 pertes de balles contre 17 pour Boston. Les Lakers ont également profité de 15 lancer-francs contre seulement 8 pour les Celtics. Autant de raisons qui auront eu raisons des champions en titre.

Sacha Vujacic : « On a attendu cette opportunité durant longtemps et nous avons gagné. Je ne les aime pas du tout. Certaines personnes nous ont traités de mollassons ou quelque chose ainsi… Cela n’a pas d’importance, on sait ce qu’on peut faire. La saison passée, ils ont gagné le titre mais cette année, c’est notre saison ! «

Doc River, à propos de 1000 victoires de Jackson : « C’est incroyable ! C’est un des meilleurs coachs de toute l’histoire. Je peux vous garantir que jamais je n’atteindrais les 1000 victoires, simplement parce que je ne resterais pas assez longtemps dans la ligue. C’est un chiffre incroyable. Quand vous arrivez à 1000 wins, ça veut dire beaucoup ! «

Phil Jackson : « Je suis très heureux de Pau. Il a monté son niveau de jeu dans le 4ème quart-temps et on en avait besoin. «

Désolé pour la présentation, pas le temps de faire mieux… J’arrangerai ça tout à l’heure.

Publié dans NEWS | 5 Commentaires »

Preview : 25.12.08 Celtics @ Lakers

Posté par oztrak le 25 décembre 2008

Image
Voilà, on y est enfin à ce match que tout le monde attend ! Qu’on soit fan d’une des deux équipes ou non, tout le monde se doit de regarder ce match entre le deux finalistes de la saison passée mais aussi entre les deux meilleures formations actuelles !

Les Lakers, les malheureux de la saison passée, ont du mal à retrouver leur niveau de jeu du mois de novembre. Après des défaite face au Heat et à Orlando, ils se sont néanmoins repris avec une victoire acquise, sans grands problèmes, face aux Hornets. Ils sont parvenus à jouer tout le match et à garder un avantage conséquent lors du dernier quart-temps. Avec cette dernière victoire, les Lakers portent un bilan de 23 – 5, trônant assez facilement sur la conférence Ouest.

Côté Celtics, ils semblent que personne ne peut les stopper. 19 victoires de rang, la dernière défaite remonte au 14 novembre face aux Nuggets. Les hommes verts sont rentrés dans la légende du club avec autant de victoires consécutives, battant le précédent record de franchise. Ils ont le meilleur bilan de la ligue, avec un 27 – 2, ce qui représente le meilleur début de saison d’une équipe de l’histoire de la ligue, rien que ça…

Ce soir, les bancs devraient avoir une importance capitale dans le résultat final. La saison passée, on se souvient que l’expérience du Celtics avait prit le dessus sur la fougue des Lakers. Mais cette année, l’homme à tout faire, Posey, est parti vers d’autres horizons, laissant un énorme trou dans le banc des hommes de Rivers. Comme l’a signalé Drucci dans sa preview, le secteur intérieur, lorsque les remplaçants seront sur le terrain, devrait être dominé par les visiteurs. Powe et Davis d’un côté, Mihm, Powell et Odom de l’autre. Une grosse différence de gabarit qui pourrait s’avérer important, à moins que coach Jax ne décide de faire jouer DJ MBenga, qui avec son physique, pourrait être utile l’espace de quelques minutes. Mais le secteur extérieur devrait être dominé par les Lakers. Du moins, si le meilleur bancher de la saison passée, Sacha Vujacic, retrouve son niveau de l’exercice précédent et ne fait pas de la maçonnerie comme il fait depuis ce début de saison.

Image

Un changement de poids cette année, 129 kg tout de même, avec le retour de Bynum dans la raquette. Outre son physique, il apporte une présence offensive qu’il n’y avait pas la saison passée. Il est également là en dernier rempart pour mettre à l’échec les pénétrations des Celtics et notamment un certain Rondo qui est de plus en plus impressionnant depuis ce début de saison. Avec le jeune pivot de retour, la tâche défensive s’annonce plus compliquée que la saison passée pour Boston. Alors qu’ils pouvaient se concentrer exclusivement sur Kobe Bryant, n’hésitant pas à faire des prises à 4, ils devront cette fois ci se méfier d’une nouvelle présence intérieure.

La défense justement. C’est ce qui devrait décider du résultat ce soir. La saison passée, on a vu que les Celtics était les maitres en la matière tandis que les Lakers ne jurait que par l’attaque. On a vu ce que ça à donner ne juin dernier. Alors Jackson a décidé de travailler la défense durant les derniers trainings camp. Au début de saison, tout le monde était impressionnés par cette nouvelle défense des Lakers, la Strong Side Défense. Mais depuis, les équipes ont eu le temps d’analyser cette défense, parvenant à la contourner sans trop de problème. De plus, les Lakers font trop souvent preuve de suffisance, ne se donnant pas à 100% sur le terrain. Erreur à ne pas commettre ce soir puisque les verts, eux, se donnent toujours à fond.

Ce soir, Noël aura un gout amer pour un des deux clans, que se soit fans, joueurs ou staff. On risque de voir un match – non une bataille – se dérouler au Staple Center. Même si ce match ne décidera pas de l’issu de la saison, un énorme ascendant psychologique est à la clé pour le vainqueur.

Rendez-vous ce soir à 23 heure pour suivre ce match en direct !

Publié dans Recaps | 4 Commentaires »

Farmar bel et bien absent 8 semaines minimum

Posté par oztrak le 24 décembre 2008

Farmar bel et bien absent 8 semaines minimum farmar_300_070328

 

Comme je vous le disais hier, Farmar risquait de se faire opérer et ainsi rater 8 semaines de compétition. Aujourd’hui, la chose a été confirmée et le jeune bancher des Lakers devrait manquer, au minimum, les 2 prochains mois. Toutefois, les Lakers sont à la recherche d’un remplacent et des noms tels que Pargo, Lue ou encore Dickau sont cités parmi les favoris pour remplacer Farmar.

Publié dans NEWS | 2 Commentaires »

23.12.08 Lakers 100 @ Hornets 87

Posté par oztrak le 24 décembre 2008

23.12.08
New Orleans @ Lakers : 87 -100
Une équipe et un jeu retrouvés ??

Image

Les Lakers rendaient visite aux Hornets dans l’obligation de l’emporter après les deux défaites face à Miami et Orlando. Quand aux Hornets, c’était l’occasion de montrer qu’ils sont capables de rivaliser face au champion de la conférence Ouest 2008. Il faut dire que ce match à tout pour être passionnant, entre d’une part des Lakers qui se cherchent notamment parce que le jeu proposé par L.A ces derniers temps est loin d’égaler celui du début de saison mais aussi pour montrer à tous qu’ils n’ont pas perdu de leur superbe, et d’autre part, la bonne dynamique des Hornets sur les derniers matchs (ils ont en effet gagné 11 de leurs 13 derniers matchs).Quoiqu’il en soit ce match était capital pour les deux équipes.

Les deux équipes entament parfaitement le match, si bien qu’aucune des deux équipes n’arrivent totalement à prendre le dessus sur l’autre. Côte Lakers, c’est l’espagnol Gasol qui inscrit 4 des 6 premiers points de l’équipe. Cependant les pertes de balle (4 en 4 minutes), gros point faible des Lakers ces derniers temps, remettent New Orleans au niveau de leur adversaire. Au bout de quelques minutes, Kobe doit sortir à cause des problèmes de faute (il sera remplacé par Vujacic). Malgré l’absence de Kobe, les Lakers tiennent le choc et parviennent même à passer devant New Orleans avec un très bon duo Gasol-Bynum dans la raquette. Côte New Orleans, CP3 distribue, intercepte et organise toujours aussi bien le jeu (3 passes et 5 interceptions pour lui dans ce quart-temps !!). A noter, l’absence complète de David West dans ce quart-temps (seulement 2 pts pour lui).

A la fin du 1er quart-temps, les Lakers mènent 24-20.

Dans le deuxième quart-temps, New Orleans comble son retard et inflige un 6-0 aux hommes de Jackson pour finalement passer devant après un layup de Petterson. Cependant ce retard comblé va s’accentuer de nouveau pour New Orleans puisqu’avec le retour de Fisher en lieu et place de Vujacic, les Lakers repartent à l’attaque et infligent un sévère 14-3 au milieu de ce quart-temps notamment grâce à l’entrée d’Ariza sur le terrain inscrivant au passage 7 pts à 3/3 au tir. Ce retard ne sera jamais rattrapé par New Orleans qui continuera ce match à essayer de revenir au score mais en vain. Les Hornets n’arrivent plus à défendre et témoignent d’une assez grande fébrilité dans cette période, en témoigne le reverse dunk monumental de Kobe à 4.20 min de la fin du quart-temps. A l’inverse, côté Lakers, l’attaque est bien huilée, les actions s’enchaînent et la défense très agressive ne laissant aucune possibilité de shoot ouvert pour leur adversaire (trois blocs en moins d’une minute !!!). Le quart-temps se termine et Gasol se laisse même à tenter un 3 pts … qu’il réussit !! La confiance tend donc petit à petit à se retrouver.

A la mi-temps, les Lakers mènent 56-37

A la reprise, l’écart reste conséquent malgré la maladresse des Lakers qui ne font qu’un piètre 2/11 aux tirs sur les 8 premières minutes du quart-temps. En effet, la plupart des points seront marqués par des lancers-francs. Les 4 dernières minutes du quart-temps vont voir New Orleans réussir 6 de leurs 8 tirs ; oui mais voilà côté Lakers, le Big Three (Bryant,Gasol,Bynum) prend les choses en main et parvient à maintenir l’écart à 16 pts à la fin du quart-temps ce qui a le don de faire agasser les Hornets à l’image d’un James Posey qui pousse volontairement Kobe au sol, alors que celui-ci était parti pour prendre le rebond, lui montrant le logo de son maillot pour faire comprendre à Kobe que Posey n’est plus un Celtics mais désormais un Hornets.CP3 conclue finalement ce quart-temps par un tir au buzzer.

Le dernier quart-temps peu intéressant verra les Lakers résister. Les deux équipes se neutralisant mutuellement dans le jeu et rentrant chacun leur tour leur panier. Cependant, les Hornets auront une dernière « remontée » qui verra l’écart se réduire à 10 pts, trop tard car il ne reste qu’une minute. Cette dernière minute se concrétisera par des lancers-francs que les Lakers mettront tous. Finalement c’est bien les Lakers qui s’imposent avec un écart de 13 pts.

Au final, Les Lakers s’imposent à la Nouvelle Orléans 100-87.Hormis cette victoire, l’aspect positif réside dans le fait que les Lakers ont réussit à produire du jeu et à maintenir une défense solide face à un concurrent direct pour le titre.

Ce match a redonné de la confiance aux joueurs ainsi qu’aux fans. La qualité du jeu des Lakers ce soir était largement meilleure que sur les derniers matchs. Est-ce un message envoyé à Boston avant le match de Noel ou tout simplement une simple réaction d’orgueil ?? Quoiqu’il en soit, il faudra produire le même jeu face à Boston demain soir si les Lakers veulent avoir une chance de mettre fin à la série de Boston.

Quelques stats :
- Kobe Bryant est le meilleur marqueur du match : il termine avec 26 pts (7/18 aux tirs) 6 rebonds et 4 passes.
Une stat intéressante : Lorsque que Kobe prend moins de 20 shoots dans un match, les Lakers ont un bilan qui plafonne à 15-0 !!
- Gasol réussit un très beau 8/10 aux tirs terminant ainsi à 20 pts.
- CP3 termine avec 17 pts 10 passes et 6 interceptions.
C’est le 108ème match pour lui où il tourne à plus de une interception de moyenne sur un match.

Boxscore

/ » border= »0″ /> http://www.nba.com/games/20081223/LALNOH/boxscore.html

 

Image de prévisualisation YouTube

 

* Article écrit par KB24mvp, que je tiens à remercier pour sa très bonne participation !

Publié dans Recaps | 1 Commentaire »

Lakers 105 – 96 Grizzlies 22.12.2008

Posté par h_blunt le 23 décembre 2008

 

Thanks Kobe!

 Lakers 105 - 96 Grizzlies 22.12.2008 dans Recaps 3307759fbce723bcd63ed01852b680c6-getty-82992017jm046_lakers_grizz

Nos Lakers ont enfin relevé la tête après deux défaites consécutives, en venant difficilement à bout des Grizzlies, grâce notamment à 36 points de son joueur vedette.

Mais celui que tout le monde attendait, c’était bien Pau Gasol, qui pour son retour à Memphis ne va pas décevoir, finissant le match à 15 points et 6/10 aux tirs, 7 rebonds, 2 contres et pas moins de 6 assists, meilleur passeur de son équipe!

Les deux starting five :

MEMPHIS GRIZZLIES : Kyle Lowry , O.J. Mayo, Rudy Gay , Darko Milicic et Marc Gasol.

kyle_lowry dans Recapsoj_mayorudy_gaydarko_milicicmarc_gasol

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher ; Kobe Bryant ; Luke Walton ; Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher kobe_bryantluke_waltonpau_gasolandrew_bynum

 

Le cadet des Gasol est le premier à se mettre en évidence, en manquant son premier tir de la soirée, mais le rebond offensif suivi du dunk de Milicic permet aux Grizzlies d’ouvrir le score. Andrew Bynum lui répond sur un petit shoot intérieur, avant que Pau ne l’imite et donne le premier avantage au score aux pourpres et or.
Premier face à face entre les deux frères et Marc offre un super caviar à Rudy Gay pour un smash et les deux premiers points de l’ancien pensionnaire de Connecticut.

On sent que Pau a envie de sortir un grand match, mais après avoir redonné l’avantage aux Lakers sur un lay up, il va manquer ses deux tentatives suivantes. En face, l’adresse n’est pas au rendez-vous car les Grizzlies manquent eux aussi trois shoots, avant que O.J Mayo n’ouvre son compteur point sur un shoot « behind the arc ».

Sur l’actions suivante, Pau se fait contrer par Milicic, et Kobe manque son premier tir du match, avant que Gay ne donne trois points d’avance aux siens sur un beau jump shoot.
Walton nous fait ensuite admirer son jeu de passes et envoie Pau dunker, mais Milicic lui répond grâce à une superbe passe de O.J Mayo, avec un gros smash sur toute la défense! Walton encore, s’offre sa deuxième passe décisives de la soirée en envoyant Drew au cercle.

Rudy Gay va ensuite prendre les choses en main en scorant 5 points de suite dont un shoot longue distance qui fait lever toute la salle, auquel répondent 4 points de Fish (jump shoot au bout des 24s) et Luuuke. Ce dernier va ensuite prendre sa première faute personnelle, ce qui permet aux Grizzlies de prendre un temps mort, 16-14 pour Memphis et 4:55 à jouer.

Petit aparté, durant ce time out, les fans présent dans la salle ont pu voir un clip retraçant la carrière de Pau sous le maillot des Grizzlies, conclu sur un « Thanks you, Pau Gasol! »…

Phil Jackson en profite pour ouvrir son banc avec le remplacement de Drew par Odom. Milicic va ensuite contré Kobe et Mayo donne 4 points d’avance à Memphis sur jump shoot. Kobe va lui répondre et enfin ouvrir son compteur point avant que Lamar ne provoque la seconde faute du match de Milicic est soit remplacé par Warrick.
Luuuke va ensuite prendre deux rebonds offensifs, loupé son premier tir du match et provoqué une faute de Rudy Gay.

Kobe va ensuite convertir un 2+1 sur une faute de O.J Mayo aussitôt remplacé par Ross. Le Zen Master en fait de même et remplace Walton par Ariza, qui va immédiatement prendre une faute sur un 2+1 accordé à Lowry. Kobe lui répond sur un jump shoot, avant que Marc Gasol ne se voit siffler une faute offensive, provoquée par Pau, et offre l’occasion aux Lakers de prendre leur premier temps mort du match, 22-21 pour L.A et 2:23 à jouer

Vujacic fait son entrer en jeu à la place de Fish et Drew revient pour Pau. Drew ne va d’ailleurs rester sur le terrain que 23 secondes, le temps pour lui de prendre sa deuxième faute personnelle en phase offensive et d’être remplacé par Pau… Ce dernier va prendre sa première faute de la soirée et offrir à Warrick ses deux premiers points du match sur lancers francs, avant que ce même Warrick ne claque un gros dunk sur une passe de Buckner, entré en jeu à la place de Ross qui venait d’enchainer une balle perdue et deux fautes en 12 secondes!!

Gasol (1/2 aux lancers francs) et Kobe d’un superbe finger roll closent le score côté L.A.
Fin du 1er quart temps sur le score de 25-25.

 

Pour commencer ce deuxième quart temps : Derek Fisher ; Sasha Vujacic ; Trevor Ariza ; Lamar Odom et Andrew Bynum.

derek_fisher sasha_vujacictrevor_arizalamar_odomandrew_bynum

C’est Sasha qui marque le premier sur un shoot « from downtown ». Ca fait plaisir quand on sait que ce dernier n’en est qu’à 2/9 « behind the arc » dans ce road-trip.
49 secondes : c’est le temps qu’il faut à Drew pour prendre sa troisième faute du match et offrir à Chris Mihm sa première apparition du match! Il y a vraiment un problème avec Drew : à chaque fois qu’il rentre en jeu, il se prend une faute. Kareem a beaucoup de travail…

Marc Gasol en profite pour marquer ses deux premiers points sur lancers francs et ramener Memphis à un point. Après deux tirs manqués côté Grizzlies, Mihm s’offre ses deux premiers points sur lay up. Warrick lui répond sur un jump shoot ligne de fond avant de faire faute sur Lamar qui marque les deux lancers francs.

Les Lakers sont plus agressifs dans ce 2ème quart, comme le prouvent l’interception de Sasha et lu gros dunk de Lamar. Mais les Grizzlies répondent présent et scorent 5 points de suite dont un tir à 3 points du rookie O.J. qui donne deux points d’avance à son équipe.
Fish lui répond et égalise avant qu’on assiste à trois tirs manqués pour Memphis et deux pour L.A.

Kobe remplace Vujacic, mais c’est Rudy Gay qui remet son équipe dans le bon sens sur un smash! Mayo prend sa seconde faute, Conley sa première et permet à Fish de scorer deux lancers francs. Mais Conley score un shoot longue distance sur la deuxième passe de O.J Mayo, avant que Radmanovic entré à la place de Lamar ne lui réponde et remette les deux équipes à égalité. Mayo marque son 10ème point, et Phil Jackson prend un temps mort, 43-41 pour Memphis, et 4:55 à jouer.

Mihm est remplacé par Pau, mais celui-ci, comme Kobe, manque son shoot alors qu’en face, Warrick dunk et Milicic marque ses deux lancers francs, offrant aux Grizzlies 6 points d’avance! Kobe va ensuite scoré 8 points, dont deux shoots « behind the arc », soit la totalité des points des Lakers jusqu’à la mi-temps.

Côté Grizzlies, Mayo à trois points, Gay avec 5 points et Conley sur un lay up permettent aux leurs d’être devant à la pause.
Fin du deuxième quart temps sur le score de 57-49 pour Memphis.

Quelques statistiques à la mi temps : Kobe est le meilleur scoreur du match avec 17 points suivis de Rudy Gay avec 16 unités et O.J Mayo avec 13.
Dans le duel des frères ennemis, Marc Gasol affiche 4 pts (0/4 aux shoots, 4/4 aux L.F), 3 rbs et 2 passes, face à Pau qui lui à marqué 7 pts et capté 4 rebonds. Chose à souligner, Pau n’a pris qu’un tir en deuxième quart et marqué 0 pts…

 

8555ca68d54eba7a73085ce52656edfe-getty-82992017jm009_lakers_grizz

 

Starting five des deux côtés pour commencer ce troisième quart temps :

MEMPHIS GRIZZLIES : Kyle Lowry , O.J. Mayo, Rudy Gay , Darko Milicic et Marc Gasol.

kyle_lowryoj_mayorudy_gaydarko_milicicmarc_gasol

 

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher ; Kobe Bryant ; Luke Walton ; Pau Gasol et Andrew Bynum.

derek_fisher kobe_bryantluke_waltonpau_gasolandrew_bynum

 

10-2 pour les Lakers pour commencer ce troisième quart, mené par 4 points de Kobe. Le coach a dû lever la voix pendant la mi-temps, car on voit les Lakers beaucoup plus concentrés des deux côtés du terrain. D’ailleurs, les cinq joueurs présents sur le terrain ont déjà marqué depuis la reprise du match!
Bynum, qui a manqué un lancer sur deux, ne défend pas trop mal, et provoque une perte de balle sur un marché de Marc Gasol. Ce dernier prendra même une faute technique pour avoir trop montré son mécontentement.
Temps mort Memphis, 59-59 et 9:19 à jouer.

Drew défend mieux et contre O.J Mayo, Kobe récupère et va provoquer la seconde faute de Rudy Gay , mais ne convertit qu’un lancer sur deux. Drew toujours, qui après avoir manqué un tir, va dunker deux fois de suite (dont un alley hoop de from Pau) et scorer six points en mooins de deux minutes! Ca, c’est le Drew qu’on aime voir sur le terrain!!

Mais cinq points de Gay, un dunk et un shoot longue distance, et un lancer sur deux de Milicic font garder espoir aux fans des Grizzlies! Mieux encore, Mayo score à trois points et envoie Gay au alley hoop!
C’est en trop pour Phil Jackson, temps mort Lakers, 70-66 pour Memphis et 5:51 à jouer.

Kobe profite du time out pour prendre sa faute technique… Odom remplace Bynum et offre deux points à Luuuke. Deux shoots manqués par Walton et Lamar suivront avant que Kobe ne remette les siens en marche.

En face, Lowry manque à 3 pts, et deux turnovers : faute offensive pour Marc Gasol et interception de Kobe sur une mauvaise passe de Lowry. Mais ce dernier va convertir la 5ème passe de la soirée de O.J Mayo sur un shoot « from downtown ».

Odom va ensuite se faire contrer par Gay avant de réussir à prendre son cinquième rebond et scorer deux points. Gay toujours qui perd la balle mais Odom se fait encore contrer par Milicic cette fois avant que Lamar ne se rattrape en provoquant la 3ème faute de l’intérieur des Grizzlies. Malheureusement, il ne rentre qu’un lancer sur deux, ramenant tout de même son équipe à -1, 74-73 et 2:35 à jouer.

Lowry manque son shoot à 3 pts, avant que Luuuke ne contre O.J Mayo à 3 pts!! Mais ce dernier se venge sur l’action suivante en contrant méchamment Walton! Mayo manquera encore une tentative à trois points avant d’être remplacé par Ross, comme Gay par Buckner.

Phil Jackson remplace aussi Fish et Walton par Vujacic et Ariza. Gasol marque deux points, mais Warrick lui répond immédiatement.
C’est Pau sur deux lancers qui clot la marque dans ce troisième quart pour L.A, mais Warricklui aussi sur L.F et Marc Gasol permettent à leur équipe d’être toujours devant, à l’entame du dernier quart!

Fin du troisième quart temps sur le score de 80-77 pour Memphis.

Cinq majeur inédit pour les Lakers à l’entame du dernier quart : Sasha Vujacic, Trevor Ariza, Vladimir Radmanovic, Lamar Odom, et Pau Gasol.

sasha_vujacic trevor_arizavladimir_radmanoviclamar_odompau_gasol

Ross est le premier à scorer dans cette dernière période, mais Ariza lui répond tout de suite. Marc Gasol fait sa 4ème perte de balle du match, et est remplacé par Milicic. Pau lui, est remplacé par Drew. Ce dernier marque son 13ème pts de la soirée sur la 3ème passe de Trevor.

Odom prend sa faute technique et Phil Jackson un temps mort de 20 secondes, et en profite pour dire à Lamar le fond de sa pensée… Ce dernier se rattrape immédiatement en scorant son 10ème point de la soirée, mais manque son tir à 3pts et est remplacé par Fish.

Milicic et Conley sur lancer franc permettent aux Grizzlies d’être toujours devant 86-83 à 8:50 de la fin du match.

Les Lakers vont ensuite manqués leur 4 tirs tentés, jusqu’à ce que Kobe, revenu en jeu à la place de Sasha, ne marque son 26ème points du match sur une faute de Gay. Temps mort Memphis, 86-85 pour les Grizzlies et 5:58 à jouer.

Malheureusement, Kobe ne marque pas le lancer supplémentaire.
En face, les Grizzlies n’en profitent pas et il faut attendre 4:37 avant la fin du match pour que O.J ne donne 3 points d’avance aux Grizzlies.

Conley va même donner 6 points d’avance à son équipe sur un 2+1 et une faute de Radmaà 4 minutes du terme!

Heureusement Fish sur un shoot longue distance dans le coin remet son équipe à -3 points. Gasol et Odom remplace Drew et Radma mais Milicic dunk avant de prendre sa cinquième faute. Kobe met les deux lancers francs, les Lakers défendent et Ariza intercepte avant d’offrir deux points sur dunk à Lamar. Temps mort L.A, 93-92 pour les Grizzlies, et 2:32 à jouer.

Les Lakers vont enfin accéléré un gros coup, en passant un 17-3 en un peu plus de 3 minutes mené par 10 pts de Kobe. Mais c’est surtout son 30ème point à 2:08 de la fin qui va mettre un gros coup derrière la tête des Grizzlies et remettre les Lakers devant, 94-93.
Les Grizzlies n’en peuvent plus, trop de tirs manqués et une bonne défense des Lakers sonnent la fin des joueurs de Memphis.

Fin du match sur le score de 105 à 96 en faveur des Lakers!

Boxscore

Image de prévisualisation YouTube


Que dire après ce match?
Une victoire, ça fait toujours du bien, même s’il a fallu attendre le run des dernières minutes pour s’assurer du succès…
Drew a toujours des problèmes de fautes, et je ne sais pas si c’est dû à des fautes de concentration ou à de l’inexpérience. En attendant, il ne joue pas beaucoup, et donc n’apporte pas beaucoup, même si sur ce match, il score 13 points et capte 4 rebonds.
Tant qu’on est dans les points négatifs, on peut souligner le 19/27 au lancers franc, soit 70.4% On est pas dans l’objectif de 75% du coach…

Côté positif, les 36 points de Kobe, bien sûr et le bon match dePau, 15 pts à 6/10, 7 rebonds (meilleur rebondeur) et 6 passes (meilleur passeur). A noter du mieux dans la défense, mais on se retrouve des fois complètement perdu sur les rotations ou carrément en retard… Bref, il y a encore du travail…

Fin du road trip ce soir à New Orleans, avant un jour de repos bien mérité et la récéption de vous savez qui jeudi soir…

Publié dans Recaps | Pas de Commentaire »

123456