• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 12 novembre 2008

Preview : 12.11.08 Lakers @ Hornets

Posté par oztrak le 12 novembre 2008

Fin de règne ce soir ?

Image

Tandis que les Frelons ont bénéficié de 3 jours de repos avant le match de ce soir, les Lakers, eux, s’apprêtent à jouer leur premier back-to-back. Les ors et pourpres restent sur 6 victoires consécutives en autant de match après la victoire contre Kidd et ses compagnons. Les Hornets, eux portent un bilan de 4 V – 2 D. Rien de bien dramatique donc mais quand on sait que CP3 est au meilleur de sa forme, au pourrait peut-être attendre un peu plus de leur part. Quoi qu’il en soit, ce soir sera un grand soir. LE choc de cette soirée entre les 2 prétendants les plus sérieux à l’Ouest.

Côté Hornets, Chris Paul tiens la forme de sa vie : 6 matchs consécutifs à 20 pts – 10 pd pour une moyenne de 21.3 points et 11.7 assists. West, qui avait explosé la saison passé aide bien le meneur avec ses 19 points et 6.7 rebonds de moyenne. Mais au dessus des stats, c’est le collectif qui impressionne en Nouvelle Orléans. Tout le monde a les possibilités pour marquer et la balle circule donc vite, très vite. Surtout que l’effectif n’a presque pas changé par rapport à la saison dernière mais un élément majeur est arrivé : James Posey, l’homme à tout faire qui fait fait beaucoup de mal aux Lakers lors des Finals de la saison passée. Une victoire ce soir n’est pas indispensable mais souhaitable pour les hommes de Byron Scott, surtout à domicile.

Image

Côté Lakers, le collectif fait merveilles mais lorsque Kobe ou Gasol doivent prendre leurs responsabilités, ils le font comme ils l’ont encore démontré la nuit dernière dans le dernier quart-temps. Outre ses 2 là, Odom prend une place capitale en sortie de banc et dans le money time. Bynum, lui, sors d’une bonne soirée en attaque mais en défense, Dampier aura été lui chercher 12 rebonds offensifs, attention donc à Chandler qui risque de se régaler ce soir. Qu’importe le résultat ce soir, les Lakers n’ont plus rien à prouver, sinon qu’ils sont imbattables en ce moment… Mais n’est ce déjà pas prouvé ?

Un match sans grand enjeu mais chaud ce soir… C’est comme ça qu’on pourrait voir la chose… Sans grand enjeu simplement parce que aucune des deux équipes doit gagner ce match absolument mais sous haute intensité car entre les 2 équipes les plus compétitives à l’Ouest et entre les 2 MVP les plus potentiels de cette saison, on ne se fait pas de cadeaux. Alors la New Orleans Arena va vibrer pour tenter de pousser son équipe à la victoire et ainsi faire chuter les indétrônables Lakers.

Image

Publié dans Recaps | 1 Commentaire »

11.11.08 Lakers 106 @ 99 Mavericks

Posté par oztrak le 12 novembre 2008

Qui pour les stopper ?

Image
C’est avec une rage exemplaire que les Lakers seront venus à bout des Mavericks

Après avoir passé sur les Houston Rockets dimanche, les Lakers se rendaient chez leur voisin : les Dallas Mavericks. Un autre gros test donc pour Kobe and cie mais grâce, notamment à un bon Pau Gasol les Lakers restent invaincus : 6 – 0

C’est dans une ambiance surchauffée que Bynum arrache le jump-ball à Dampier. Radmanovic va, comme souvent, inscrire le premier panier du match après seulement 18 secondes. A Green de répondre sur la ligne de lancer franc, le match est lancé : 2 partout ! On va alors assister à une petite démonstration des Lakers : 8 – 2, ce qui porte le score à 10 – 4. Je dis petite série car ce n’est rien comparer à ce qu’ils vont subir ensuite … Green et Terry successivement à 3 points, suivit d’un lancer francs de Dirk, un autre shoot de Terry et finalement 2 lancer-franc de Green pour porter la série à 17 – 0. Et si la messe était déjà dite ? C’était sans compter sur Bryant qui va inscrire 7 points successifs des Lakers pour recoller à – 6. Gasol participe aussi à la fête avec Ariza. C’est grâce à une bonne défense, momentanée que les Lakers auront pu revenir dans ce quart-temps, sauvant ainsi certainement leur match. Mais tout à une fin et la bonne période Lakers aussi. Ils vont être subitement dépassés en défense et ne vont plus trouver la solution en attaque. Ariza qui interceptera un ballon sur la dernière possession des Mavs va réduire un peu l’écart avec un dunk : 26 – 35 après les 12 premières minutes.

Image

Le deuxième quart-temps va débuter avec un shoot de Bynum sur une passe de L.O. Odom justement qui va faire un bon début de quart-temps avec une bonne défense sur Dirk Nowitzki mais qu’importe, l’Allemand peut shooter comme il veut, tout rentre pour lui. Les hommes de Jackson sont pourtant tous présents en défense ce qui va amener des contre-attaques mais aussi énormément de rebonds offensifs pour les Mavericks. Les Lakers vont d’ailleurs, tout au long du match, se montré impuissant dans ce secteur. Après 4.30 minutes. Ariza va faire l’action défensive qui va peut-être conditionner le reste du match : il prend une charge de Green qui, jusqu’alors, faisait un très bon match, ce qui marque sa 3ème faute. Et en attaque, Farmar va comprendre qu’on ne rentre pas dans la raquette texane comme on veut : un énorme block de Dampier l’attend.
Entre une défense moyenne et une attaque en peine de solution, Kobe va rentrer au jeu et va directement faire ressentir sa présence en attaque, que se soit au shoot ou dans sa vision du jeu. L’écart se réduit, petit à petit : 45 – 50 à 4.30 de la fin de la mi-temps. Chez les Mavericks, se sont, comme d’habitude, Jason Kidd et Nowiztki qui vont tenir la baraque… Kidd qui aura d’ailleurs fait une excellente première mi-temps tandis que l’européen continue de marquer dans tout les positions ( mais de rater des shoots ouverts… ). Gasol, quant à lui, se réveille, petit à petit, faisant une bonne fin de période, l’écart se stabilisant alors à 6 points : 54 – 60 après 24 minutes.

Pour débuter la seconde mi-temps, Green vient dynamitez l’arceau d’un alley oop en provenance de Kidd. Mais ce dernier va se montrer moins intuitif sur l’action suivante puisqu’il va être victime d’un air-ball behind the arc alors que personne ne pouvait le gêner. Mais heureusement pour lui et les Mavs, les Lakers sont vraiment mauvais en attaque… Trop rapide, beaucoup de perte de balle, des shoots à 3 points qui ne rentrent pas… Bref, rien ne va ! Et puis en défense, encore et toujours ces rebonds offensifs concédés trop facilement… Dampier se régale et sur une action, les hommes de Carlisle vont en prendre 4 ! Jackson est furieux et ça se comprend. Et quand ce n’est pas sur paniers marqués, c’est bien souvent sur attaques rapides que les texans trouvent la solution et dans ce domaine, Green est très bon, il apporte un bon punch lorsqu’il est sur le terrain.
De l’autre côté du terrain, Bynum est bien présent sous l’anneau mais rien n’y fait, il est vraiment dur de marqué… L’écart va d’ailleurs monté à 10 points à 2 minute de la fin du quart-temps et il faudra une très bonne défense des Lakers sur la fin et enfin un panier marqué à 3 points venant d’Odom pour que les ors et pourpres ne laissent pas filer le match : 76 – 79, douze minutes à jouer.

Image

Comme pour débuter le quart-temps précédent, Green va exploser l’anneau sur une contre-attaque et un énorme dunk sur Odom. La salle est debout, les Lakers perdent pieds et jouent comme des poussins en attaque. Il faudra un peu de réussite de Vujacic qui marque un trois points après seulement 3 secondes de possessions pour qu’ils réagissent, enfin. Odom qui, en marquant un lay up avec la faute a l’occasion de faire passer son équipe devant, raté… Mais c’était sans compter sur le rebond offensif d’Ariza et le son dunk stratosphérique venant de la ligne de fond. Les Lakers prennent l’avance, pour ne plus la lâcher… Kobe et Gasol rentrent à 9 minutes de la fin et le médaillé d’or Olympique en été dernier va démontrer tout son talent devant les quelques 20,391 spectateurs présents. Il va marquer 9 des 11 points de son équipe avec, entre autre, un panier and one. Lui et ses coéquipiers ont alors 8 points d’avance, 6 minutes à jouer. En défense, Dirk se fait harcelé ( Non, quand je dis harcelé, c’est une bonne défense, pas comme Kevin « J’ai la grosse tête « Garnett… Euh) par Gasol et sa paie, l’allemand met un air-ball. La route de la victoire est toute tracée mais les visiteurs vont encore connaitre quelques frayeurs lorsque Odom va commettre une bête faute sur Kidd et ainsi provoquer un 2 + 1 mais Ariza mettra exactement la même chose derrière, obtenant ainsi la 5ème faute de Dirk. Stackhouse va alors mettre un 3 point, suffit de 2 lancers francs de Terry et 1 de Dampier entre coupés de 2 lancers francs de Gasol. 97 – 99, 3 minutes à jouer. Un suspense intenable règne dans la salle. Les 2 équipes, alors crispées, ne vont plus rien marquer durant plus de 2 minutes et, à 23 secondes du buzzer, lorsque Gasol récupère un air-ball de Fisher, marque et obtient la faute, la messe est dite : + 5 Lakers. Le reste du match sera coupé par de nombreuses fautes et les Lakers finissent par l’emporter : 106-99 score final.

Image

Les Lakers auront donc eu chaud, très chaud. Ils s’imposent grâce à un gros 4ème quart-temps, comme contre les Rockets. Mais la nuit prochaine, pour se rendre en Nouvelle Orléans, c’est sur tout le match qu’il faudra bien jouer et non pas hausser son niveau de jeu dans le dernier quart-temps. On verra si les hommes Jackson sauront appliquer.

Carlisle :  » Vous devez être capable de finir les matchs et de gagner à la maison. Nous avons eu les opportunités en première période mais ils ont mieux joué en seconde mi-temps et nous n’avons plus eu ces opportunités.  »

Bryant :  » [ Gasol ] était juste un bloc incroyable. C’est un grand athlète.  »
 » Notre banc a été incroyable. Ils sont rentrés et nous ont donné un énorme coup de boost.  »

Ariza :  » C’est ce qu’on fait, on essaye de changer la face du match en jouant avec énormément d’énergie.  »

Nowtizki :  » Tout le monde était dans le match, c’était génial. Si on joue comme ça tout le temps, on aura beaucoup plus d’opportunités de gagner.  »

Image

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Recaps | 3 Commentaires »