• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 2 novembre 2008

Ariza can shoot!

Posté par Master Zen le 2 novembre 2008

 Ariza can shoot! 340x

Le stats de 5/6 à trois points de Trevor Ariza est l’une des stats les plus tape à l’oeil de ce début de saison côté Lakers. Un talent qu’on ne lui connaissait pas et qui risque de faire payer nombre d’adversaires qui ignore cette qualité chez lui.

« Lorsque je vais les rentrer, ils vont voir que c’est une des palettes de mon jeu » a déclaré Ariza après le match face aux Nuggets hier où l’ailier à une nouvelle fois marqué derrière la ligne, 1/1.

Il n’avait jusqu’à présent marqué que 9 paniers sur ces quatre premières saisons NBA, se forgeant une simple réputation de joueur athlétique, bon défenseur.

Durant l’été, Ariza a travaillé son shoot longue distance et sa confiance loin du panier, s’offrant des séances quotidiennes de shoots de trois heures ou plus avec son ex-coéquipier de lycée à L.A, Tony Bland.

Effet immédiat pour l’ex pensionnaires de UCLA qui lors des deux premiers matchs de saison régulière face à Portland et aux Clippers à marqué deux paniers primés chaque rencontre.

Phil Jackson n’en attendait moins, lui qui insistait auprès d’Ariza pour qu’il prennent plus de shoots lorsqu’il en avait l’opportunité.

« Ce n’est pas que c’est un mauvais shooteur, c’est juste qu’il ne pense pas à shooter. Il cherche à courir et pénétrer. Nous essayons de lui faire comprendre que si il est ouvert, il doit shooter. Nous avons une attaque qui créer des shoots pour les gars » a dit le coach.

Publié dans NEWS | 3 Commentaires »

01.11.08 Lakers 104-97 Nuggets

Posté par Master Zen le 2 novembre 2008

 01.11.08 Lakers 104-97 Nuggets dans Recaps e0dc820b4431048770b426b41f00ec8a-getty-8300996ge019_lakers_nuggets

Les Lakers continuent leur parcours sans faute depuis le début de la saison avec une troisième victoire de rang mais face cette fois à un adversaire qui semble leur avoir posé bien plus de soucis.

Qui c’est les patrons?

On démarre avec les mêmes côté L.A: Fisher-Bryant-Radmanovic-Gasol-Bynum, et le début de match est très brouillon avec 3 pertes de balle en deux minutes et des layups faciles laissés aux Nuggets, bien loin de la volonté de rigueur défensive de certains. C’est Pau Gasol qui va toutefois mener l’équipe à un bon début avec 8 points dont 6 consécutifs pour être devant après 6 minutes, 16-12. Bynum va commencer son long chemin de croix en se mettant en foul troubles très tôt. Les Lakers vont rester devant jusqu’à la fin de ce troisième quart 23-21 avec Gasol à 11 unités et Kobe 9. Le score aurait pu être bien plus lourd pour les locaux tant les pourpre et or ont été dominant aux rebonds dans ce 1er quart, 19-10, se procurant grâce aux rebonds offensifs 13 shoots de plus que leur adversaire.

fdd0200aa955170bbb6926de33e04421-getty-8300996ge022_lakers_nuggets dans Recaps

Un cinq improbable

En début de second quart, Gasol va continuer son déménagement. Après s’être vu sifflé par les fans du Pepsi Center suite à une faute offensive qui l’a envoyé au sol, l’espagnol va dunker sur trois nuggets main gauche. Les problèmes de fautes vont ensuite se poursuivre puisque Odom, Bynum, Vujacic et Kobe vont être cloués sur le banc rapidement pour 3 fautes forçant Phil Jackson à aligner un cinq sortit de nul part, qui n’a probablement jamais jouer ensemble, même à l’entraînement: Gasol, Powell, Walton, Fisher and Farmar. Il n’en fallait pas plus pour Denver qui va saisir l’occasion de se détacher au scorer terminant la mi-temps sur un 11-5 et mener 46-52 au repos. Malgré tout L.A s’en sort bien puisque l’équipe reste au contact en ne shootant qu’à un affreux 32.7% aux shoots et avec un duo Melo-Iverson à 1/9 aux tirs même si Anthony Carter fait le match de sa vie avec 16 points à 7/7 aux shoots.

Transition 

Au retour des vestiaires, Bynum ne va pas attendre longtemps pour prendre sa quatrième faute au bout d’une minute de jeu et ainsi retourner sur le banc. Denver va continuer de mener la marque jusqu’à deux actions à trois points de Kobe et Radmanovic pour recoller au score 68-70. Puis Trevor Ariza, qui va enfin trouvé du temps de jeu ne va pas le faire regretter au Zen Master, inscrivant plusieurs paniers pour revenir à égalité 76-76 à la fin du troisième quart-temps. Les Lakers vont même avoir l’opportunité de repasser devant sur un ultime shoot manqué de Farmar, très maladroit ce soir.

d0a718daeaa30f5ecea90f2b95580b9a-getty-8300996ge016_lakers_nuggets

Melo-Drama… Kobe wins it!

Et voilà le dernier quart-temps qui débute avec les deux équipes au coude-à-coude. Bynum revient sur le terrain et prend encore rapidement sa cinquième faute dans son duel avec Chris Andersen. Trevor Ariza va ensuite continuer sur sa lancée, scorant 5 points consécutifs dont un panier à 3 points dans le corner pour place les Lakers devant 84-82 à 8:45 de la fin du match. Deux lancers de Lamar Odom donneront ensuite 4 points d’avance avant que les Nuggets ne reviennent à égalité. Temps-mort demandé par Jackson. Après… Après rentre Kobe! Le MVP en titre va rentrer un panier à 3 points avant de voler la balle aux Nuggets pour finir sur un dunk en contre-attaque et redonner à l’équipe une avance de cinq points, 91-86. Carmelo Anthony qui était jusque là au fond du trou avec 2 points  1/10 aux shoots va se réveiller pour réduire l’écart à 2 points avant que Kobe ne lui répondent puis Derek Fisher n’enfonce le clou avec un panier à 3 points. Malgré une petite révolte de Melo, c’est bien Kobe qui remportera les débats du money time avec un spin move de folie précédant 4 lancers francs pour remporter le match à l’arrachée, 104-97.

« J’étais prêt à attaquer. Dans les deux premiers matchs, mes coéquipiers ont réelement fait le boulot pour nous faire remporter de grosses victoires et je n’ai pas vraiment eu à allumer le moteur. Mais dans un match comme ce soir, où nous peinons, à shooter à 37% aux tirs…. Dans ce genre de match où on patine dans la semoule, c’est ma responsabilité de prendre les choses en main. » déclarera-t-il à la fin de la rencontre. « Les soirs où ils auront besoin que je fasse ça, ce sera comme ça. »

« Kobe nous a porté par les lacets de chaussures et nous a ramener à la maison » a ajouté le coach Phil Jackson.

Kobe a scoré 14 de ces 33 points de le 4ème quart-temps (dans les 7 dernières minutes même), ajoutant à cela 4 rebonds et 3 passes.

Pau Gasol poste lui son premier double double de la saison avec 16 points, 16 rebonds et 3 passes.

Lamar Odom sort bien du banc avec 10 points, 6 rebonds et 3 passes, paliant ainsi les problèmes de fautes de Bynum.

 

Retrouvez toutes les photos du match sur Los Angelinos! 

 

Highlights:

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans NEWS, Recaps | 1 Commentaire »